Prospecter à travers les réseaux sociaux

Se lancer sur les médias sociaux pour promouvoir sa marque et générer des prospects, nécessite de maîtriser certaines facettes de ces outils.

Que sont les réseaux sociaux?

Apparus depuis la seconde moitié des années 2000, les réseaux sociaux sont des sites Social MediaInternet qui offrent la possibilité aux internautes de communiquer entre eux, de partager des informations, des photos, des vidéos…
L’usage par les internautes des réseaux sociaux justifie d’utiliser ce canal pour se développer sur Internet, qui permet en plus des formes de communication innovantes. Vous pouvez ainsi utiliser les réseaux sociaux pour :
promouvoir votre entreprise, votre marque, vos produits ;
trouver de nouveaux clients en créant autour de vous une communauté de prospects intéressés par vos produits, vos services, votre expertise…. ;
fidéliser vos clients en les agrégeant dans cette communauté et en établissant une conversation avec eux à travers les réseaux sociaux.

Avantages de communiquer via les réseaux sociaux

Communiquer via les réseaux sociaux permet de bénéficier des audiences très importantes de ces supports et donc de toucher une quantité très importante de population.

Social Media communicationDe plus, les réseaux sociaux offrent aux entreprises un espace gratuit qu’elles peuvent utiliser pour établir des conversations avec les personnes intéressées par leur marque ou leur secteur. Traditionnellement, les espaces publicitaires sont limités en termes d’espaces disponibles et coûteux à acheter. Au contraire, les réseaux sociaux permettent pour une marque de déployer une véritable stratégie de contenus et de construire une relation durable avec les internautes.

Enfin, les réseaux sociaux permettent de bénéficier d’effet de viralité grâce aux interconnexions entre leurs membres. Si vous publiez des contenus intéressants, ils seront repris par les personnes qui vous lisent, puis par ceux qui les lisent et ainsi de suite….

Le choix des réseaux sociaux pour la prospection

Le choix des réseaux sociaux sur lesquels l’entreprise va se développer se fera selon la nature de  son activité et de la communauté visée, avec qui elle souhaite interagir dans un objectif de communication, de fidélisation et de prospection commerciale d’une façon moins intrusive.

Social Media

Optimiser ses comptes sociaux pour générer des prospects

Tous les articles traitant de l’optimisation des comptes sociaux précisent l’importance non négligeable de renseigner tous les champs proposés, à des fins de référencement. Il est souhaitable de placer les liens stratégiquement, notamment sur la page Facebook, comme dans cet exemple  :

Parmi les autres bonnes pratiques, vous pouvez penser aux optimisations suivantes :

– Onglet avec inscription à la newsletter (Facebook)
– Onglet avec vos offres d’emplois, comme dans l’exemple de la page Hubspot (Facebook)
– Utilisez vos mots clés dans les descriptions de vos pages (tous les réseaux sociaux)
– Utilisez vos mots clés dans vos communications (tous les réseaux sociaux)

Première Tactique : Groupe Linked in

Les groupes LinkedIn permettent de traiter une large variété de sujets, réunissant des personnes avec des intérêts professionnels similaires. Vous pouvez ainsi créer votre propre groupe LinkedIn ou vous joindre à un groupe existant relatif à votre domaine d’expertise. Cela vous permettra de réunir des personnes partageant vos intérêts, qu’ils soient prospects ou candidats au recrutement.

Seconde Tactique : Google hangout ou Twitter chats

Pour prouver votre expertise et votre volonté de créer des contenus utiles pour votre audience, organiser des séances d’échanges est une stratégie à envisager.

Les chats Twitter (conversation en ligne en direct) sont animés par un compte Twitter grâce à un hashtag utilisé dans ce but. Il est important d’avoir communiqué le hashtag au préalable sur vos plateformes sociales, afin de créer un rendez-vous. Ils vous permettront de gagner en crédibilité et de créer une communauté.

Hangouts permet aux utilisateurs de créer des visioconférences de deux à dix utilisateurs. Le service est accessible en ligne à travers les sites web de Gmail et Google+ ou à travers des applications mobiles disponibles pour Android et IOS.

À titre d’exemple, Google Hangouts n’a aucun client libre. Les historiques de discussion sont conservés en ligne, leur permettant d’être synchronisés sur les différents appareils. Une watermark est utilisée pour indiquer jusqu’où l’utilisateur a lu une discussion.

Les utilisateurs peuvent s’envoyer des images qui sont automatiquement importées dans un album privé.

Développer des initiatives de marketing social

Les médias sociaux permettent de cibler avec précision votre audience, notamment avec des initiatives payantes. La publicité sociale fournit ainsi une occasion unique de cibler une audience qualifiée et pertinente sur vos réseaux sociaux.

Tactique avec les annonces sponsorisées

1. Twitter offre pléthore d’outils publicitaires, comme les Promoted Tweets, Promoted Logo TwitterAccounts, Promoted Trends et le ciblage des mots clés. Vous pouvez cibler les résultats de recherche (par hashtag), par intérêt (basé sur le profil public et les tweets), et par la géolocalisation. Vous disposez d’options de ciblage pointus qui vont permettront de cibler votre audience avec précision et de dépenser votre budget intelligemment.

2. La publicité sur Facebook peut être en mesure de vous aider à atteindre votre audience, selon le thème de vos communications avec des contenus adaptés à votre Logo Facebookpublic. La dernière mise à un jour de Facebook a eu un impact important sur la visibilité des contenus et des posts des pages fans, ce qui implique l’utilisation des annonces publicitaires du réseau social pour optimiser la délivrabilité des messages et trouver de nouveaux prospects. Pour atteindre vos objectifs et améliorer naturellement le ROI, Facebook permet mesurer les performances de vos publicités et de cibler par pays sur des segments choisis de la population par age, sexe et centre d’intérêts.

3. Cependant, en tant qu’entreprise b2b, si vous avez un budget limité, vous pouvez logo linkedinconcentrer vos efforts sur LinkedIn. LinkedIn est idéal pour offrir à vos prospects votre contenu, qu’il soit intemporel, que ce soit des livres blancs ou des ebooks. En fait, LinkedIn offre un taux de conversion visiteurs- prospects 277% meilleur que Twitter ou Facebook.

Les pièges à éviter

1. Industrialiser ses messages

Pour gagner du temps, vous serez tenté d’envoyer les mêmes messages à tous vos prospects au même moment. Grave erreur. Les plateformes limitent le nombre d’envois en simultanée pour éviter les spams. Ces outils sont au contraire conçus pour favoriser les mises en relation personnalisées, en « one to one ».

2. Harceler ses prospects

Multiplier les messages directs vers un prospect sur une période courte peut devenir rapidement contreproductif. Votre cible se sentira harcelée. Il pourra vous exclure de son réseau et vous faire de la contrepublicité.

3. Dénigrer la concurrence

Ces réseaux ne sont pas faits pour régler ses comptes. Des commentaires négatifs sur votre ex-employeur ou un concurrent seront très mal perçus par vos prospects. Les insultes ou les grossièretés sont à proscrire. Très mauvais pour votre réputation sur internet. Evitez aussi d’étaler vos déboires : souriez, vous êtes cliqué !

Social Media

4. Tout miser sur les réseaux sociaux

Croire que ces outils suffiront pour développer votre business est une erreur. Ils viendront en complément d’outils plus traditionnels comme une campagne de relation presse, du e –mail marketing ou de la pub dans la presse.

5. Abandonner le networking traditionnel

De même, ces réseaux sur internet ne vont pas remplacer le réseau en face à face. Pour Hervé Bommelaer, directeur de l’Espace Dirigeants, « ils ne sont qu’une nouvelle partie additionnelle et complémentaire du Networking. Une poignée de clics ne remplace pas une poignée de main ».

Conclusion

Ajoutons que de plus en plus de marketeurs B2B tirent parti de la popularité des médias sociaux notamment pour dépenser plus et plus intelligemment sur les médias sociaux, via les différentes possibilités d’annonces et de retargeting, travaillant en continu leur ciblage, pour optimiser leurs dépenses et accroitre leurs conversions.

Cela dit, n’attendez pas des réseaux professionnels un retour sur investissement immédiat. Ce n’est qu’après plusieurs mois d’activité sur ces plateformes que les premières retombées se feront sentir. Caroline Goetz, consultante spécialisée dans le conseil aux enseignes de franchises, témoigne : « en un an et demi, Viadeo a fait progresser rapidement ma notoriété dans un milieu de la franchise de surcroît très masculin. C’est grâce à ma présence sur cette plateforme que mon plus gros client actuel m’a contacté spontanément. Sur ce réseau, je me suis aussi fait repérer par un autre consultant qui m’a proposé de partager une mission ».

Sources

–  http://www.apce.com/pid12268/les-reseaux-sociaux.html?espace=3
– Laurent:
 http://www.expertisme.com/actus/lutilisation-des-reseaux-sociaux-pour-la-prospection-commerciale/
– Nicolas Caron:
 http://www.legrandblogdelavente.com/les-reseaux-sociaux-des-outils-formidables-pour-prospecter-sans-barrages-secretaires
– Florence Martinn:
 http://www.surfandbiz.com/article/optimiser-comptes-sociaux-prospects.htm
–  http://business.lesechos.fr/entrepreneurs/web/dossiers/112594/112597-reseaux-en-ligne-six-pieges-a-eviter-33000.php
–  http://business.lesechos.fr/entrepreneurs/web/dossiers/112594/112595-reseaux-sociaux-professionnels-les-bonnes-methodes-pour-prospecter-32879.php
–  http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Hangouts

 Contacts

JL GESTION SA

Bruxelles

JL GESTION SA
Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10 (gestion projet – comptabilité)
Tel: +32 2 412 04 11 (gestion projet – commercial)
Tel: +32 2 412 04 12 (secrétariat)
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.be

Lille

JL GESTION SA
21 Avenue le Corbusier
59042 Lille Cedex
Tel : +33 3 59 81 17 85
Fax : +33 3 59 81 17 81
Gsm : +32 477 789 445
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.fr

Réseaux Sociaux: comment conquérir les socionautes?

Les tendances des comportements des socionautes pour 2014.

Introduction

Image de socionautesLes échanges sur les réseaux sociaux ont beaucoup évolué cette année. Les consommateurs n’envisagent plus cette pratique en une seule dimension. De nouveaux usages des médias sociaux apparaissent, mais outre le recul apparent de Facebook, c’est la diversité d’utilisation des services qui frappe surtout.
La multiplication des plates-formes de médias sociaux fait que les consommateurs ont plus de choix que jamais quand ils veulent partager du contenu. Face à ce constat, les e-marketers doivent se tenir informés et agir en conséquence. En effet, les marques qui se concentrent sur des plates-formes sociales spécifiques risquent bien de se laisser dépasser et de manquer l’occasion de nouer une relation de fidélité avec ceux de leurs clients qui privilégient d’autres réseaux.

Différents types de socionautes

Une étude de la SNCD a permis de déceler cinq types de socionautes.
34% d’entre eux sont des « Mono-users ». Présent sur un seul réseau et encore peu matures, ils disposent de 90 contacts en moyenne.

15% sont des « évolutionnistes ». En général présents sur Facebook et un autre Utilisateurs des réseaux sociauxréseau, ils possèdent un potentiel pour devenir des « Socialisés ».
Ces derniers (33%) se sous segmentent en 2 ensembles : les socialisés spectateurs(7%) et les socialisés contributeurs (26%). Cette sous-catégorie possède donc un potentiel d’interactivité important.

Encore plus important est celui des « Intensifs » (10%). Présents sur au moins trois réseaux, ils disposent cependant d’une communauté de 200 contacts par plateforme. Leur avis compte donc, même si leur voix se fait un peu moins entendre que celle des « Influents » (8%) possédant quant à eux plus de 200 contacts par réseau.
Le tableau se complète par les « Hypers » (2%) dont le potentiel d’influence est remarquable.
A noter que ces 3 derniers profils possèdent un âge moyen autour des 35 ans.

Statistiques d'utilisation des réseaux sociaux par les utilisateurs

Quelles sont les motivations des socionautes

Les socionautes recherchent en priorité des réductions commerciales, des informations exclusives (exclusivité internet…). Le réseau social joue pleinement son rôle lorsque le socionaute s’exprime, en donnant son avis ou des conseils. 15% des socionautes déclarent être devenus nouveaux clients d’une marque en raison de commentaires sur les réseaux sociaux.

Tout ceci laisse penser que les marques ont tout intérêt à exploiter cette tendance. Voyons les principales tendances qui vont (sans doute) se développer à l’avenir.

Les offres géolocalisées. 6 socionautes sur 10 acceptent de recevoir des offres selon leurs endroits de déplacement.
Dématérialisation des cartes de fidélité, et billets (spectacles, transports).

Motivation des socionautes

A partir de ces observations, on voit clairement un changement de comportement du consommateur. Les réseaux sociaux par le biais des plateformes mobiles s’affranchissent des limites physiques qu’imposait l’ordinateur. Les annonceurs peuvent donc affiner leur ciblage grâce à une audience davantage ciblée et réactive puisque constamment connectée.

Il faut être à l’écoute

Si bénéficier d’un service client plus réactif ne constitue pas la première préoccupation de ces socionautes, 49% des avis postés sur une marque s’avèrent être des plaintes.
De plus, 69% des socionautes ayant émis une critique estiment ne pas avoir été écoutés par la marque. Le rôle du community manager semble donc à ne pas mésestimer.

Motivations des sociaunotes
La principale attente des socionautes a trait aux réductions commerciales et 82% des répondants souhaitent également recevoir des informations exclusives. Deux domaines dans lesquelles le smartphone semble trouver une place toute particulière.
Enfin, si les réseaux sociaux ne semblent pas être un canal de vente (seulement 3% des socionautes ont déjà acheté sur un réseau social), 38% des inscrits prennent en compte les avis ou remarques sur leurs réseaux sociaux avant un achat.
En effet, ils sont 16% à déclarer être devenus nouveaux clients d’une marque du fait des réseaux sociaux.

Sources

John Elkaim – VP Marketing Gigya
 http://www.itrnews.com/articles/146148/nouveaux-usages-consommateurs-reseaux-sociaux-deviennent-etonnement-diversifies-john-elkaim-vp-marketing-gigya.html

Pierre-Marie Mateo
 http://www.atelier.net/trends/articles/socionautes-plus-matures-requierent-attention-permanente-marques_424783

Valentin Poulard
Source : conférence Mobilité et médias sociaux et  attentes des consommateurs – Salon du E-Marketing Paris
 http://www.le-webmarketeur.com/2013/02/25/mobilite-et-medias-sociaux-les-attentes-des-consommateurs/

Contacts

JL GESTION SA

Bruxelles

JL GESTION SA
Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10 (gestion projet – comptabilité)
Tel: +32 2 412 04 11 (gestion projet – commercial)
Tel: +32 2 412 04 12 (secrétariat)
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.be

Lille

JL GESTION SA
21 Avenue le Corbusier
59042 Lille Cedex
Tel : +33 3 59 81 17 85
Fax : +33 3 59 81 17 81
Gsm : +32 477 789 445
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.fr

Lancer une campagne de Sponsored Updates sur Linkedn !

Lancer une campagne de Sponsored Updates sur LinkedIn

Sur Linkedin, lorsque vous créez une campagne, vous pouvez choisir les membres cibles en fonction de leur secteur d’activité, fonction, géographie, et plus encore. Votre publicité ne sera pas diffusée aux membres qui ne remplissent pas les critères spécifiés, vous pouvez d’ailleurs en exclure. Les membres de votre public cible peuvent voir les Sponsored Updates dans leur flux LinkedIn sur le web, sur tablettes et appareils mobiles. Ces statuts seront reconnaissables par la mention « Sponsorisé » parmi l’ensemble des publications présentes…

Préparez votre message en amont :

  • Pensez au message : Plus il sera accrocheur et concis, plus l’engagement sera important (like, partage, etc…) ;
  • Faire agir : Toujours inclure un call to action. Le taux d’engagement sera 2x supérieur si le statut sponsorisé comporte un lien ;
  • Inclure du rich media : image, vidéo, graphique … vous assure un nombre de commentaires jusqu’à 98 fois plus élevé.

Maintenant que votre nouvelle est publiée, vous pouvez vous lancer !

Les différentes étapes pour la mise en place d’une campagne

Etape 1 : Connectez-vous, cela va de soi ! Choisissez « sponsoriser une nouvelle »
Attention un montant de 4€ vous sera demandé pour l’activation du compte LinkedIn Ads

Etape 2: Donnez un nom à votre campagne en indiquant l’objectif et la cible afin de vous y retrouvez lorsque vous en aurez plusieurs à gérer ! Choisissez la nouvelle que vous souhaitez mettre en avant.
Le truc sympa, c’est que vous pouvez prévisualiser votre article sous tous les formats !

1

Etape 3 : Les cibles ! Les différents filtres sont :

  • Zone géographique : vous pouvez cibler un pays et exclure certaines villes par exemple ;
  • Entreprises : par nom, par secteur d’activité, par taille d’entreprise ;
  • Par poste et/ou ancienneté : je n’ai pas trouvé l’intérêt de l’ancienneté pour le moment… ;
  • Ecole ;
  • Sexe ;
  • Age.

Attention à ne pas trop filtrer votre audience au risque de perdre des contacts potentiels ! Et pour ceux qui comme moi travaille dans ce tout petit pays, le Luxembourg ne fait pas parti de la liste Europe …

2

Ça ne vous rappellerait pas un peu Facebook tout ça ?

Etape 4 : Budget et options de paiement et durée de campagne : Comme Adwords, vous avez le choix du CPC ou du CPM avec des fourchettes suggérées, de la date de début et de fin de campagne.
Attention 10€ minimum de budget quotidien (oui oui quand même) avec un dépassement possible de maximum 20%

Etape 5 : Paiement et facturation : C’est le moment de la douloureuse, celui où on rentre son numéro de CB et ses informations de facturation.

Voilà, votre 1ere campagne va paraître et vous allez bientôt pouvoir mesurer son audience et son impact grâce aux outils statistiques mis à votre disposition. Et pour vos prochaines nouvelles, vous pourrez les sponsoriser directement sur votre page entreprise !

10

Vous avez déjà utilisé ce service, vous en êtes satisfait ? Déçu ? N’hésitez à  partager avec nous votre expérience !!

http://www.webmarketing-com.com/2013/10/22/23755-lancer-campagne-sponsored-updates-linkedin

Des offres d’emploi sur mesure maintenant sur LinkedIn – Module LinkedIn Carrières.

LinkedIn Carrières

LinkedIn est très actif depuis quelques semaines. Après nous avoir donné la possibilité de suivre les personnes les plus influentes au monde, après avoir lancé une fonction de recommandation et après avoir déployé sa toute nouvelle version, le réseau social professionnel vient tout juste de lever le voile sur un nouveau module : LinedIn Carrières.

Un module qui, comme son nom l’indique, va tout simplement nous permettre de rechercher, et de trouver… un nouveau boulot ! Le tout avec un soupçon de personnalisation derrière histoire de nous faciliter encore un peu plus la vie et parce que c’est quand même très à la mode en ce moment.

Cela fait un petit moment qu’on entend parler du lancement à venir de ce nouveau module, depuis le 15 février en fait, mais ce dernier était pour le moment réservé à une poignée de chanceux. Mais il n’aura finalement fallu qu’une poignée de jours à LinkedIn pour faire le grand pas et pour déployer cette nouvelle fonction sur tous les comptes. Chouette.

Accessible directement par l’intermédiaire du menu de LinkedIn, le module Carrières a donc pour objectif de vous permettre de changer de boulot sans avoir à fouiner sur les sites dédiés à cet usage. Tout en haut de la page, vous trouverez ainsi un champ de recherche qui vous permettra de fouiner sur le réseau, un champ de recherche qui s’accompagne évidemment de quelques options histoire de vous faciliter encore un peu plus la vie. En quelques clics, on pourra donc indiquer la localité qui nous intéresse ou encore le type de boulot qu’on affectionne. Bref, des options que l’on retrouve sur la plupart des services de ce type.

LinkedIn : les annonces susceptibles de nous plaire et les offres de notre réseau

Plus bas, en revanche, on trouvera deux encarts assez intéressants. Pour commencer, on aura un encart qui nous affichera tout simplement la liste de tous les postes susceptibles de nous plaire. Selon quels critères ? Toute la question est là mais LinkedIn doit certainement s’appuyer sur notre profil et sur les informations que nous avons saisies pour nous faire ressortir les annonces les plus pertinentes. Ensuite, plus bas, on aura également la liste de toutes les offres d’emploi de notre réseau. Oui et ça, c’est quand même chouette puisque ça vous permettra de savoir tout de suite quelles sont les boites qui recrutent dans votre secteur.

Au final, ce nouveau module devrait rendre service à pas mal de monde. Peu importe que l’on soit au chômage ou que l’on souhaite donner un nouvel élan à notre carrière, on disposera ici d’un outil qui nous facilitera les choses et qui nous permettra finalement de trouver plus facilement chaussure à notre pied.

http://www.fredzone.org/linkedin-carrieres-la-recherche-demploi-debarque-sur-linkedin-783

eliptic

Création de site internet sur mesure – http://www.eliptic.be

Linkedin passe la barre des 4 millions de membres !

Le réseau social professionnel américain poursuit sa forte progression en France avec un doublement du nombre d’inscrits par rapport à 2011. Parmi ses principaux leviers de croissance : la consultation sur smartphones et tablettes. Bien que N°1 mondial du secteur, il challenge toujours Viadeo en France.

formation word photoshop 4D bruxelles paris

formation word photoshop 4D bruxelles paris

« Nous sommes très satisfaits de notre croissance en France qui est notre deuxième marché le plus important en Europe, après le Royaume-Uni », se félicite Laurence Bret Stern, directrice marketing EMEA de Linkedin, interrogée par L’Usine Nouvelle. Ce réseau social professionnel, né en 2003 dans la Silicon Valley, compte désormais un peu plus de 4 millions de membres en France. À la création du bureau français, en mars 2011, ce chiffre était deux fois moindre.

Parmi les éléments qui expliquent cette forte progression : la nouvelle interface, lancée il y a deux mois, qui se veut beaucoup plus simple et ergonomique. « Elle a rencontré un réel succès et son effet a été très sensible notre croissance« , poursuit la responsable.
« Plus généralement, un de nos principaux leviers de croissance reste notre innovation permanente. Nous réalisons d’importants investissements en R&D. » Outre la nouvelle interface, Linkedin a ainsi récemment développé les fonctions liées à la recherche d’emploi.« Nous sommes le deuxième site d’emploi le plus visité en France, après celui de Pôle Emploi. Près de 20% de nos membres cherchent un poste grâce à notre réseau », précise Laurence Bret Stern.

Autre innovation : le développement d’applications mobiles. Linkedin dispose déjà d’applications pour appareils smartphones et tablettes Android, ainsi que pour l’iPhone d’Apple. Depuis ce jeudi 6 septembre, il propose également une application iPad dans six nouvelles langues, dont le français. « Parmi les services grand public de LinkedIn, les services mobiles sont ceux qui connaissent la croissance la plus rapide : 23 % des membres sont connectés au réseau par le biais d’applications mobiles, soit une hausse de 10 % par rapport à l’année dernière », précise le réseau social.

PRINCIPAUX USAGES : S’INFORMER ET ÉTENDRE SON RÉSEAU

Si 20% des membres de Linkedin sont à la recherche d’un poste, quelles sont les principales activités des 80% restants ? « Notre réseau est principalement utilisé pour rechercher des informations sur son secteur professionnel et pour étendre son réseau de contacts », indique Laurence Bret Stern.

Selon la responsable, les membres s’informent notamment grâce aux échanges d’informations entre membres, mais aussi via les quelque 2 millions de pages d’entreprises.

Quant à la pure dimension sociale, Linkedin est bien entendu « une vitrine », qui permet à l’utilisateur de bénéficier d’une présence sur le net, en y affichant un profil intégrant son parcours professionnel.« Potentiellement ce profil peut attirer l’attention d’un ou plusieurs des 40 000 décideurs qui visitent ce réseau chaque jour », indique Linkedin.

RATTRAPER VIADEO EN FRANCE

Leader mondial des réseaux sociaux professionnels, l’américain Linkedin reste challenger en France. Viadeo, dont le siège social est à Paris, continue d’être le réseau social préféré d’une majorité de professionnels dans l’Hexagone. Il rassemble ainsi plus de 6 millions de membres en France. À l’international, il totalise quelque 45 millions d’inscrits, dont 10 millions en Chine où il est devenu N°1.

Face à cette situation, Linkedin se veut bien entendu confiant et estime posséder de sérieux atouts vis-à-vis de son concurrent. Outre l’innovation permanente et son offensive sur la mobilité, Linkedin met également en avant sa présence à l’international. Le réseau américain est ainsi présent dans 200 pays et compte au total 175 millions de membres, dont 9 millions au Royaume-Uni, 3 millions en Espagne etItalie, ainsi que 2 millions en Allemagne. « Notre présence est aujourd’hui significative en France et nous sommes en bonne position pour maintenir notre croissance », conclut Laurence Bret Stern.

Linkedin a généré 228,2 millions de dollars de revenus au cours de son deuxième trimestre 2012, soit une hausse de 89% par rapport à 2011 sur la même période. L’Ebidta atteint les 50,4 millions de dollars, comparé à 26,3 millions pour le deuxième trimestre 2011. Le business model de Linkedin est basé majoritairement sur la vente de services aux entreprises (recrutement et marketing social), qui représentent 80% de ses revenus. Les 20% restants sont réalisés grâce aux abonnements de ses membres à des services payants.

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercises,…

L’e-learning tutoré

Source:http://www.eni-service.fr/nos-formations/l-e-learning-tutore.htmSur un ou plusieurs produits de la Suite Microsoft Office, vous souhaitez : ■Former vos collaborateurs, sans contraintes de dates,
■Les former à l’essentiel, au plus près de leurs besoins, quel que soit leur niveau de départ.
■Les former à leur rythme
Deux solutions

Le Tutorat
à distance

Le stagiaire se forme sur son poste de travail ou dans une salle dédiée sur son lieu de travail, avec la solution MEDIAplus eLearning™, la seule solution en environnement réel et leader sur son marché.

Lors d’un entretien téléphonique planifié avec le stagiaire, un formateur tuteur évalue ses besoins et lui crée un parcours individualisé, il le suit ensuite pendant toute la durée de sa formation, le relance, le félicite et l’accompagne grâce à l’assistance asynchrone.

Vous, Responsable Formation, êtes informé périodiquement de l’assiduité et de l’avancement de vos collaborateurs.
•Plus aucune contrainte de déplacement.
•Une formation accessible à tous vos collaborateurs.
•Des formations éligibles au titre du DIF et du plan de formation continue.
En savoir plus sur le tutorat à distance

Telechargement ressource support adobe photoshop help en Francais/Anglais

Le Centre de Ressources Tutoré,
à Nantes, rennes,
Angers, la Roche s/Yon…

Dans une salle dédiée, équipée d’ordinateurs multimédia, le stagiaire se forme, par journées ou demi-journées, avec la solution MEDIAplus eLearning™, leader sur le marché (20 000 nouvelles licences consommées tous les mois).

A son arrivée, un formateur tuteur évalue ses besoins, crée un parcours individualisé, l’accompagne sur place, pendant toute la durée de sa formation.
•Des possibilités étendues en termes de date.
•Une immersion dans un espace de formation privilégié.
•Des formations éligibles au titre du DIF et du plan de formation continue.
En savoir plus sur le Centre de Ressources Tutoré

Les formations accompagnées du logo sur les pages du site ou sur le calendrier des formations, sont disponibles en Centre de Ressources Tutoré et à distance.

Nous connaître
Nos activités
La différence ENI
Actualités
Devenez intervenant
Qui sommes-nous
ENI Groupe
Centre de test Pearson Vue
Centre de test Prometric
Mentions légales

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58

1081 Bruxelles

Tel : +32 2 412 04 10

Fax : +32 2 412 04 19

Gsm : +32 485 212 722

Email : selossej@jlgestion.be

div { margin-top: 1em; }
body.highlander-light .wpadvert>a { color: #222; }
body.highlander-dark .wpadvert>a { color: #ddd; }
–>

 

Linkedin: Reid Hoffman « Les réseaux sociaux vont changer le monde » France

«Quand j'investis, je regarde trois choses: les places de marché, les réseaux et les plateformes», explique Reid Hoffman.

«Quand j’investis, je regarde trois choses: les places de marché, les réseaux et les plateformes», explique Reid Hoffman. Crédits photo : Tony Avelar/ASSOCIATED PRESS

INTERVIEW – Reid Hoffman, co-fondateur et patron exécutif de LinkedIn, ne croit pas à la concurrence de Google.

Ancien vice-président de PayPal, Reid Hoffman, 44 ans, est une figure incontournable de la Silicon Valley. Il a été le premier à investir dans Facebook, aux côtés de Peter Thiel, en 2004. Parmi ses plus récents investissements figurent Ping.fm, Zynga et Grouply.

LE FIGARO. -Quel est le projet fondateur de LinkedIn ?

Reid HOFFMAN. – Je cherche toujours les grandes tendances. Quand j’ai commencé à penser à LinkedIn, en 2001-2002, j’en ai vu deux. La première est que le monde du travail évolue. Partout dans le monde, l’emploi à vie est en train de disparaître et chaque individu est responsable du développement de ses propres compétences, dans un monde connecté. La deuxième, c’était l’essor d’Internet. Résultat, LinkedIn est la plateforme qui permet à chaque personne qui doit se développer elle-même de montrer qui elle est, avec qui elle travaille, d’accéder à d’autres expériences et compétences. Nous ne sommes encore qu’au début de la mise en œuvre de cette vision. Pour l’instant, les gens voient dans LinkedIn la possibilité de rester en contact avec d’autres et de trouver des experts. On n’en est pas encore au point où les gens s’interrogent sur les moyens d’investir en eux-mêmes, à devenir plus efficaces. Aujourd’hui, tout le monde googlise des noms et tout le monde peut être trouvé sur Google. Ce que les gens ne réalisent pas encore, c’est qu’ils peuvent faire en sorte que ce qu’on voie en premier soit leur profil professionnel.

Comment voyez-vous évoluer l’univers des réseaux sociaux?

L’existence d’autres réseaux a été bénéfique pour nous. Mais les gens pensent encore qu’ils choisissent de participer alors qu’on est déjà dans un monde en réseau. La question est: comment va-t-on naviguer intelligemment dans ce monde? Aujourd’hui, Facebook est le barbecue dans votre jardin. Twitter, c’est l’équivalent des médias. LinkedIn, c’est le bureau. Il reste de la place pour d’autres réseaux mais il faut que l’offre soit à la fois large et unique. Il existe des catégories larges comme la religion ou le sport qui ne sont pas occupées. Je pense qu’il y aura un gros acteur que nous ne connaissons pas encore qui aura émergé d’ici à cinq ans.

Voyez-vous Google +  comme un concurrent potentiel?

Google+ est un bon produit social. La question est: comment créera-t-il de la différenciation? Ce n’est pas encore un concurrent de LinkedIn. Il pourrait aller dans cette direction mais ce n’est pas sûr. Pour servir le marché professionnel, il faut être spécialisé. LinkedIn Today fournit des informations de sources professionnelles. Un cercle avec vos collègues de travail ne permet pas d’aller dans ce niveau de spécificité. Par ailleurs, le contexte est important: que voit-on sur votre écran?

Que pensez-vous des valorisations des sociétés Internet aujourd’hui? Y a-t-il une bulle?

Les valorisations sont un sujet délicat. Il s’agit de la valeur nette basée sur ce qu’on pense que sera l’avenir. Mon point de vue est que les réseaux sociaux sont des phénomènes fondamentaux qui vont changer le monde, oui. Mais en ce qui concerne les chiffres, je laisse les marchés décider. Il y a bulle si la prédiction est mauvaise, mais je défends l’idée que le changement est très profond.

Ces réseaux produisent des données et en font commerce. N’est-ce pas un problème?

Dans le cas de LinkedIn, l’usage de données tourne à l’avantage pour nos utilisateurs. Il n’est pas question de localisation des internautes ou de photos de leurs enfants mais plutôt de savoir quelles compétences sont tendance, etc. Les usagers ne peuvent pas se sentir pris à revers par cette utilisation des données. Quand on a une transformation technologique, les gens tardent à reconnaître qu’une transparence massive est bonne pour eux. Les internautes vont découvrir que le fait d’aller vers plus d’ouverture et de transparence est bénéfique pour eux. Nous sommes rarement questionnés sur nos pratiques et agissons toujours rapidement. Il faut maintenir la confiance.

LinkedIn permet de déterminer la stratégie des entreprises selon leurs recrutements. Cela peut-il poser des problèmes vis-à-vis de leurs concurrents?

Quand une entreprise publie une offre d’emploi, elle met le plus de détails possibles pour attirer le meilleur profil. On peut déjà tirer beaucoup d’informations de ces données. Mais il faut regarder la contrepartie: une entreprise veut que l’on sache dans quel secteur elle recrute pour constituer les meilleures équipes. Pour ses investisseurs, cela peut aussi être bon de savoir dans quelle direction elle va. Il y a donc plus de valeur à être ouvert et transparent. Enfin, pour nous, l’intérêt de l’individu passera toujours avant celui de l’entreprise. Nous voulons que nos utilisateurs aient une expérience positive.

À titre personnel, vous investissez de nombreuses start-up très tôt, dont Facebook et Zynga. Quelle est votre stratégie?

Je regarde trois choses quand j’investis: les places de marché -ce qui m’a poussé à investir récemment dans Airbnb-, les réseaux -Zynga est un réseau de jeux -et les plates-formes- comme Shopkick. Il est important aussi qu’il n’y ait pas de conflit d’intérêts avec mes activités chez LinkedIn. Ainsi je suis au conseil d’administration de Zynga, mais pas de Facebook. C’est utile dans la mesure où je vois des tendances communes des deux côtés, des parallèles qui sont utilisés pour mes investissements comme pour mon travail chez LinkedIn.

D’où voyez-vous venir la prochaine grande rupture technologique?

Je surveille de près le domaine du hardware open source.

Formations relatives :

Nous contacter :

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

Nos avantages :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercises,…