Formation wordpress débutant (1jour)

Demandez un devis gratuitement ? Un renseignement sur une formation ?

Les formations WordPress :

FORMATION WORDPRESS SÉCURITÉ 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS PERFECTIONNEMENT 2 JOURS
COMMENT GÉRER SON SITE WEB AVEC WORDPRESS – NIVEAU 1 EN 3 JOURS
FORMATION : CRÉER ET GÉRER LE CONTENU D’UN SITE WEB AVEC WORDPRESS – 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS – 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS DÉBUTANT (1 JOUR)
TRAINING WORDPRESS TRAINING – 3 DAYS
FORMATION WORDPRESS : CRÉER ET GÉRER UN BLOG PROFESSIONNEL – 1 JOUR

FORMATION WORDPRESS / DÉBUTANT

Formation WordPress, creation de blog Bruxelles Belgique
WordPress est un système de gestion de contenu (CMS) en libre (licence GPL) qui permet la création de blogues et de sites web dynamiques. Il repose sur du code PHP et nécessite une base de donnée. Simple, attrayant, sophistiqué et flexible, WordPress bénéficie d’une large communauté d’utilisateurs et de développeurs qui permet au logiciel de respecter les normes Internet et d’être amélioré régulièrement.

La création d’un blog est-elle à la portée d’un non informaticien ? La fameuse plateforme gratuite et opensource WordPress semble bien avoir été conçue à en ce sens.

 

Créer votre blog nécessite néanmoins d’acquérir de nombreuses notions Web : Notion d’hébergement, de serveur / client, d’hébergement internet distant, workflow, pages statique et dynamique, mots-clefs, articles, catégories, pages  et d’un vocabulaire technique utilisé par WordPress (ex : permalien par exemple pour parler d’une redirection URL à la volée et travailler son référencement).

Continuer la lecture

Formation Prestashop 3 jours Bruxelles Belgique

Plan de formation Prestashop

Présentation de Prestashop

Sa philosophie et ses concepts
Historique
Offres commerciales de la société
Ressources en ligne
Installation et Paramétrage

Téléchargement et installation d’un serveur local pour le développement et/ou la réalisation d’un site
Téléchargement du CMS
Installation et paramétrage sur réseau local
Présentation de l’interface BACK ET FRONT OFFICE PRESTASHOP

Identifier un template
La console administrateur et ses onglets de gestion
Téléchargement des photos dans le logiciel
Publication des composants et modules
L’affichage des produits
Présentation du compte client et de son panier
Transactions
Statistiques
Réaliser la page d’accueil du site et une page produits Prestashop

Création des menus du site
Création des catégories de produits
Saisie du texte et mise en forme
Insertion de photos et images
Finaliser son Site et ses Pages Produits
Personnalisation Prestashop

Outils nécessaires a la personnalisation
Architecture et organisation de dossier
Création d’un nouveau thème à partir du modèle de base
Déplacement des blocs d’une page
Comment accorder le thème à sa charte graphique grâce aux CSS
Hébergement

Choix de l’hébergeur
Identification des codes d’accès pour le téléchargement du site
Mettre en ligne Prestashop

Télécharger un logiciel FTP: Filezilla
Paramétrage de ses données (fournis par l’hébergeur)
La procédure de téléchargement d’un site
Mise en application de cette procédure
Pourquoi et comment appliquer les mises à jour du site
Mode de paiement sécurisé

Les différentes solutions de paiement
Leurs Avantages et inconvénients
L’installation d’un module bancaire
Sauvegarde et sécurité du site

Les règles de sécurité de base
La Sauvegarde de son site
La Sauvegarde de sa base de données

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Lettrs : envoyer une lettre manuscrite à l’ancienne à partir de son ordinateur

Lettrs est un service web qui permet de rédiger et envoyer des lettres personnalisées par email ou par courrier postal, avec choix des trames de papier et de l’écriture manuscrite.

Si vous avez la nostalgie des bons vieux courriers écrits à l’encre d’un stylographe sur du vrai papier, vous avez deux solutions : soit vous prenez votre stylo, votre bloc de feuilles blanches, un timbre et une enveloppe, soit vous utilisez Lettrs.

Lettrs, un nouveau service lancé en décembre dernier, regroupe sur une page tout le nécessaire pour écrire une « vraie » lettre, unique et personnalisée : trame de papier et police de caractère de type manuscrite. Une fois votre choix effectué, il ne vous reste plus qu’à composer votre missive.

Vous avez ensuite la possibilité de l’envoyer… par email, ou par message privé à un ami sur Facebook ouTwitter. Afin de conserver le caractère unique et old-school de la lettre, le service ne permet pas de répondre directement à une lettre reçue par email. Pour cela il faut aller sur le site et rédiger également sa réponse par une lettre unique. Il est également impossible d’envoyer un courrier à plusieurs destinataires, il faudra bien choisir l’élu(e) de votre courrier.

lettrs Lettrs : envoyer une lettre manuscrite à lancienne à partir de son ordinateur

Mais bien sûr un tel service ne serait pas d’un grand intérêt s’il ne permettait pas tout d’abord d’envoyer sa lettre par courrier postal. Cette option n’est pas encore disponible, mais le sera prochainement. Il est étonnant que celle-ci n’ait pas été prévue en priorité.

Il est également possible d’intégrer une image dans un courrier, et d’ajouter des tags afin de mieux classer sa correspondance.

Enfin, on attend aussi une version mobile, qui donnerait tout son sens à ce service. Celle-ci serrait aussi dans les tuyaux. On pourrait imaginer également la possibilité d’agréger un flux RSS afin de proposer une lettre d’information imprimée qui serait générée automatiquement vers une cible de quelques personnes triées sur le volet. Une façon originale de fidéliser quelques personnes avec un contenu premium.

Autre suggestion, qui ne semble pas être au programme : un module qui permettrait de créer une police de caractère à partir de sa propre écriture.

J’ai testé la création et l’envoi d’un courrier : c’est simple et rapide… sauf qu’au moment où j’écris ceci, le courrier ne m’est encore pas parvenu. Cela étant, j’aime bien ce type de service au goût délicieusement vintage, qui permet d’imaginer de nombreuses extensions dont certaines pourraient payantes en mode freemium.

Source : http://www.presse-citron.net

banner9.9

 

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Jeux vidéo : France 2 fait peur, France 2 est game-over

Samedi soir, des milliers de Français ont regardé le journal télévisé de 20h sur France 2. Coincés entre des sujets terribles comme « la neige en France », ou encore « le concours Miss Ronde », il y avait ce titre énigmatique « enquête : les accros à la console ». Et là, attention, ça fait mal :

Pour le journal de France2 en replay, c’est ici (c’est celui du samedi 19 janvier). Le reportage commence à 24:52. L’intro : des hommes de 18 à 30 ans passent jusqu’à 12h par jour devant leurs Jeux vidéo. Rapidement, il est dit que ce phénomène de dépendance est « minoritaire », mais il existe. Et les minutes qui suivent sont brutales. Les mots « dépendance » « addiction » « aide médicale » sont lâchés. Le sujet est grave.

Tout d’abord le titre « les accros de la console » est une ineptie puisque ce reportage ne montre que des images d’un jeuPC. Passons. C’est pour faire peur à ménagère de moins de 50 ans qui a offert une Wii U à ses enfants.

On subit ensuite le témoignage de Damien qui passait près de 8 heures sur sa Gameboy quand il avait 10 ou 11 ans. Mais que faisaient les parents de Damien ? Franchement, quand un journaliste entend ça, pourquoi ne pose-t-il pas la seule question valable ?

Le reporter nous apprend que « les jeux en réseau sur Internet » sont « les plus addictifs ». Damien justifie ensuite son comportement. Il dit que les « jeux vidéo lui permettent de s’échapper de la vie ». La voix off confirme ce qu’on pressentait, il s’éloigne de sa famille, de ses amis et de ses cours. Heureusement, un hôpital a ouvert un service spécialisé dans la cyber-addiction. Puis, on voit les mains de Damien, les pieds de Damien, et finalement un psy qui ne nous apprend rien. Damien aime les jeux vidéo car il a un « sentiment de maîtrise ». La bataille contre la cyberaddiction passe par des « consultations » ou des « groupes de parole ». La musique d’ambiance est dramatique.

Bouchez les oreilles de vos enfants, le pire est à venir. On touche vraiment le fond quand une mère parle à visage cachée de son fils de 30 ans qui est « addict à Internet » (Tiens, elle est médecin ?). Puis l’histoire prend un tournant insupportable. Horreur absolue, chez lui : « il n’y avait pas d’alcool, pas de drogue ». Non, c’était pire ! « Il y avait des cartons de pizza sur le sol. » Elle rajoute « plusieurs épaisseurs » et ce n’est pas tout, il y avait aussi dans son appartement « des bouteilles de Coca-Cola partout ». Ils auraient pu prévenir ! C’est vrai quoi ! Il ne se drogue pas, ne boit pas et il a moins de 30 ans ! L’en*** !

Alors, je m’adresse à F. Prabonnaud, M. Niewenglowski et C. Forge ainsi qu’à Pascal Doucet-Bon, le rédacteur en chef de ce journal. Arrêtez de faire du sensationnalisme avec rien. Vous parlez de gens dépressif et vous accusez les jeux vidéo qui ne sont pas une cause mais une manifestation d’un mal-être. Grâce à vous, des milliers de parents sont inquiets quand ils voient leur enfant jouer aux jeux vidéo. Certains iront voir un psy. Certains se penseront fous. Est-ce vraiment l’idée que vous vous faites du service public ? Quand vous prenez la parole à une heure de grande écoute, vous avez des responsabilités, que diable !

Nous sommes en 2013, et vous ne savez pas encore que l’addiction aux jeux vidéo n’existe pas. Je vous invite donc à lire cet article et celui-ci écrit par l’excellent Yann Leroux. Puis, comme l’erreur est humaine, pourquoi ne feriez-vous pas un autre reportage montrant que le jeu vidéo n’est pas plus dangereux que la télévision, le sport ou l’éducation ? Et attention, si vous commencez à faire du journalisme, vous pouvez rapidement y prendre goût et devenir « addict à la vérité ».

Source : http://www.gizmodo.fr

couleur

 

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Les imprimantes 3D, la future révolution industrielle ?

Il y a quelques temps, je vous parlais déjà de la possibilité d’imprimer son casque audio ou encore d’avoir chez soi une copie de certaines statues du Metropolitan Museum of Art.
Dans un autre article je vous parlais également d’une technologie permettant d’imprimer ses médicaments…

imprimante 3D

En un mot, tout ce qui avant pouvait être produit en usine pourra un jour être fabriqué à la maison.
Pour le moment ces imprimantes reproduisent surtout des objets de petites tailles et composés majoritairement de plastique ou d’alliages légers, mais nul doute que dans un futur plus ou moins proche ces imprimantes seront capables d’imprimer des objets bien plus gros.
C’est d’ailleurs presque déjà le cas puisqu’une équipe canadienne a en projet de construire unevoiture à partir d’éléments imprimés en 3D.

01-urbee-630

L’imprimante 3D, un bien ou un mal ?

Une chose est certaine, cette technologie permet de créer facilement des objets pour remplacer une pièce cassée, faire un élément de déco, imprimer ses chaussures, ses bijoux…
Mais aussi faire une maquette ou un prototype pour le présenter à un client sans avoir à le sculpter dans du balsa ou l’envoyer en usine… idéal donc pour les concepteurs à la bourre !

imprimante 3D tour effeil paris

Depuis la semaine dernière, il est aussi possible d’imprimer une coque pour son téléphone, pour le moment il n’y a que Nokia qui propose les outils et les plans de la coque de son Lumia 820, vous pourrez-donc customiser à loisir votre smartphone ! C’est aussi un superbe coup marketing de la part de Nokia qui joue à fond sa carte d’outsider créatif.

Un bracelet entierement imprimé en 3Ddes petits objets imprimés en 3D jeu voiture lapin coeurL’imprimante 3D permettra donc de moins avoir recours a l’achat de pièces détachées souvent très onéreuses  de ne plus avoir à acheter des petits accessoires type vaisselle, chaussures, dès, jouets etc…

Mais il y aussi quelques problèmes…

Alors évidement comme pour toutes les technologies il y a des avantages, mais il y a aussi des inconvénients, n’ayant pas les réponses, je vais présenter ces problèmes sous forme de question :

  • Qui contrôlera la qualité et la fiabilité de ces objets ? Par exemple si un utilisateur qui ne s’y connais pas trop en résistance des matériaux se met en tête d’imprimer un nouveau cardan pour sa voiture, il risque d’avoir des problèmes !
  • Si tout le monde imprime ce dont ils ont besoin plutôt que d’acheter, que va devenir l’industrie actuelle ? Il est fort a parier que à l’image de la musique, les industrielles ne prennent pas la mesure de cette technologie et ne change pas de stratégie à temps. En proposant par exemple plus de services que de matériel.
  • Si on peut tout imprimer, certains pourront imprimer des armes, comme c’est déjà le cas…
  • Et bien évidement se pose la question du droit d’auteur, si on peut imprimer ses chaussures par exemple, qui nous empêchera de télécharger un modèle de marque et l’imprimer ?

Source : http://printf.eu

Office 2007 Series: What’s New in PowerPoint

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Un service pour publier automatiquement son flux RSS sur Google Plus

Tous ceux qui produisent du contenu et qui cherchent à le propager sur les réseaux sociaux le savent : on peut syndiquer un flux RSS sur Twitter etFacebook afin que ses articles soient repris et diffusés automatiquement dès leur publication. Malheureusement, ce qui est valable avec Twitter, Facebook, et d’autres réseaux sociaux ne l’est pas avec Google Plus, qui, dix-huit mois après sa création, ne permet toujours par l’auto-publication de fils RSS.

Une limitation fâcheuse, notamment pour les marques, qui doivent se coltiner une publication manuelle article par article de leurs contenus si elles souhaitent qu’ils soient visibles sur le réseau social de Google.

Il existe cependant un service qui permet enfin de publier automatiquement un flux RSS sur Google Plus : dlvr.it. Déjà disponible pour Twitter et Facebook, dlvr.it permet désormais de publier sur Google Plus. Il suffit pour cela de créer un compte, puis d’ajouter le flux RSS que l’on souhaite publier et de définir Google Plus comme nouvelle destination, et c’est fait. Le service publiera vos posts automatiquement avec une mise à jour par défaut toutes les 15 minutes, modifiable selon vos préférences. dlvr.it gère également les hashtags et permet de syndiquer jusqu’à 50 flux.

google plus pages Un service pour publier automatiquement son flux RSS sur Google Plus

Pratique, mais pas encore idéal, notamment pour les blogueurs ne souhaitant pas engager de frais dans une telle démarche : d’une part le service est payant, et d’autre part il ne concerne que les pages Google Plus, et pas les profils personnels. Ce qui tend à indiquer que dlvr.it est avant tout destiné aux entreprises et marques. Impression confirmée par la palette de services proposés par cette plateforme (personnalisation, API, statistiques, monitoring…)

Il existe une version gratuite, mais elle n’inclut pas Google Plus, c’est ballot.

Source : http://www.presse-citron.net

PowerPoint 2007 Series: Layout and Text

 

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers

Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation

Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.

Remise de 50% pour les PME Bruxelloises

Parking, boisson et lunch gratuit

Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Neige: le verglas provoque de nombreux accidents

Les conditions de roulage sur les axes routiers principaux et secondaires étaient très difficiles ce mercredi matin

BRUXELLES Les conditions de roulage sur les axes routiers principaux et secondaires étaient très difficiles mercredi matin, a confirmé Mobilinfo, le service infos trafic de la RTBF.

A 10h00, on comptabilisait un total d’une centaine de kilomètres d’embouteillages. « Le nombre d’accidents est très important », a constaté Mobilinfo. Le verglas rend les conditions de circulation très difficiles, en ce compris sur les autoroutes, transformant le réseau en véritable patinoire à certains endroits. Les embarras sont nombreux et plusieurs accidents entraînent d’autres ralentissements.

Sur l’E40, en direction de Liège, un accident impliquant un camion et plusieurs véhicules s’est produit entre Hélécine et Lincent. Un autre accident, en direction de Bruxelles cette fois, s’est produit à hauteur de Sterrebeek et provoque des bouchons.

A Beuzet, la chaussée est fermée dans les deux sens sur la N4 en direction du Luxembourg car des câbles d’un poteau électrique percuté pendent au-dessus de la chaussée. Il est donc conseillé d’éviter la zone Gembloux-Namur via Thorembais et ensuite l’E411.

Plus tôt ce matin, un carambolage a impliqué plusieurs véhicules sur l’E411, à hauteur de Notre-Dame-au-Bois (Jezus-Eik) en direction de Bruxelles, bloquant ainsi trois voies durant plus d’une heure, tandis qu’un autre accident provoque 12 km de files entre Rosières et Wavre.

On constate 7 km de files sur la N5 vers Charleroi, entre Walcourt et la Porte de Philippeville.

Sur l’E42 entre Liège et Mons, la voie de gauche est bloquée à hauteur de Spy à la suite d’un accident.

La Cellule d’Action routière (CAR), composée du Centre régional de crise de Wallonie (CRC-W), de la police fédérale de la route et du centre Perex, « reste en état d’alerte et conseille la plus haute prudence aux automobilistes. Les embarras se sont en effet multipliés ce matin en heure de pointe sur l’ensemble du réseau secondaire en Wallonie. Avec les températures négatives, les plaques de verglas vont s’installer. Les camions d’épandage poursuivent leurs travaux. »

Pas de grosses perturbations dans les transports publics

La circulation ferroviaire est perturbée en Flandre occidentale mercredi matin à la suite des intempéries. « La brusque chute des températures dans cette province a causé des pannes techniques, surtout sur la ligne Gand – Mouscron.

Cela a provoqué des retards pouvant aller jusqu’à une heure », a indiqué Thomas Baeken, porte-parole d’Infrabel. La situation devrait être revenue à la normale pour l’heure de pointe vespérale. Quatre incidents ont eu lieu durant l’heure de pointe matinale sur la ligne Gand – Mouscron. Deux d’entre eux étaient dus à des raisons purement techniques qui ne pouvaient être directement attribuées à la météo.

« Mais deux autres incidents étaient, eux, directement reliés aux conditions météorologiques », a expliqué Thomas Baeken. « Il y ainsi eu un problème à Waregem où la caténaire a cédé à la suite de la brusque chute des températures dans le courant de la nuit dernière et du début de la matinée. A Lauwe, c’est un rail qui n’a pas résisté au froid glacial. Les travaux de réparation devraient normalement être terminés vers midi et les retards qui résultent de ces incidents devraient rapidement être résorbés. L’heure de pointe vespérale devrait ainsi se dérouler à nouveau normalement », a conclu le porte-parole d’Infrabel.

Les intempéries provoquent des perturbations et déviations ponctuelles sur le réseau TEC, à l’exception du Hainaut occidental, a indiqué mercredi son porte-parole Stéphane Thiery.

Charleroi, la province du Luxembourg et le Brabant wallon sont les zones les plus touchées, mais, contrairement à mardi, aucune ligne n’est supprimée. « Une grosse majorité des lignes sont ainsi déviées dans le Brabant wallon tant que les voiries seront verglacées », a détaillé Stéphane Thiery.

A Charleroi, une quarantaine de lignes ne sont pas parcourues selon leur itinéraire normal, alors que dans le reste du Hainaut, la situation est presque normale, surtout en Hainaut occidental. Quatorze lignes sont déviées dans la région de Mons-Borinage.

La situation est également presque normale pour le TEC Liège-Verviers avec 20 lignes déviées.

Le TEC Namur-Luxembourg a lui privilégié de mettre en place des « itinéraires grands axes » pour les lignes empruntant des voies secondaires actuellement impraticables. Cela concerne une vingtaine de lignes dans la région namuroise et presque la totalité des lignes circulant dans la province du Luxembourg.
Les usagers peuvent consulter des informations plus précises concernant le réseau TEC et le plan intempéries sur le site internet infotec.be. Le service de sms en cas de perturbations sur les lignes auxquelles ils sont abonnés est également maintenu.

A la STIB et chez De Lijn, aucun problème majeur n’était signalé

Source : http://www.dhnet.be

PowerPoint 2007 Series: Layout and Text

 

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers

Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation

Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.

Remise de 50% pour les PME Bruxelloises

Parking, boisson et lunch gratuit

Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Aaron Swartz, un hacker qui avait soif de connaissance

HOMMAGE | Le suicide d’Aaron Swartz ne laisse pas les internautes indifférents. Car ce hacker de 26 ans avait fait de la libération de l’information un combat personnel.

 Aaron Swartz, au  Boston Wiki Meetup, en août 2009. Photo: Sage Ross ( licence CC by-sa )
Aaron Swartz, au Boston Wiki Meetup, en août 2009. Photo: Sage Ross (licence CC by-sa)

Quasiment inconnu du grand public jusqu’à son suicide le 11 janvier dernier, Aaron Swartz est peut-être en train devenir la première icône de la lutte pour la libération des biens intellectuels. Le jeune homme s’est suicidé à 26 ans, un mois avant l’ouverture de son procès pour fraude électronique, au terme duquel il risquait une peine de trente-cinq ans de prison. Depuis juillet 2011, la justice américaine lui reprochait d’avoir illégalement téléchargé depuis le MIT (Massachusetts Institute of Technology) puis mis à disposition du public 4,8 millions d’articles scientifiques normalement accessibles par abonnement sur le portail JSTOR (quasiment la totalité du catalogue).

Chargé de la procédure, le procureur Steve Heymann, connu pour avoir par le passé obtenu une condamnation à vingt ans de prison pour un dossier de piratage de cartes bleues, voulait faire un exemple avec le cas Aaron Swartz.

Aux Etats-Unis, ni les observateurs, ni la famille d’Aaron ne taisent les liens entre les poursuites judiciaires dont il faisait l’objet et son geste désespéré : « La mort d’Aaron n’est pas seulement une tragédie personnelle, a écrit sa famille dans un communiqué. C’est le résultat d’un système judiciaire où l’intimidation et les poursuites excessives sont monnaies courantes. Les décisions prises par le bureau du procureur et le MIT ont contribué à sa mort. »

Jeune prodige de l’informatique, connu de la sphère internet pour avoir co-inventé les fils RSS à l’âge de 14 ans puis pour avoir participé à l’essor du site de partage de liens Reddit, Aaron Swartz était devenu le porte-étendard du Guerilla Open Access, mouvement de désobéissance civile prônant la réappropriation par tous les moyens possibles des fruits de la recherche publique accaparés jusqu’à aujourd’hui par les éditeurs commerciaux.

« L’information, c’est le pouvoir, écrivait-il dans une profession de foi, le Guerilla Open Access Manifesto, publié en juillet 2008. Mais comme tous les pouvoirs, certains veulent le garder pour eux seuls. L’héritage du monde scientifique et culturel, publié depuis des siècles dans des livres et des journaux, est de de plus en plus numérisé et mis sous clé par une poignée d’acteurs privés. (…) Nous devons aller chercher cette information, où qu’elle soit, la copier et la partager ».

En cela, Swartz s’inscrivait dans la droite ligne des premiers hackers, ceux qui justement ont développé leur éthique et leurs techniques… au sein du MIT. Richard Stallman, l’un des inventeurs du concept de logiciel libre, et qui travailla pendant les années 70 et 80 au sein du laboratoire d’intelligence artificielle du Massachusetts Institute of Technology, ne le disait pas autrement en 1990 : « J’estime que toutes les informations utiles devraient être libres et gratuites (…) La redistribution des connaissances rend l’humanité plus riche, quel que soit celui qui la distribue et quel que soit celui qui la reçoit. »

Depuis l’annonce de sa mort, les hommages se multiplient. Au MIT – où une enquête interne a été ouverte – les élèves se sont recueillis dimanche après-midi.Interviewé par le New York Times, un jeune programmeur Web de 23 ans venu du Connecticut rendre un dernier hommage au jeune Robin des bois du Net dit avoir pleuré en apprenant sa mort : « Je pense que chacun d’entre nous aimerait être un peu plus comme lui .» Sur la toile, les grands noms de la lutte pour le logiciel libre ont pris publiquement position. Le juriste américain Lawrence Lessig a écrit une oraison retentissante, le blogueur Cory Doctorow, un billet sur Boing Boing. SurArchive.org, les documents liés à la procédure légale ont symboliquement été mis en ligne. Sur Twitter, des universitaires distribuent gratuitement leurs articles scientifiques sous le hashtag #pdftribute.

La répression sévère dont font l’objet les tenants de la libération des biens intellectuels est vieille comme le monde informatique.« On est à la recherche de la connaissance… et vous nous traitez de criminels », résumait le hacker The Mentor dans son fameux manifeste The Conscience of a Hacker rédigé… en 1986.

Source : http://www.telerama.fr

banner9.9

 

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers

Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation

Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.

Remise de 50% pour les PME Bruxelloises

Parking, boisson et lunch gratuit

Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Google lance Chrome 25 bêta avec le support des commandes vocales

Google n’en finit plus de mettre à jour les différentes versions de son navigateur Chrome sur les nombreux systèmes d’exploitation sur lesquels il est disponible.

Le géant de la recherche annonce aujourd’hui le lancement de la dernière version bêta de son navigateur Web, Chrome 25. Passons sur ce numéro de version très élevé qui ne veut plus rien dire depuis longtemps et concentrons-nous sur les améliorations de cette mise à jour majeure : la principale nouveauté, ou celle que Google met particulièrement en avant, est le support de l’API Web Speech qui permettra aux développeurs d’intégrer la reconnaissance vocale dans leurs applications et d’imaginer toutes sortes de concepts basés sur la parole.

Les développeurs sont décidément gâtés avec cette nouvelle version car les outils de développement ont encore été améliorés et dotés de nouvelles fonctionnalités comme la possibilité de vider la console en JavaScript ou d’afficher l’activité du processeur pour chaque règle. Pour les utilisateurs, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent — si ce n’est que Chrome sur Windows va automatiquement désactiver les extensions qui ont été ajoutées par des programmes tiers sans véritable consentement de la part des principaux intéressés.

chromium logo Google lance Chrome 25 bêta avec le support des commandes vocales

Il faut tout de même rappeler que ces versions bêta sont en cours de développement, donc pas toujours stables, et cette 25ème version est beaucoup plus adaptée pour les développeurs que le grand public.

Soucre: http://www.presse-citron.net/google-lance-chrome-25-beta-avec-le-support-des-commandes-vocales

hostingplus

 

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Viadeo acquiert Pealk pour offrir de meilleurs outils de recrutement

Pealk est une startup française fondée en 2011.

Elle avait développé une application web facilitant lerecrutement sur les réseaux sociaux
Nous en avions déjà parlé en juillet dernier lorsqueLinkedIn avait décidé d’interdire à Pealk l’accès de son réseau.

Pealk et Viadeo étaient déjà en contact avant la fermeture des API de LinkedIn, mais cet événement a été un catalyseur de cette acquisition.
En effet, les négociations ayant mené à cette acquisition ont débuté en septembre 2012, soit 2 mois à peine après l’action de LinkedIn.
Boris Golden, CEO de Pealk, va donc rejoindre les équipes de Viadeo alors que les 3 autres employés continuent sur d’autres aventures.

Viadeo se félicite de cette acquisition, Dan Serfaty, co-fondateur et CEO de Viadeo déclare : « La valeur d’un réseau social professionnel ne réside pas dans les seules données de sa base de profils, mais aussi dans les outils à disposition de l’utilisateur pour les exploiter. Pealk est le produit le plus innovant de ces cinq dernières années, démocratisant l’usage des réseaux sociaux à des fins professionnelles grâce à son efficacité et à sa facilité de prise en main. »

pealk Viadeo acquiert Pealk pour offrir de meilleurs outils de recrutement

Les premiers fruits de l’acquisition de Pealk seront visibles dans les prochaines semaines au travers d’une nouvelle offre à destination des PME.
Nous pouvons donc nous attendre à voir arriver sur Viadeo l’ensemble des fonctionnalités qui faisaient le succès de Pealk. A savoir, la gestion de l’ensemble de la démarche de recherche et de prise de contact dans un cadre professionnel : recherche et filtrage rapide des profils, personnalisation intelligente de ses messages, gestion des conversations, analytics.
Mais l’une des fonctionnalités les plus appréciées de Pealk était sans équivoque le « profile flow ». Celle-ci permettait de faire défiler rapidement des profils (sans aucun temps de chargement), avec la possibilité de les trier et les commenter rapidement grâce à une barre d’action rapide. Il est fort à parier que nous pourrons retrouver une ergonomie similaire sur Viadeo dans les prochaines semaines.

Source : http://www.presse-citron.net

Training adobe photoshop in Brussel Antwerpen Gent Hasselt Belgium

 

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne