De la pub encore et encore.. Twitter et Facebook misent sur ses pubs ciblée !

La stratégie marketing des réseaux sociaux se précise encore avec des publicités ultra ciblées au coeur du fil d'actualités des utilisateurs. Des projets qui vont rapporter gros aux sites.

Cela fait déjà quelques mois que les messages «sponsorisés» ont envahi la «timeline» (fil d’actualité) des utilisateurs de Twitter et Facebook. Des publicités plus ou moins fréquentes, glissées, l’air de rien, entre le dernier statut de la voisine et la photo du chien du cousin. L’introduction s’est faite en douceur et n’a finalement pas provoqué de scandale chez les internautes jusqu’alors dépourvus de ce type de sollicitations des annonceurs.

Les internautes ciblés grâce aux mots de leurs tweets

Mais voilà, il ne saurait y avoir de succès du net sans une stratégie marketing très développée. Alors ce mercredi, Twitter a autorisé les publicitaires à cibler les éventuels clients en fonction des mots utilisés dans leurs tweets. Dès lors, des messages «contextualisés» apparaissent automatiquement dans le fil des internautes. Ainsi, en plus d’être «ciblés» par des algorithmes déjà utilisés par le réseau (en fonction de leur profil), ils sont désormais sollicités «au bon moment», détaille Twitter sur son blog. Et ce, grâce à des outils («Ads UI» et «Ads API») mis à disposition des annonceurs du site à «plus de 200 millions d’utilisateurs actifs de Twitter sur le web, sur les appareils mobiles et tablettes», précise le réseau.

Côté Facebook, des messages publicitaires se sont également introduits dans le flux d’actualités des utilisateurs. Mais le réseau fait actuellement des tests pour balancer, d’ici le mois de juin ou juillet, des vidéos très ciblées en fonction des goûts des inscrits. Outre les renseignements enregistrés par les utilisateurs eux-mêmes dans leur profil ou les groupes auxquels ils appartiennent, le site a d’ores et déjà perfectionné son ciblage grâce aux boutons «like» intégrés sur d’autres sites, marchands ou non. Par exemple, sur cet article du Parisien.fr, que vous pouvez «recommander» à vos amis sur Facebook.

Des stratégies qui peuvent rapporter gros

Selon le site AdAdge, Facebook espère que ses vidéo-annonces lui rapportent en moyenne un revenu de 4 millions de dollars par jour. Soit environ 3 millions d’euros. Reste à définir le format de ces nouvelles pubs mais certains annonceurs se battraient déjà pour avoir leur place au lancement.

Pour sa part, Twitter assure qu’il ne compte pas diffuser plus de tweets sponsorisés qu’actuellement. En revanche, avec un service plus précis, le réseau espère mieux vendre cette fonctionnalité aux annonceurs. Selon le site belge BeGeek, la publicité pourrait rapporter 1 milliard de dollars (766 millions d’euros) au site en 2014. L’an passé, la publicité a rapporté 350 millions de dollars (environ 268 millions d’euros) au site. Le cabinet eMarketer estime qu’il devrait doubler ce chiffre en 2013 pour atteindre «582 800 000 de dollars en recettes publicitaires mondiales en 2013» (environ 446 480 000 euros). De belles progressions économiques en perspective.

Source : http://www.leparisien.fr/high-tech/twitter-et-facebook-misent-de-plus-en-plus-sur-la-pub-ciblee-18-04-2013-2737831.php

NOUS CONTACTER :

 

 

 

JL GESTION SA

 

 

 

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

 

 

 

NOS AVANTAGES :

 

 

 

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

 

 

 

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

 

Office 2010 – 3 jours de formation

Le programme de la formation

1 Office 2010 : prendre ses repères

  • S’approprier le ruban, les onglets et les groupes de commandes.
  • Activer le lanceur de boîte de dialogue.
  • Ajouter/supprimer des outils dans la barre « Accès rapide ».
  • Personnaliser le ruban.
  • S’assurer de la compatibilité avec les versions antérieures.

2 Maîtriser Word 2010

  • Donner rapidement un nouvel aspect à vos documents : les styles rapides, les jeux de styles, les thèmes.
  • Insérer automatiquement du texte ou éléments répétitifs : les QuickPart.
  • Ajouter une page de garde.
  • Exploiter les nouvelles possibilités pour créer un formulaire, un tableau.
  • Traduire mot à mot une phrase.

3 Maîtriser Outlook 2010

  • Configurer des règles et réponses automatiques.
  • Créer ses propres boutons pour personnaliser des actions fréquentes.
  • Exploiter les indicateurs ou catégories pour mieux gérer ses priorités.
  • Visualiser le fil d’une conversation, l’ignorer ou la nettoyer.
  • Répondre à un message en proposant une demande de réunion.
  • Exploiter la recherche instantanée.

4 Maîtriser Excel 2010

  • Utiliser les nouvelles possibilités de présentation.
  • Exploiter la puissance des nouveaux formats conditionnels.
  • Utiliser les nouvelles fonctions de regroupement.
  • Nommer dynamiquement vos listes de données.
  • Trier et filtrer vos données en fonction de la couleur.
  • Supprimer les doublons d’une liste de données.
  • Générer plus simplement des tableaux croisés dynamiques.
  • Créer rapidement des rapports : le mode d’affichage « mise en page ».
  • Créer des mini graphiques Sparkline.

5 Maîtriser PowerPoint 2010

  • Uniformiser l’apparence des diapositives : appliquer ou créer un thème, travailler avec plusieurs masques, créer des dispositions.
  • Exploiter les possibilités graphiques : galerie des formes, styles rapides, effets artistiques.
  • Élaborer des diagrammes sophistiqués : les graphiques Smart Art.
  • Insérer une vidéo.
  • Préparer et diffuser une présentation.

Source : http://www.cegos.fr

Formation : Chef de projet Web 10 jours

JL Gestion Centre de Formation
Formation : MS Office 2010

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Comment fonctionne Pinterest? Tuto vidéo. Pinterest : un succès plus rapide que Google+ et Tumblr.

Pinterest : un succès plus rapide que Google+ et Tumblr.

Lancé en version bêta il y a tout juste deux ans, entre web social et collaboratif, le site de Pinterest connaît une explosion aussi récente que spectaculaire. Volet #1 de notre série sur les entreprises “wow”.

Pinterest a levé 37,5 millions de dollars en deux tours de table auprès des cadors de la Silicon valley, et sa valorisation avoisine les 200 millions de dollars. L'audience de Pinterest aurait été multipliée par plus de 400 % au cours du dernier trimestre 2011. Et de 4 000 % en six mois !

Punaise, quel succès ! En quelques mois, le site Pinterest a réussi à faire buzzer toute la planète web. Le principe : punaiser (to pin, en anglais) des photos glanées au fil des surfs et les épingler sur un tableau virtuel, un peu à la manière des magnets sur un réfrigérateur des années 1950. Vingt millions d’utilisateurs ont ouvert un espace sur Pinterest où, le plus souvent, le pittoresque côtoie l’anecdotique, loin des averses de tweets et des statuts nombrilistes d’un Facebook. Ben Silbermann et Paul Sciarra, deux jeunes “anciens” de Google et de Facebook, sont à l’origine de cette découverte d’entomologiste, qui depuis deux ans passionne les internautes. Surtout les femmes d’ailleurs, qui représentent plus de 70 % des utilisateurs, selon le service de ciblage publicitaire Google Ad Planner.

37,5 millions de dollars levés

L’audience de Pinterest aurait été multipliée par plus de 400 % au cours du dernier trimestre 2011. Et de 4 000 % en six mois ! C’est bien plus que le réseau social Google+ et la plate-forme de microblogging Tumblr. Une vitesse de déploiement plus fulgurante que tous les autres sites à succès. Facile, visuel (forcément), varié, Pinterest est le web social et collaboratif épinglé sur un carré de liège virtuel. Un vrai hobby de flemmard. Après les blogs, qui exigent de passer un peu de temps à les alimenter, ce fut Facebook, dont les statuts se modifient en quelques secondes, puis vint Twitter, le règne de l’alerte. Avec Pinterest, on s’affranchit même des mots et de la syntaxe, puisque seules les images ont droit de cité. Et en plus, on peut y inviter ses amis “facebookiens”. Facile.

Tout juste 16 personnes pour faire tourner la boutique, quelque 37,5 millions de dollars en deux tours de table auprès des cadors de la Silicon valley, et une valorisation autour de 200 millions de dollars, mais toujours pas de rentabilité, comme il se doit…

Placer les marques au centre du business

Pas trop inquiets, les cofondateurs de Pinterest savent que pour monétiser leur énorme audience et profiter du pouvoir d’attraction du site, il faudra miser sur le brand content. Un écosystème qui place les marques au centre du business. Celles-ci profitent alors du support que représente Pinterest pour communiquer, détailler leurs produits et associer différentes communautés d’internautes. Aux Etats-Unis, les tee-shirts et les vestes de Gap, les lampes, les tapis et autres objets de déco d’un West Elm ou encore les pommes pimpantes du roi du bio yankee Whole Foods profitent des carrés virtuels du site social. Cette mécanique d’affiliation devrait assurer à court terme une partie des revenus de Pinterest, qui prélèverait une commission sur chaque vente d’objets qui transiteraient de la plate-forme vers les e-marchands. Une stratégie déjà mise en oeuvre par The-Fancy.com, l’un des nombreux Me too de Pinterest. Mais il existe une autre option pour des phénomènes de cette ampleur. Au lieu de se contenter de rester dans l’affiliation classique, Pinterest pourrait développer très largement sa relation client afin d’offrir aux marques la possibilité de mieux cerner le précieux profil de leurs acheteurs.

Comme un retour vers une réalité plus simple – et plus concrète que les manies virtuelles des geeks de Tumblr -, les punaises de Pinterest présentent tout de même une ombre au tableau de liège : celle de la monétisation des droits d’auteur des images épinglées… Il serait dommage de se mettre à dos la communauté grandissante des photographes, fussent-ils en herbe.

http://lentreprise.lexpress.fr/internet/pinterest-un-succes-plus-rapide-que-google-et-tumblr_33758.html