Formation complète de 4 jours en Architecture Web à Lille

Plan de formation Architecture Web

L’architecture des applications Web

Etat de l’art des infrastructures Web
– Comprendre l’évolution et les enjeux des systèmes d’information orientés Web et multimédia
– Les architectures Intra-Inter-Extra Net
– Le marché des clients et leur évolution
– Les serveurs et la virtualisation
– Client Léger / client Riche

Le Web 2.0

Web 2.0 & nouveaux usages
– Le nouveau rôle de l’internaute, communicant
– Le social networking
– Le marketing viral
– Le buzz marketing
Qu’est ce qu’un site Web 2.0 ?
– Les outils d’échange et de partage d’informations
– La diffusion des outils libres
– Les Mashups
– Les RIA (applications Internet enrichies)
Évolutions du Web 1.0 au Web 2.0
– les sites « classiques »
– Les nouveaux services personnels, jeux, collaboratifs
Le blog
– la blogosphère
– Les blogs de référence
– Développer son propre un blog
– Le Post
– Le commentaire
– Les outils du blogs (bookmarker, trackbacks, widget,rss, …)
Les interfaces dynamiques et personnalisables
– Netvibes, agenda en ligne, bureau virtuel, stockage de données… ;
– Les espaces ludiques
– Les espaces collaboratifs
Les contenus dynamiques
– Les flux RSS & agrégateur de flux
– Les podcasts
– La distribution de vidéo en ligne
– Le Web mobile : PDA, téléphones, smartphones, iphone…
Applications et composants côté client
– Les scripts Javascript, Jscript.
– Les composants Java, JavaFX, SilverLight, ActiveX, plugIn.
– Quelles limites pour le déploiement ?
– HTML, XHTML. Les limites du modèle HTML
– L’offre vectorielle (Flash, flex SVG)
– Émergence des formats Widgets, Gadgets, MicroFormats.
– La mode Ajax et les frameworks de développement (Rialto, GWT, Yahoo, ASP.NET Ajax…).
– Quelle frontière entre les composants Desktop(RDA) et Internet (RIA)?

Rôle d’XML dans l’architecture applicative

Présentation XML
Les moteurs de transformation XSLT et les parseurs XML (Xalan, Sabloton,…)
Les services Web, leur connexion avec les applications existantes
Les protocoles XML (SOAP, ebxml, Oasis, Rosettanet, XHTML, BPML, UDDI)
L’ impact XML sur les applications Web
L’adoption de XML comme référentiel de métadonnées (DSML, XMI, VoxML, XMP…)

Le développement de protocoles applicatifs

SOAP : L’architecture orientée services
Le WOA (Web Oriented Architecture
REST : le style architectural original du Web
Les architectures orientées ressource
– REST et les web services
– Des services web REST
Les API REST
– Passer d’un modèle à l’autre
– Les avantages des protocoles applicatifs

Les Web Services

La construction d’un service Web
– Justification et définition
– Description
– Spécifications
– Interfaces de programmation d’applications (API)
– Interopérabilité (WS-I)

L’application d’exemple

Les divers scénarios d’exemple et de démonstration employés
Déploiement et test de l’application d’exemple
La technologie la plate-forme des services Web Java
– Déploiement et test d’un service Web en tant que point d’extrémité de servlet et de composant (EJB)
– Exécution des applications clientes d’un service Web

L’application des API de traitement XML

– Application de JAXB (Java Architecture for XML Binding) dans un service Web basé sur REST
– Application de SAX (Simple API for XML) pour formater la sortie d’un service Web basé sur REST
– L’examen des messages de SOAP
– Les divers messages de SOAP
– Le contrôle des messages de SOAP transmis d’un service Web à un client
– Les messages de défaillance de SOAP
Les services Web avec SAAJ (SOAP With Attachments API for Java)
– Création d’un service Web avec SAAJ (SOAP With Attachments API for Java)
– Consommation d’un service Web basé sur SAAJ
Le langage WDSL (Web Services Description Language)
– Modèle abstrait et modèle concret d’un fichier WSDL
– Création d’un fichier WSDL
Services Web avec la technologie JAX-WS (Java API for XML Web Services)
– Création d’un service Web à partir d’un fichier WSDL
Les Rich Internet Application (RIA)

Client HTML de base

Les différents navigateurs. Importance du DOM
Limites du langage HTML. Solutions HTML5. Les nouveautés et attentes
Les langages graphiques DHTML, XHTML, CSS, langages vectoriels SVG
Avenir des navigateurs. Futurs langages
XUL : le langage d’interfaces graphiques spécifique à Firefox. Le moteur Gecko et les XPCOM
Le projet Prism de Mozilla

Web 2.0 et Ajax

Définition du web 2.0
W3C et les enjeux du HTML5.0
Le langage JavaScript. Force et faiblesses
Présentation des mécanismes Ajax. Performances et sécurité. Manipulation du DOM
Impact sur l’interface graphique
Frameworks Ajax du marché
L’approche client riche proposée par Google
Le projet Echo2. Le projet RAP de la fondation Eclipse

Flash/Flex

Présentation de l’offre Flash. Limite de Flash sur le référencement
Flex, offre de développement d’applications riches. Les composants du langage MXML, le langage ActionScript 3.0 Echanges avec les architectures .NET, J2EE, PHP
Richesse des protocoles d’échange. Flex 3.0/ Flex 4.0
Silverlight
– Présentation Silverlight 4.0
– Différence avec Flash et AIR. Portabilité vers le RDA
JavaFX
– Principe des JVM. Composants Ajax et pages JSP JSF
Apple
– Offres Apple et ses environnements MacOSX, iPad, iPhone. Spécificité de COCOA

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

E-Commerce – Les livres vendus sur internet devront être plus chers qu’en magasin

loi_frais_port_livre_france

Ce Jeudi 03 Octobre, les députés Français ont adopté une loi s’appliquant à la vente de livres en ligne. L’objectif de cette loi ? Remettre un juste équilibre entre les mastodontes de la vente en ligne tels qu’Amazon ou encore la FNAC et les petites librairies physiques.

Cette loi que vous pourrez retrouver sur le site de l’Assemblée Nationale doit encore être adoptée par le Sénat avant d’être définitivement adoptée.

Je vous passe la première partie de cette loi qui concerne moins cet article pour passer directement à quelques extraits très intéressants… Le premier extrait se trouve ci-dessous :

En limitant la vente avec primes à la seule initiative des éditeurs et des importateurs, et en imposant le respect par tous les libraires d’un prix du livre fixé par l’éditeur ou l’importateur, la loi de 1981 interdisait ainsi la concurrence entre détaillants sur d’autres critères que la qualité du service proposé à l’acheteur.

Or, conjuguée avec l’application systématique du rabais de 5 % que permet la loi, la pratique systématique de la livraison gratuite par certains opérateurs fragilise aujourd’hui cet équilibre. Il s’agit en effet d’une prestation supplémentaire que tous les détaillants ne peuvent pas se permettre d’offrir gracieusement aux lecteurs. Le consommateur perçoit alors le recours aux opérateurs pratiquant gratuitement cette prestation comme économiquement plus avantageux, ce qui introduit une incohérence avec la notion de prix unique.

Dans cette partie, nous pouvons voir que l’objectif de cette loi est d’empêcher le cumul du rabais de 5% légalement autorisé sur le livre et de la livraison offerte pour l’acheteur.

Ainsi, cette loi vise à rétablir la notion de prix unique qui semblait ne plus être pratiquée puisque l’acheteur percevait la livraison gratuite comme une prestation supplémentaire autour du livre. Or, étant donné que les petits libraires ne peuvent se permettre d’offrir les frais de livraison à leurs clients, c’était devenu un avantage pour de grandes enseignes comme Amazon ou encore la FNAC.

Ci-dessous, vous trouverez un second passage de cette loi que j’ai trouvé intéressant :

Le présent amendement impose au détaillant le strict respect du prix du livre fixé par l’éditeur ou l’importateur dans le cas d’expédition, sous réserve que le retrait de livre ne se fasse pas en magasin, tout en lui permettant de pratiquer une décote à hauteur de 5 % de ce prix sur le montant des tarifs de prestation de livraison qu’il établit vis-à-vis de ses clients.

Dans ce second passage, nous pouvons comprendre que cette loi imposera l’application du tarif éditeur sur les livres vendus par des sites e-commerce et expédiés à leurs clients. De plus, il est à noter que les sites auront le droit de pratiquer une remise de 5% sur le montant des frais de port.

En revanche, dans le cas d’un achat en ligne suivi d’un retrait en magasin, les acheteurs pourront bénéficier d’une remise de 5% et de la livraison offerte en magasin.

C’est la raison pour laquelle il est proposé de retenir la rédaction du présent amendement qui se concentre sur la fin du cumul de deux avantages, celui du rabais de 5 % sur le prix du livre et la gratuité des frais de port

A la lecture de ce passage, je comprends qu’il sera désormais interdit pour les acteurs de vente à distance, de vendre un livre en proposant à la fois la remise de 5% et les frais de port offerts. Tout ceci, dans le but de ne pas pénaliser les plus petits libraires présents sur le marché du livre.

Alors que penser de cette nouvelle loi ? Personnellement, je pense que cette loi est une erreur et qu’elle ne permettra absolument pas de venir rétablir un quelconque équilibre entre des entreprises telles qu’Amazon et les petites librairies ayant pignon sur rue et ce, pour plusieurs raisons.

La première nous est donnée directement dans l’extrait de loi suivant :

Le coût de livraison est en réalité très variable selon la puissance économique du détaillant qui, selon sa taille, peut négocier des tarifs très différents avec les entreprises chargées de la livraison.

Ainsi, cette loi impose le fait de faire payer les frais de port par le consommateur. Très bien, sauf que l’extrait ci-dessus mentionne clairement le fait qu’Amazon ou la FNAC bénéficient de tarifs plus intéressants sur les frais d’envoi que les petits libraires. De plus, qu’est-ce qui empêche Amazon de prendre en charge une partie des frais de port et de n’en faire payer qu’un euro par exemple ?

Ensuite, ce qui à permis à Amazon de construire son empire, c’est de travailler sur ce que l’on appelle la longue traine. Ainsi, la grande force d’un site e-commerce est de pouvoir proposer 24h/24 et 7j/7 des livres introuvables même dans le commerce physique.

Conséquence ?

Si vous recherchez un livre qui ne fait pas partie du Top des Ventes et que votre besoin est urgent, allez vous réellement faire le tour de l’ensemble des petits libraires de votre région pour le trouver ?

En toute honnêteté, et avec tout le respect que je dois à cette profession, la contrainte des quelques euros de frais de livraison imposée aux sites e-commerce n’en est pas une pour moi…

Pour terminer cette article et parce que l’on dit souvent qu’il est bon de terminer par une ouverture, j’aimerai rappeler que le produit le plus vendu de tous les temps sur Amazon n’est pas le livre… Mais la tablette Kindle !

Oui… Oui… Celle qui permet de lire des livres numériques ! Jusqu’à aujourd’hui, les livres numériques étaient proposés à environ 20 à 30% plus chers que leurs homologues papier pour ne pas venir concurrencer frontalement la vente des livres physiques par les petits libraires.

Avec cette loi, je pense que le gouvernement vient d’ouvrir un boulevard aux trois leaders du numérique à savoir Amazon, Google et Apple pour démocratiser le livre numérique. Eh oui ! Il sera difficile de faire appliquer des frais de port sur le livre numérique non ?

Sur ce, sachez que cet article ne fait preuve d’aucune prétention et qu’il est simplement le partage d’une réflexion que j’ai pu avoir. Si vous êtes d’accord ou pas avec ce qui est présenté ici, n’hésitez pas à échanger librement via les commentaires.

http://www.webzeen.fr/internet/e-commerce/e-commerce-les-livres-vendus-sur-internet-devront-etre-plus-chers-quen-magasin/9392

Gangnam Style + Call Me Maybe = YouTube Style, le remix des plus gros buzz vidéo de 2012

YouTube fait sa rétrospective 2012 à sa manière : en vidéo. Un remix dans lequel on peut voir les faits marquants de 2012, ou en tout cas ceux qui produit le plus de buzz et amené la plus forte audience sur le site de partage vidéo. On y voit entre autre un sosie d’Obama, une représentation du saut en parachute comique de Felix Baumgartner mais surtout PSY, le vrai, en chair et en os, qui reprend son propre tube Gangnam Style dans une version mixée avec Call Me Maybe.

YouTube Rewind 2012

Source : http://www.presse-citron.net
Facebook- publicité-en-ligne

JL GESTION SA – centre de formation bruxelles, lille, amsterdam, paris, corfu

NOUS CONTATCER:

JL GESTION SA

Centre de formation Lille

21 Avenue le Corbusier
59042 Lille Cedex

Tel : +33 3 59 81 17 85
Fax : +33 3 59 81 17 81
Gsm : +32 477 789 445
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

 

Les spécifications du HTML5 sont désormais finalisées

Le World Wide Web Consortium (W3C) vient de finaliser les spécifications du HTML 5 en publiant une version stable du langage très apprécié des intégrateurs et développeurs Web.

Il faut savoir que les discussions autour des spécifications du HTML 5 ont commencé il y a près de huit ans, en juin 2004, et que la première ébauche n’a rien à voir avec les dernières versions qui étaient quasi finalisées et utilisées depuis un certain temps par les professionnels du Web et supportées par la plupart des navigateurs modernes. Des géants comme Google et Twitter mais aussi des sites plus corporates ont déjà adopté l’HTML 5 et le CSS 3 : c’est le cas du nouveau site de l’Elisée, lancé hier soir, qui utilise notamment les nouveaux types de champs de formulaire et les attributs data en HTML 5 ainsi que les media queries en CSS 3 (essayez de réduire la fenêtre de votre navigateur pour découvrir une mise en page adaptée).

Le HTML 5 est maintenant à l’étape de candidat à la recommandation (CR) où toute une batterie de tests et d’implémentations en tout genre est effectuée, avant que le langage ne devienne une recommandation ou un vrai standard du web dans le courant de l’année 2014.

logo html5 Les spécifications du HTML5 sont désormais finalisées

En attendant, les éditeurs et les navigateurs qui ne sont pas encore à jour auront largement le temps de se mettre au goût du jour. Et vous, vous utilisez aussi HTML 5 et CSS 3 ?

Source : http://www.presse-citron.net

Centre de formation JL Gestion

Centre de formation JL Gestion

NOUS CONTATCER:

JL GESTION SA

Centre de formation Lille

21 Avenue le Corbusier
59042 Lille Cedex

Tel : +33 3 59 81 17 85
Fax : +33 3 59 81 17 81
Gsm : +32 477 789 445
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

 

 

Plus de 10 millions de téléchargements en 48 heures pour Google Maps sur iOS !

Le retour de Google Maps était très attendu par les utilisateurs d’iOS depuis quelques semaines voire quelques mois… Heureusement, la célèbre application de cartographie était de retour sur l’App Store en milieu de semaine dernière, un peu avant la fin du monde donc, et était déjà l’application la plus téléchargée sur le magasin d’Apple seulement un jour après sa sortie.

 Plus de 10 millions de téléchargements en 48 heures pour Google Maps sur iOS !

C’est Jeff Huber, le vice-président Commerce & Local chez Google, qui révèle cette statistique aussi impressionnante que prévisible sur son compte Google Plus : l’application Google Maps pour iOS a été téléchargée plus de 10 millions de fois en moins de 48 heures. Ce qui représente environ 2.5% des terminaux iOS…

Il faut dire que l’application possède de nombreuses qualités avec l’intégration de Street View, les itinéraires dans les transports en commun ou même la fonction Secouer pour commenter, ce n’est donc pas très étonnant qu’elle soit notée actuellement 4.5 étoiles sur l’App Store français.
Et le fait que l’application de cartographie Plans, développée par Apple et intégrée nativement à iOS 6, soit si moquée et décriée dès sa sortie à la fin du mois de septembre a peut-être encore plus incité les utilisateurs à télécharger l’application de Google.

Source : http://www.presse-citron.net

aide-tutorial-support-adobe-cs6

JL Gestion Centre de Formation

NOUS CONTATCER:

JL GESTION SA

Centre de formation Lille

21 Avenue le Corbusier
59042 Lille Cedex

Tel : +33 3 59 81 17 85
Fax : +33 3 59 81 17 81
Gsm : +32 477 789 445
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne