FORMATION WORDPRESS – 2 jours – Belgique – France

Demandez un devis gratuitement ? Un renseignement sur une formation ?

Les formations WordPress :

FORMATION WORDPRESS SÉCURITÉ 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS PERFECTIONNEMENT 2 JOURS
COMMENT GÉRER SON SITE WEB AVEC WORDPRESS – NIVEAU 1 EN 3 JOURS
FORMATION : CRÉER ET GÉRER LE CONTENU D’UN SITE WEB AVEC WORDPRESS – 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS – 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS DÉBUTANT (1 JOUR)
TRAINING WORDPRESS TRAINING – 3 DAYS
FORMATION WORDPRESS : CRÉER ET GÉRER UN BLOG PROFESSIONNEL – 1 JOUR

WordPress est un système de gestion de contenu (CMS) en libre (licence GPL) qui permet la création de blogues et de sites web dynamiques. Il repose sur du code PHP et nécessite une base de donnée. Simple, attrayant, sophistiqué et flexible, WordPress bénéficie d’une large communauté d’utilisateurs et de développeurs qui permet au logiciel de respecter les normes Internet et d’être amélioré régulièrement.

Continuer la lecture

Formation : Créer et gérer le contenu d’un site Web avec WordPress – 2 JOURS

Demandez un devis gratuitement? Un renseignement sur une formation?

Les formations WordPress:

FORMATION WORDPRESS SÉCURITÉ 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS PERFECTIONNEMENT 2 JOURS
COMMENT GÉRER SON SITE WEB AVEC WORDPRESS – NIVEAU 1 EN 3 JOURS
FORMATION : CRÉER ET GÉRER LE CONTENU D’UN SITE WEB AVEC WORDPRESS – 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS – 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS DÉBUTANT (1JOUR)
TRAINING WORDPRESS TRAINING – 3 DAYS
FORMATION WORDPRESS : CRÉER ET GÉRER UN BLOG PROFESSIONNEL – 1 JOURS

Description :

WordPress est actuellement l’une des plateformes de création et de publication de sites web les plus utilisées. Elle vous apporte facilité, esthétisme, performance et extensibilité. Dans cette formation, vous étudierez les fonctions essentielles de tout système de gestion de contenu (CMS) : création de l’organisation du site, rédaction du contenu, gestion des médias, réalisation d’une navigation efficace, optimisation du référencement et gestion des utilisateurs du site.

Continuer la lecture

Formation wordpress débutant (1jour)

Demandez un devis gratuitement ? Un renseignement sur une formation ?

Les formations WordPress :

FORMATION WORDPRESS SÉCURITÉ 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS PERFECTIONNEMENT 2 JOURS
COMMENT GÉRER SON SITE WEB AVEC WORDPRESS – NIVEAU 1 EN 3 JOURS
FORMATION : CRÉER ET GÉRER LE CONTENU D’UN SITE WEB AVEC WORDPRESS – 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS – 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS DÉBUTANT (1 JOUR)
TRAINING WORDPRESS TRAINING – 3 DAYS
FORMATION WORDPRESS : CRÉER ET GÉRER UN BLOG PROFESSIONNEL – 1 JOUR

FORMATION WORDPRESS / DÉBUTANT

Formation WordPress, creation de blog Bruxelles Belgique
WordPress est un système de gestion de contenu (CMS) en libre (licence GPL) qui permet la création de blogues et de sites web dynamiques. Il repose sur du code PHP et nécessite une base de donnée. Simple, attrayant, sophistiqué et flexible, WordPress bénéficie d’une large communauté d’utilisateurs et de développeurs qui permet au logiciel de respecter les normes Internet et d’être amélioré régulièrement.

La création d’un blog est-elle à la portée d’un non informaticien ? La fameuse plateforme gratuite et opensource WordPress semble bien avoir été conçue à en ce sens.

 

Créer votre blog nécessite néanmoins d’acquérir de nombreuses notions Web : Notion d’hébergement, de serveur / client, d’hébergement internet distant, workflow, pages statique et dynamique, mots-clefs, articles, catégories, pages  et d’un vocabulaire technique utilisé par WordPress (ex : permalien par exemple pour parler d’une redirection URL à la volée et travailler son référencement).

Continuer la lecture

Les projets Formation et Web développement menés par JL Gestion en 2014

Voici la liste de quelques projets de web développement menés par JL Gestion : http://www.jlgestion.be en 2014

Création d’application Web et de base de données (gestion des incidents et infractions) pour Thalys Belgium Scrl https://www.thalys.com/be/fr/

thalys-belgique-creation-db-access

 

Nos formations relatives: Ms Access, MS Excel

Formation WordPress Bruxelles – création site internet en WordPress

http://www.celinefremault.be

celine-fremault-ministre-bruxelles

Nos formations relatives: Formation WordPress, Formation Drupal.

Formation en Google Analytics, Google Adwords et Web marketing

http://fe.axa.be Site intranet Axa Belgique – agence indépendant et banque Axa Belgique – Groupe Axa Monde

axa-belgique-extranet-agence-independante

 

Nos formations relatives: Formation Google Analytics, Formation Google Adwords, Formation en Marketing, Formation en référencement internet, Création et Audit de site internet.

Continuer la lecture

The e-Jobs Observatory

e-Jobs, e-Skills and e-Competencies

e-Jobs Observatory for e-jobs, e-skills and e-competencies - JL GestionJL Gestion has just been labeled by the e-Jobs Obseratory for its excellence in e-jobs, e-skills and e-competencies. Congrats to us!!

The e-Jobs Observatory is a European stakeholder network actively and continuously working on the:

  • improvement of training quality for eJobs;
  • lobbying for the creation of European training standards for eJobs;
  • identifying e-job market needs and training gaps;
  • promotion of Job Role Profiles and Training Guidelines developed within the various projects initiated under its umbrella.

The e-Jobs Observatory is supported by an international network of Industry and training organizations.

 Contacts

JL GESTION SA

Bruxelles

JL GESTION SA
Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10 (gestion projet – comptabilité)
Tel: +32 2 412 04 11 (gestion projet – commercial)
Tel: +32 2 412 04 12 (secrétariat)
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.be

En quoi consiste le SEO ?

SEO, »search engine optimisation” ou référencement.

C’est ce qui regroupe un ensemble de leviers qui permettent de faire la promotion d’un site Internet sur un thème donné ou plus précisément des “Mots Clés”.

Formation SEO - référencement
Formation JL Gestion – Référencement

Le SEO est un référencement dit « naturel ».

Ce référencement naturel peut avoir plusieurs objectifs.

L’objectif premier est de chercher les meilleurs mots-clés !

Formation Google AdWord

Les autres objectifs sont les suivants :

  • attirer du trafic sur un site Internet
  • améliorer la visibilité d’ un site Internet dans le temps
  • optimiser l’ image véhiculée par une entreprise ou une marque

Les trois grands axes à considérer pour le classement d’ un site Internet sont :

  • Son contenu et la sémantique de son thème (liens entrants,…)
  • Sa popularité
  • Sa fiabilité

D’autres facteurs sont à prendre en compte :

  • Les URL des sites et des pages doivent être courtes et contenir des mots clés
  • Le nom de domaine doit être fiable et sur serveur sécurisé
  • Les contenus doivent être hiérarchisés dans des menus ou des catégories
  • Les sites Internet doivent s’adapter à toute sorte de navigateurs : mobiles, tablettes, smartphones

L’ Influence des réseaux sociaux sur le SEO

Quel est le réseau social qui influence plus le SEO ? La réponse est Google +, suivi de Facebook.

Comme l’indique l’image ci-dessous, les backlinks, les keywords,… sont important au référencement, mais les réseaux sociaux le sont tout autant, si pas plus important encore.

Pour être bien référencer, il faut être présent sur les différents réseaux sociaux, avoir du bon contenu, des bons mots-clés,  « essayer » d’être populaire,… tout cela vous mènera à un bon référencement.

Vous êtes un apprenti référenceur ? Voici quelques points à garder en tête :

  • Le référencement est en constante évolution : 

Le référencement n’est pas une science, elle est donc en constante évolution. Il faut suivre cette évolution.

  • Google évolue aussi : 

Google évolue en fonction de l’internaute. Google modifie son algorithme.
C’est Google qui fixe les règles donc il faut garder en tête que quand Google change les règles, il faut en être conscient afin de vous y adapter.

  • Ce qui était valable hier ne les plus nécessairement aujourd’hui :

Certaines fonctionnalités utilisées hier sont toujours d’actualité aujourd’hui et d’autres non.

  • Il n’y a pas de résultat définitif :

Il faut se renseigner des nouveautés (SEO ou autre) afin de les incorporer à notre stratégie marketing.

  • Vos concurrents font aussi du référencement :

L’ancienneté d’un site à son importance pour le référencement. Donc gardez le en tête car vos concurrents, font peut-être du référencement depuis des années déjà.

  • Vous devez travailler AVEC votre agence :

Demander les services d’une agence de référencement n’implique pas que vous n’ayez plus rien à faire.
Peu importe le contrôle qu’elle a sur votre site, vous aurez toujours une partie du travail à réaliser vous-même.

  • Si vous avez des contenus dupliqués, supprimez-les :

Google n’apprécie pas les contenus trop semblables. Il faut essayer de créer des contenus UNIQUE pour chaque page.

  • Si vous avez des liens néfastes, supprimez-les :
Il s’agit d’une nouveauté de Google, Il prend plus en compte tout lien néfaste qui pointe vers votre site.

Il faut supprimer tout lien néfaste et Google propose un outil pour dénier ces liens.

  • Si vous avez trop peu de contenu sur votre site, apportez-en :

Qu’il s’agisse d’un minimum de contenu mais unique pour chacune de vos pages, Google appréciera cela.
Cela vous fera bénéficier d’un bon référencement.

Bruxelles

JL GESTION SA
Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10 (gestion projet – comptabilité)
Tel: +32 2 412 04 11 (gestion projet – commercial)
Tel: +32 2 412 04 12 (secrétariat)
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.be

Lille

JL GESTION SA
21 Avenue le Corbusier
59042 Lille Cedex
Tel : +33 3 59 81 17 85
Fax : +33 3 59 81 17 81
Gsm : +32 477 789 445
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.fr

Créer le Buzz sur internet: rien d’impossible!!

Dans l’écosystème Internet, le webmarketing est devenu un art à part entière. En maîtriser les leviers permet aux entreprises de générer plus de prospects et de booster leurs ventes de manière significative.

Qu’est-ce qu’un Buzz?

Un buzz vient de l’anglicisme bourdonnement. Il s’agit d’une technique de marketing qui consiste à faire beaucoup de bruit autour d’un produit, d’une offre ou d’un concept.

Cette technique utilise fréquemment le média Internet comme moyen de diffusion, et Buzz sur le netpeut mettre en avant divers supports comme une vidéo, une musique, ou un article pour faire connaître un produit. Le buzz utilise le bouche-à-oreille pour diffuser l’information.

En général, le buzz est centré sur une rumeur, l’information n’est pas donnée directement, afin de créer un effet de propagation et d’entraîner diverses suppositions. Il s’agit d’une technique, très efficace, pour faire parler de soi et faire connaître son entreprise.

Néanmoins, le but du buzz étant de se propager très rapidement, il faut le travailler au préalable, afin de pouvoir maîtriser sa portée.

Les différentes étapes pour créer le Buzz

1. Fil conducteur
Commencez par ouvrir un blog ou un site Web. C’est possible sans avoir besoin des compétences d’un informaticien. WordPress (disponible gratuitement surwordpress.com) est l’un des outils les plus simples à utiliser pour cela. Après avoir placé les éléments esthétiques, dont un bandeau photo avec le nom de l’entreprise et du produit, créez plusieurs billets indiquant les thématiques abordées, les moyens d’accès, les informations de contact, … Tout doit être accessible depuis la page de garde, soit par des onglets, soit via un sommaire dans la marge.

2. Définir des contenus à potentiel viral
Trois chercheurs ont théorisé les critères de la viralité.
Tout d’abord, d’un point de vue social, le partage permettrait de créer du lien avec les autres au travers de ses émotions.
Qu’importe si le contenu est léger, sa capacité à générer une émotion va augmenter sa viralité.

Buzz Marketing sur internet
Deuxième approche : la réappropriation et le détournement sont de nature à générer du partage.
Le buzz de la Redoute, né début 2012 autour de la publication de la photo d’un homme nu sur leur site, a fait en quelques heures, l’objet de nombreux détournements autours de personnages publics (Tintin, Dominique Strauss-Kahn, Michael Jackson…).
Cela a prolongé le buzz autour de cette erreur de publication.

La dernière approche met en évidence la nécessité pour les internautes de faire partie ou d’être initiateurs d’un buzz.

3. Contenus à partager
Trois types de contenus et services ont vocation à être partagés de manière virale :

– ceux qui dont la valeur est forte (information importante, bon plan…) ;
– ceux qui sont divertissants, drôles (jeux) ;
– ceux dont la valeur croit avec le nombre d’utilisateurs et pour lesquels le viral est à la base de la performance du service : services (Skype, achats groupés, jeux-concours dont la probabilité croît avec le nombre de partages…).

4. Relation émotion / réaction
Par ailleurs, selon Matrix Partners, des conditions favorisent la viralité d’un contenu ou d’un message.
Il s’agit du couple charge émotionnelle / réaction.

Un contenu générant une excitation forte sera plus facilement partagé qu’un contenu banal, qui ne sort pas de l’ordinaire ou qui ne joue pas sur la sensibilité.
Un contenu générant une réaction positive aura une meilleure probabilité de partage qu’un autre provoquant colère ou dégoût.

Cela permet de définir plusieurs niveaux de viralité :

– un contenu à forte charge émotionnelle, provoquant une réaction positive, aura la plus forte probabilité d’être partagé ;
– un contenu à faible charge émotionnelle, provoquant une réaction positive aura une chance un peu moins forte d’être partagé ;
– un contenu ni chargé en émotion, ni positif n’aura aucun potentiel de viralité.

Buzz Marketing
Cédric Rainotte définit quant à lui 7 péchés capitaux du buzz marketing : la facilité de partage (paresse et avarice), le côté exclusif de l’information transmise (orgueil), l’intérêt pour ce type de campagnes (gourmandise), le côté pimenté (luxure), l’appui de relais d’influence (colère), et la créativité (envie).

5. Entre le permis et l’interdit
Enfin, comme pour toute communication, il faut adapter la forme et le fond au support et à la cible.
Utiliser le ton et le champ sémantique du public que l’on souhaite atteindre est de nature à augmenter le potentiel de partage.
La valeur émotionnelle sera forte si l’on chercher à produire un « Wow effect », c’est-à-dire à surprendre la cible.

Mais pour qu’il y ait un buzz, il faut être très proche de la frontière entre le permis et l’interdit sans la dépasser. 

En Belgique, une marque de voiture a créé le buzz en envoyant le nom d’une personne, la couleur et la marque de son véhicule en se faisant passer par la police qui avait constaté un excès de vitesse.
L’internaute recevait alors un appel téléphonique reproduisant l’enregistrement d’un commissaire de police.
Les personnes qui allaient au bout de l’appel apprenaient que c’était un canular.
Beaucoup de ceux qui ont interrompu l’appel sont allés se plaindre au commissariat, créant un scandale.

La campagne a été stoppée au bout d’une semaine.

6. Investissement à rentabiliser
L’idéal est de réaliser un investissement modéré qui pourra être plus facilement rentabilisé.

La force de la viralité est, pour une quantité de média acheté (payed), de générer le maximum de retombées (commentaires, articles de presse, de blogs…), c’est-à-dire du média gagné (earned). 

Lors du lancement du film Toute la beauté du monde, Marc Lavoine avait enregistré une phrase avec 400 prénoms féminins.
Il s’agissait d’un message personnalisé indiquant que la destinataire était « toute la beauté du monde ».
Avec 5 000€ d’investissement, c’est 80 000 adresses qui ont été récoltées, soit un coût au contact très intéressant (0,06€ par adresse).

7. Faciliter le partage
Bouche à oreille pour le buzzMais pour favoriser la vitalité, il faut également que le partage soit facilité.
Un contenu mis en ligne sur une plate-forme sociale pourra être facilement rediffusé via les options intrinsèques.
Sur un site, il faut en revanche prévoir des solutions comme le transfert par e-mail, les boutons de partage des médias sociaux (like, +1, tweet…).
Le like de Facebook est à ce titre l’une des solutions les plus simples pour partager un contenu à son réseau d’amis.

Selon Matrix Partners, il est alors possible de mesurer un coefficient de viralité pour optimiser ses dispositifs.
Celui-ci est fonction du nombre de partage mis en rapport avec le taux de conversion moyen (inscription, achat…).
Selon cette équation, plus le nombre de contacts pouvant être associés au dispositif viral est important, plus le coefficient de viralité est fort.
C’est le principe de la multiplication des réseaux : lorsqu’une personne partage à dix contacts qui eux même partagent à dix autres contacts, ce n’est pas trente personnes qui sont exposées, mais mille.

8. Teasing, seeding, reveal…

Dernier levier : la vitesse de propagation. Plus celle-ci est rapide, plus l’impact (évalué ici par la couverture du buzz), sera fort.La phase de teasing est à la base du buzz marketing. 

Elle consiste à créer du mystère autour d’une offre et d’un événement pour augmenter les attentes et inciter les internautes à découvrir le mystère.
Le lancement des offres mobiles de Free répondaient bien à cette étape puisque l’opérateur téléphonique a maintenu un certain mystère quant à la date de lancement de ses forfaits et à leur prix.
Cette phase doit s’accélérer au fur et à mesure que s’approche la phase de reveal, c’est-à-dire le dévoilage de la campagne.
Le teasing de Voyages-SNCF il y a quelques années avait très bien fonctionné.
Le TransAtlantys permettait de rejoindre en train, sous l’Atlantique, New-York depuis Paris.
Ce projet loufoque a été à l’origine d’un formidable buzz, l’un des premiers en France, pour annoncer le lancement de la vente de billets d’avion sur le site de Voyages-SNCF.

Mécanisme du Buzz marketing
Le seeding consiste à diffuser des bribes d’informations auprès d’un réseau d’influenceurs pour entamer les discussions et le teasing.
Apple avait ainsi brillement orchestré cette phase lors du lancement de l’iPhone 4.
Un prototype, apparemment perdu dans un bar par un ingénieur de la firme, avait été vendu à un blog spécialisé, Gizmodo .
Celui-ci s’était alors empressé de l’étudier sous toutes les coutures. Les spéculations pouvaient aller bon train.
Pour cette phase de seeding, s’appuyer sur un grand nombre de sources peut maximiser l’efficacité de son buzz.
Il faut pour cela identifier, via l’écoute des médias sociaux, les leaders d’opinion et les influenceurs qui reprendront l’information et la rediffuseront à leur cercle d’influence.Le reveal pourra aussi être suivi de nouvelles phases de seeding qui permettront de prolonger le buzz.
Enfin, la phase de reveal doit être accompagnée d’un plan média qui permettra de maximiser l’impact de la campagne et la diffusion sur les différents relais de la sphère médiatique (presse, radio, télévision, médias sociaux, blogs…).

L’impact sera d’autant plus fort que le mystère aura été préservé, malgré les fuites d’information organisées.

 Sources

– Laetitia
 http://www.over-blog.com/Comment_faire_le_buzz_sur_Internet_conseils_et_astuces-1095203869-art74244.html
– Extrait du livre d’Hervé Bloch
 http://www.tourmag.com/Webmarketing-comment-creer-le-buzz-et-la-viralite_a62898.html
– Hervé Kabla
 http://pro.01net.com/editorial/604242/comment-creer-le-buzz-autour-de-vos-evenements/

 Contacts

JL GESTION SA

Bruxelles

JL GESTION SA
Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10 (gestion projet – comptabilité)
Tel: +32 2 412 04 11 (gestion projet – commercial)
Tel: +32 2 412 04 12 (secrétariat)
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.be

Lille

JL GESTION SA
21 Avenue le Corbusier
59042 Lille Cedex
Tel : +33 3 59 81 17 85
Fax : +33 3 59 81 17 81
Gsm : +32 477 789 445
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.fr

Réseaux Sociaux: comment conquérir les socionautes?

Les tendances des comportements des socionautes pour 2014.

Introduction

Image de socionautesLes échanges sur les réseaux sociaux ont beaucoup évolué cette année. Les consommateurs n’envisagent plus cette pratique en une seule dimension. De nouveaux usages des médias sociaux apparaissent, mais outre le recul apparent de Facebook, c’est la diversité d’utilisation des services qui frappe surtout.
La multiplication des plates-formes de médias sociaux fait que les consommateurs ont plus de choix que jamais quand ils veulent partager du contenu. Face à ce constat, les e-marketers doivent se tenir informés et agir en conséquence. En effet, les marques qui se concentrent sur des plates-formes sociales spécifiques risquent bien de se laisser dépasser et de manquer l’occasion de nouer une relation de fidélité avec ceux de leurs clients qui privilégient d’autres réseaux.

Différents types de socionautes

Une étude de la SNCD a permis de déceler cinq types de socionautes.
34% d’entre eux sont des « Mono-users ». Présent sur un seul réseau et encore peu matures, ils disposent de 90 contacts en moyenne.

15% sont des « évolutionnistes ». En général présents sur Facebook et un autre Utilisateurs des réseaux sociauxréseau, ils possèdent un potentiel pour devenir des « Socialisés ».
Ces derniers (33%) se sous segmentent en 2 ensembles : les socialisés spectateurs(7%) et les socialisés contributeurs (26%). Cette sous-catégorie possède donc un potentiel d’interactivité important.

Encore plus important est celui des « Intensifs » (10%). Présents sur au moins trois réseaux, ils disposent cependant d’une communauté de 200 contacts par plateforme. Leur avis compte donc, même si leur voix se fait un peu moins entendre que celle des « Influents » (8%) possédant quant à eux plus de 200 contacts par réseau.
Le tableau se complète par les « Hypers » (2%) dont le potentiel d’influence est remarquable.
A noter que ces 3 derniers profils possèdent un âge moyen autour des 35 ans.

Statistiques d'utilisation des réseaux sociaux par les utilisateurs

Quelles sont les motivations des socionautes

Les socionautes recherchent en priorité des réductions commerciales, des informations exclusives (exclusivité internet…). Le réseau social joue pleinement son rôle lorsque le socionaute s’exprime, en donnant son avis ou des conseils. 15% des socionautes déclarent être devenus nouveaux clients d’une marque en raison de commentaires sur les réseaux sociaux.

Tout ceci laisse penser que les marques ont tout intérêt à exploiter cette tendance. Voyons les principales tendances qui vont (sans doute) se développer à l’avenir.

Les offres géolocalisées. 6 socionautes sur 10 acceptent de recevoir des offres selon leurs endroits de déplacement.
Dématérialisation des cartes de fidélité, et billets (spectacles, transports).

Motivation des socionautes

A partir de ces observations, on voit clairement un changement de comportement du consommateur. Les réseaux sociaux par le biais des plateformes mobiles s’affranchissent des limites physiques qu’imposait l’ordinateur. Les annonceurs peuvent donc affiner leur ciblage grâce à une audience davantage ciblée et réactive puisque constamment connectée.

Il faut être à l’écoute

Si bénéficier d’un service client plus réactif ne constitue pas la première préoccupation de ces socionautes, 49% des avis postés sur une marque s’avèrent être des plaintes.
De plus, 69% des socionautes ayant émis une critique estiment ne pas avoir été écoutés par la marque. Le rôle du community manager semble donc à ne pas mésestimer.

Motivations des sociaunotes
La principale attente des socionautes a trait aux réductions commerciales et 82% des répondants souhaitent également recevoir des informations exclusives. Deux domaines dans lesquelles le smartphone semble trouver une place toute particulière.
Enfin, si les réseaux sociaux ne semblent pas être un canal de vente (seulement 3% des socionautes ont déjà acheté sur un réseau social), 38% des inscrits prennent en compte les avis ou remarques sur leurs réseaux sociaux avant un achat.
En effet, ils sont 16% à déclarer être devenus nouveaux clients d’une marque du fait des réseaux sociaux.

Sources

John Elkaim – VP Marketing Gigya
 http://www.itrnews.com/articles/146148/nouveaux-usages-consommateurs-reseaux-sociaux-deviennent-etonnement-diversifies-john-elkaim-vp-marketing-gigya.html

Pierre-Marie Mateo
 http://www.atelier.net/trends/articles/socionautes-plus-matures-requierent-attention-permanente-marques_424783

Valentin Poulard
Source : conférence Mobilité et médias sociaux et  attentes des consommateurs – Salon du E-Marketing Paris
 http://www.le-webmarketeur.com/2013/02/25/mobilite-et-medias-sociaux-les-attentes-des-consommateurs/

Contacts

JL GESTION SA

Bruxelles

JL GESTION SA
Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10 (gestion projet – comptabilité)
Tel: +32 2 412 04 11 (gestion projet – commercial)
Tel: +32 2 412 04 12 (secrétariat)
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.be

Lille

JL GESTION SA
21 Avenue le Corbusier
59042 Lille Cedex
Tel : +33 3 59 81 17 85
Fax : +33 3 59 81 17 81
Gsm : +32 477 789 445
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.fr

CMS: PluXml concurrents pour WordPress et Joomla

Avec des atouts non négligeables, le nouveau venu dans les CMS, PluXml fait concurrence aux plus grands du secteur (WordPress, Joomla et Drupal)

Qu’est-ce qu’un CMS?

Un outil de « CMS » (Content Management System, en français Gestion de contenu) est un site web disposant de fonctionnalités de publication et offrant en particulier une interface d’administration (back-office) permettant à un administrateur de site de créer ou organiser les différentes rubriques. CMS et créateurs de sites internet

Idéalement, un CMS doit posséder un système de workflow permettant à une équipe éditoriale de travailler simultanément sur le contenu du site et à un responsable de publication de valider les différentes contributions avant leur mise en ligne.

Les articles et le contenu du site sont en principe stockés dans un base de données, tandis que des templates (modèles de pages) permettant de définir la présentation du contenu.

Classiquement, un CMS propose une présentation sous forme de boîtes, la plupart du temps organisées en trois colonnes. La plupart des CMS disposent d’un fil RSS mis à jour automatiquement lors de la publication de nouveaux articles.

PluXml par rapport à ses concurrents

WordPress et Joomla sont deux des systèmes de gestion de contenu les plus utilisés dans le monde. Deux outils qui doivent leur popularité à leur grande modularité et à leurs nombreuses fonctionnalités, qui les propulsent bien au-delà de la sphère du blogging aujourd’hui.

Principaux sites CMSPluXml est un système de gestion de contenu simple d’utilisation et particulièrement dimensionnée à la gestion d’un blog. Il s’agit d’un CMS Open Source dont la particularité est de fonctionner sans base de données et qui dispose de plusieurs atouts : facilité d’administration et d’utilisation, grande rapidité d’affichage des pages web, etc.

Les principaux atouts

La plupart des utilisateurs connaissent et utilisent WordPress et Joomla. Ces deux CMS sont extrêmement complets, mais ce sont aussi des « usines à gaz » pour une utilisation limitée au blogging.

Ils présentent certains inconvénients : ils sont très lourds à mettre en oeuvre et peuvent ralentir l’affichage des pages web d’un site. Hors, la rapidité d’affichage d’une page web est un critère de référencement de premier plan pour un site web aujourd’hui.

Logo Pluxml

Un autre problème propre à ces CMS est lié à l’un de leurs points forts, à savoir la possibilité d’intégration de nombreux plugins. Cette modularité expose l’utilisateur à un plus grand risque de failles de sécurité.

PluXml fonctionne sur un principe contraire à ces deux CMS. Son principal attrait est qu’il n’est pas adossé à une base de données, ce qui a plusieurs avantages : le chargement des pages web est plus rapide, même sur hébergement mutualisé. Il suffit de télécharger sur le site de l’éditeur l’archive de la dernière version, de décompresser, et de glisser par FTP les fichiers sur votre serveur. Comme Pluxml est très léger, vous faites ça en quelques secondes et ça marche à peu prés partout. en plus, c’est gratuit.
Autre avantage du point de vue de la sécurité : il est préservé du risque d’exploitation de faille de sécurité de type injections SQL.

Le référencement dans les moteurs de recherche

Le référencement sous PluxmlAu niveau de la prise en compte dans les moteurs de recherche, au niveau du référencement, PluXml est également d’une redoutable efficacité !!!
Il dispose de tout ce qu’il faut, un fichier sitemap pour les robots, un flux rss, des balises title, description, metatags, personnalisables.

Sources

http://www.commentcamarche.net/contents/1316-cms-content-management-system

http://www.commentcamarche.net/news/5863836-pluxml-une-alternative-a-wordpress-pour-le-blogging

http://tuto-pluxml.reseauk.info/article8/pourquoi-choisir-pluxml-comme-cms

http://blog.unesourisetmoi.info/index.php?article1000/pluxml-cour-des-grands

Contacts

JL GESTION SA

Bruxelles

JL GESTION SA
Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10 (gestion projet – comptabilité)
Tel: +32 2 412 04 11 (gestion projet – commercial)
Tel: +32 2 412 04 12 (secrétariat)
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.be

Lille

JL GESTION SA
21 Avenue le Corbusier
59042 Lille Cedex
Tel : +33 3 59 81 17 85
Fax : +33 3 59 81 17 81
Gsm : +32 477 789 445
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.fr

Pourquoi le Responsive Design est-il devenu indispensable?

Véritable bouleversement technologique dans le domaine de la création de sites Internet , le «responsive design» est la réponse aux besoins des utilisateurs du web sur plateformes mobiles.

Qu'est-ce que le Responsive Design (en image)

Qu’est ce que le Responsive Web Design ?

Le Responsive Web Design (RWD), ou conception web adaptative, regroupe une série de techniques de conception graphique et de développement permettant de créer un site qui pourra s’auto-adapter en fonction de la taille d’un écran. Ordinateur de bureau, tablette, smartphone, télévision connectée… Son objectif consiste à prévoir tous les formats de moniteur, et proposer des modes de lecture et de navigation pour chacun d’eux.

Concevoir un site web capable de s’adapter à la volée à la taille de l’écran du terminal utilisé pour le consulter, que ce soit depuis un ordinateur de bureau, une tablette, un smartphone ou une télévision connectée. Tel est le défi du Responsive Web Design.

Les avantages du Responsive Web Design

Les avantages du Responsive Design sont nombreux. Cette technique permet d’offrir plus de réactivité au site web qui s’adapte alors aux différentes résolutions d’écrans disponibles. Cette technique permet d’universaliser l’affichage d’un site web en utilisant les nouvelles règles et propriétés de CSS 3 (media Queries, micro formats…), acceptées par la grande majorité des navigateurs. Illustration du responsive design

Les colonnes et les images s’ajustent, se redimensionnent et se déplacent automatiquement selon que la résolution d’écran l’exige. Cette technique permet une ergonomie optimale en sauvegardant intacte la qualité de l’information du site web.

Le Responsive Design est une solution stratégique à long terme car il permet de répondre à une recherche de manière plus rapide en n’affichant que les éléments les plus pertinents aux mobinautes. Une fois le lien mis en place, il y a très peu de maintenance à réaliser et le coût de développement est plus intéressant qu’un site mobile spécialisé.

Le Responsive Design assure une URL unique : parfait pour les campagnes de promotion. On n’en ignore pas l’intérêt crucial dans le secteur commercial. En effet, le non ajustement du site au support de navigation peut affecter grandement l’expérience achat du mobinaute.

Le lien unique avec le site original permet au support mobile de respecter la même structure d’information que le site complet réduisant par la même le temps nécessaire d’adaptation au nouveau format. Le site s’affiche automatiquement en fonction de l’écran sans demander de quelle manière l’utilisateur souhaite naviguer. Bien sûr, la version classique du site reste disponible pour les habitués au visuel original.

Les inconvénients du Responsive Web Design

Si les avantages sont nombreux, on distingue tout de même certains inconvénients au Responsive Design. Il s’agit notamment du temps de téléchargement. La plupart du temps, les utilisateurs se trouvent dans l’obligation de télécharger de manière inutile un code HTML/CSS. De même, les images sont souvent simplement allongées et non redimensionnées entrainant un impact négatif sur le temps de chargement.

D’autre part, le Responsive Design ne permet pas d’ajuster facilement les titres, descriptions et autres contenus sur les téléphones mobiles. De plus, le développement du Responsive Design demande plus de temps. Il oblige à un chargement de tous les éléments constituant la page pouvant trahir une performance moindre. Il y a définitivement plus de difficultés à télécharger le contenu d’un site « Responsive » que le contenu d’un site mobile spécialisé.

Le Responsive Web Design et SEO (Search Engine Optimisation)

Le Responsive Web Design a clairement le vent en poupe. Cette solution permettant d’adapter le même site aux résolutions des mobiles, des tablettes et des PC « Desktop » classiques compte également de sérieux atouts en matière de SEO.

Ils sont désormais bien connus. Premier argument, d’autorité, et souvent cité : le Responsive Design, est tout simplement la solution officiellement recommandée par Google aux sites qui souhaitent être optimisés pour les smartphones.

Responsive Design et SEOLa majorité de ces équipements sont des téléphones avec des écrans de 4 pouces de diagonale, donc une surface assez restreinte. Pour améliorer ses revenus publicitaires , Google a besoin qu’un maximum de mobinautes puissent visualiser correctement les sites web sur Chrome ou même iPhone Safari. Donc un maximum de site doit pouvoir être vu correctement sur un écran de 4″.

Comment Google pourrait il contraindre les sites à évoluer vers du responsive design (la technique utilisée pour rendre à peu près compatible voire à 100% un site web avec un écran de mobile)  ?

Réponse : en les pénalisant en SEO – référencement. C’est le sens « politique » qu’il faut lire entre les lignes et retenir des déclarations de Google du 11 juin 2013.

Devenez compatible mobile ou alors dans quelques mois (near future) vous allez être pénalisé en SEO / référencement naturel.  Il reste un point en suspens : pénalisé que sur les recherches depuis un mobile ou aussi sur tout type de plate forme desktop (PC, Mac) ou à écran restreint  (Tablette, console de jeu, TV connectée etc. )

Quelque soit la réponse, ne pas avoir un site responsive design en 2014 va entrainer des pertes de trafic SEO / référencement naturel.

Autre argument, tout aussi souvent avancé : comme le Responsive Web Design concentre sur une seule URL les versions mobile et Desktop, cette URL unique va donc pouvoir bénéficier de tous les backlinks, qui ne peuvent ainsi donc pas se disperser vers une URL dédiée à la version mobile.

http://www.journaldunet.com/?id=1105638

Conclusion

Le Responsive Design est définitivement une solution efficace afin d’offrir une expérience utilisateur en adéquation avec l’usage souhaité. C’est une évolution majeure du web design invitant les concepteurs à un nouveau défi ergonomique et assurant aux utilisateurs une expérience enrichie. Pour ce qui est des inconvénients dégagés par cette technique, cela implique plus d’investissement au niveau de la conception et du développement du site.

Il faut savoir cependant que des alternatives existent : il s’agit des sites alternatifs pour mobiles qui dirigent les visiteurs en possession d’un smartphone vers le site mobile ou encore des applications mobiles qui si elles sont meilleures pour contrôler l’expérience de l’utilisateur, restent assez coûteuses à développer et ne permettent pas une indexation optimale.

Sources

http://www.journaldunet.com/developpeur/client-web/responsive-design/

http://www.commentcamarche.net/faq/34876-responsive-design-avantages-et-inconvenients#avantages-du-responsive-design

http://googlewebmastercentral.blogspot.fr/2013/06/changes-in-rankings-of-smartphone_11.html

http://www.journaldunet.com/solutions/seo-referencement/responsive-design-et-seo.shtml

http://www.referencement-positionnement-sites.com/blog-seo/actualites-sur-le-referencement/analyse-responsive-design-pour-ameliorer-le-seo-referencement-sur-google/

Contacts

JL GESTION SA

Bruxelles

JL GESTION SA
Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10 (gestion projet – comptabilité)
Tel: +32 2 412 04 11 (gestion projet – commercial)
Tel: +32 2 412 04 12 (secrétariat)
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.be

Lille

JL GESTION SA
21 Avenue le Corbusier
59042 Lille Cedex
Tel : +33 3 59 81 17 85
Fax : +33 3 59 81 17 81
Gsm : +32 477 789 445
Email : selossej@jlgestion.be
Site: http://www.jlgestion.fr