Formation WordPress : créer et gérer un blog professionnel – 1 jours

Demandez un devis gratuitement ? Un renseignement sur une formation ?

Les formations WordPress :

FORMATION WORDPRESS SÉCURITÉ 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS PERFECTIONNEMENT 2 JOURS
COMMENT GÉRER SON SITE WEB AVEC WORDPRESS – NIVEAU 1 EN 3 JOURS
FORMATION : CRÉER ET GÉRER LE CONTENU D’UN SITE WEB AVEC WORDPRESS – 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS – 2 JOURS
FORMATION WORDPRESS DÉBUTANT (1 JOUR)
TRAINING WORDPRESS TRAINING – 3 DAYS
FORMATION WORDPRESS : CRÉER ET GÉRER UN BLOG PROFESSIONNEL – 1 JOUR

Description :

Formation destinée à toutes personnes voulant créer un blog professionnel à usage personnel ou en entreprise.

 

Objectifs du cours :

  • Installer la solution logicielle.
  • Gérer votre blog.
  • Personnaliser et étendre les fonctions.

Continuer la lecture

Formation Drupal pour webmaster + Drupal Commerce – 5 jours

logo-pixystree-formation-informatique-bruxelles

Demandez un devis gratuitement?

Nos formations drupal:

Formation Drupal base et avancé 5 jours
Formation drupal avancé 2 jours
Formation drupal 6 2jours
Formation Drupal pour webmaster + Drupal Commerce – 5 jours
Créer et gérer son site Web avec Drupal Formations Drupal 2 jours
Formation Formation Drupal – Création d’un site internet interactif (perfectionnement) – 5 jours
Formation Drupal pour webmaster + Drupal Commerce – 5 JOURS
Formation : Créer et gérer le contenu d’un site Web Drupal – 3 JOURS
Formation Drupal Commerce – 2 JOURS
Formation Drupal – Création d’un site internet interactif (perfectionnement) – 5 jours
Formation Drupal – Création d’un site internet interactif (initiation) – 2 jours
Formation Drupal 7 – 3 JOURS
Formation Drupal pour éditeurs et rédacteurs de sites – 2 JOURS
Formation Drupal – 5 jours
Formation : Administration et personnalisation d’un site Web Drupal – 3 JOURS
Formation Drupal – Création d’un site internet interactif (initiation) – 2 jours
Administration et personnalisation d’un site Web Drupal 3 jours
Formation : Drupal : Concevoir et mettre en ligne son site web pour entreprise – 3 JOURS
Drupal 8 : les nouveautés techniques
Formation Drupal pour les webmasters – 3 JOURS

Description :

Savoir installer Drupal, le modifier et le gérer au quotidien – Mettre en place une boutique en ligne avec Drupal 7 et le plugin Commerce

Objectifs du cours :

Savoir installer Drupal, le modifier et le gérer au quotidien – Mettre en place une boutique en ligne avec Drupal 7 et le plugin Commerce

Contenu du cours :

Introduction

Historique et comparaison avec d’autres CMS Content Management System (CMS) : fonctionnement et intérêts Principe de fonctionnement de Drupal Procédure d’installation et activation de modules Atelier : Installation de Drupal

Mise en place d’informations

Création et publication de pages et de stories Les modules de données supplémentaires (livres, forums, blog…) Créer un nouveau type de données Menus et classification du contenu Formulaires de recherche et de contact Atelier : Création de ses premières pages

Administration avancée

Présentation des possibilités d’administration. Gestion de la sécurité, création des utilisateurs Internationalisation Drupal et les systèmes extérieurs (RSS, OpenID, BlogAPI…) Accès FTP au site, déploiement dans la vie réelle Base de données créées et éléments d’administration du système Maintenir un site avec Drupal Atelier : Définition d’un workflow

Personnalisation graphique élémentaire d’un site avec Drupal

Application d’un thème existant Manipulations triviales du thème Choix des éléments de présentation affichés et dispositionsAtelier : Personnalisation d’un template avec FireBug

Personnalisation graphique complète

Création d’un nouveau thème : la maquette Principe des moteurs de templates PHPTemplate : manipulations élémentaires PHPTemplate : éléments avancés du moteur de template Les conventions pour les thèmes Mettre tout ensemble : un site web complet Atelier : Création d’un template personnalisé

Personnalisation avancée avec Drupal

Architecture générale de Drupal Un module pour utiliser des données extérieures – accès aux bases Conventions générales, déploiement, test Atelier : Création d’un plugin

Vue d’ensemble Drupal 7 + Drupal Commerce

Pré-requis et configuration initial de Drupal Éléments Drupal 7 orientés Commerce Dépendances de Drupal Commerce Installation de Drupal Commerce Atelier : Installation de Drupal Commerce

Configurations de base

Les devises Les taxes Les moyens de paiement Les transporteurs Atelier : Configuration de base d’une boutique en ligne

Gestion des produits

Création de produits Types de produits Affichage des produits Options des produits Catalogue Import des données en masseAtelier : Création des articles de sa boutique

Gestion des achats

Le panier Les étapes de l’achat Les codes promo Configuration de paiement par PayPal Autre modules de paiement Atelier : Mise en place du tunnel d’achat

Personnalisation graphique de la boutique

Principes de base sur la personnalisation graphique Principes sur la modification des feuilles de style CSS Atelier : Création d’une charte graphique personnalisée

Administration quotidienne

Administration détaillée et gestion des commandes Utilisateur – suivi des commandes Génération des factures en PDF

Centre de formation JL Gestion

Centre de formation JL Gestion

NOUS CONTACTER :

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

 

Infographie : les Français et la géolocalisation par les enseignes physiques

35% des mobinautes accepteraient d’être contactés par une enseigne, grâce à la géolocalisation, en passant à proximité de l’un de ses magasins.

Dans le cadre du lancement de sa solution mobile Vizmo, l’Ifop a étudié les comportements de géolocalisation, d’achat et de paiement des mobinautes français.
35% des mobinautes accepteraient d’être contactés par une enseigne grâce à la géolocalisation en passant à proximité de l’un de ses magasins. 65% d’entre eux seraient intéressés par des bons de réduction et 26% par des avantages en magasin.
Les mobinautes sont en grande majorité favorables au paiement sans contact : si 7% des sondés sont déjà dotés de ce type de solution, 86% considèrent ce moyen de paiement comme rapide et 73% en font une solution d’avenir. Cependant, 65% des mobinautes doutent encore de la fiabilité du système et 69% de sa sécurité.
32% des mobinautes ont déjà effectué un achat en ligne via un smartphone ou une tablette, 35% d’entre eux l’ont fait au cours de la dernière semaine et 72% au cours des trente derniers jours. L’habillement (24%), les voyages (13%) et l’alimentation (10%) constituent le podium des principaux types d’achats effectués.

L’étude a été réalisée en ligne du 12 au 19 septembre 2013, auprès de 1 001 mobinautes âgés de 18 ans et plus.

vizmo

Trois points à prendre en compte pour passer au cloud computing

Cloud Computing : Le SaaS aide le département informatique à offrir des économies de coûts, une meilleure gestion des capacités et un déploiement plus rapide. Néanmoins, à mesure que vous transférez des services informatiques vers le cloud, gardez en tête les points cruciaux abordés ici.

 

Les offres de cloud computing et de SaaS (logiciel en tant que service) se sont généralisées dans la plupart des infrastructures informatiques. Toutefois, ces offres sont encore relativement récentes, notamment par rapport aux décennies d’expérience qu’ont la majorité des responsables informatiques dans la création et la maintenance de l’infrastructure interne.

Le cloud computing pourrait aujourd’hui s’apparenter à une méthode de prestation éprouvée, mais il reste des aspects essentiels à examiner lorsque vous transférez des parties de votre infrastructure vers le cloud.

1 – L’illusion de la résilience

La résilience (ou la solidité) de l’infrastructure interne est relativement facile à évaluer. Il suffit de visiter le centre de traitements, d’identifier les points de défaillance et d’instaurer les contre-mesures appropriées dans l’infrastructure. S’agissant du cloud, il y a souvent une illusion de résilience, dans la mesure où la seule « infrastructure » visible est une connexion à internet. Or, il n’est pas toujours évident de savoir si le fournisseur à l’autre extrémité de cette connexion exploite un équipement de pointe entièrement redondant, ou bien si son « centre de traitements » est un placard ou un garage poussiéreux.

Vérifier les installations
Pour des services cruciaux, ne vous contentez pas de croire les arguments du fournisseur sur la qualité de son infrastructure, notamment dans le cas de fournisseurs de deuxième ou troisième niveau. Les études du secteur et les recommandations des pairs peuvent être utiles en la matière, mais il n’y a rien de mal non plus à se rendre sur place pour vérifier en personne les installations d’un fournisseur.

2 – Le coût de l’intégration

Le cloud et le SaaS proposent souvent des services courants ne nécessitant pas ou peu de configuration. Il est toujours stupéfiant de voir qu’une personne armée d’un numéro de carte de crédit peut, en quelques minutes seulement, acheter et déployer des services de catégorie entreprise qui étaient auparavant l’apanage des entreprises classées au Fortune 1000. Toutefois, dans le cas des services liés aux processus métiers, une bonne partie du coût d’acquisition des fonctionnalités réside dans l’intégration aux systèmes et processus existants.

Examiner la qualité des interfaces du fournisseur
Le modèle de tarification du cloud est peut-être incroyablement attractif, mais les coûts d’intégration peuvent largement dépasser les avantages du transfert hors site du matériel et des logiciels pour certains services. L’ERP dans le cloud, par exemple, a beaucoup de difficultés à s’implanter dans les entreprises de l’industrie lourde, du fait du très grand nombre de points d’intégration en profondeur.

Si vous envisagez de recourir à un fournisseur du cloud pour une part capitale de vos fonctionnalités d’entreprise, examinez la qualité des interfaces du fournisseur et assurez-vous qu’elles répondront à vos besoins. De nombreux fournisseurs du cloud offrent de riches API et interfaces, mais elles sont souvent extrêmement standardisées et ne laissent que peu d’opportunités d’amélioration et de modification.

3 – Nettoyage après cloud

Il est intéressant de constater que de nombreuses équipes qui déploient le cloud procèdent à la lourde migration vers le cloud, puis concluent l’effort en renvoyant tout le monde à des tâches plus intéressantes, uniquement pour découvrir que leurs gains sont inférieurs à ce qu’elles avaient estimé à l’origine. Ce constat est souvent dû à l’absence de redéploiement ou de retrait de l’infrastructure qui est désormais fournie par le cloud. Assurez-vous que tout déploiement du cloud dans lequel vous vous lancez inclut un effort de rétrospection pour retirer les services internes qui ont été transférés vers le cloud et qu’il envisage aussi la façon de réaffecter le personnel concerné.

À mesure que le cloud computing et le SaaS gagnent en maturité, ils s’imposent comme des outils clés dans l’arsenal des responsables informatiques, favorisant des économies de coûts, une meilleure gestion des capacités et un déploiement plus rapide. En étant attentif et minutieux, vous pouvez atténuer les risques qui demeurent et tirer pleinement profit du transfert de services informatiques vers ces nouveaux modèles.

zdnet.fr

Facebook inaugure de nouveaux bouton « J’aime » et « Partager »

Lancé en 2010, le fameux bouton « J’aime » de Facebook fait désormais partie intégrante du paysage Internet. Le réseau social vient de lui offrir une cure de jouvence ainsi qu’au bouton « Partager ». Exit le pouce levé qui est remplacé par un « F » et un passage à un bleu Facebook soutenu.

Six mois de travail ont été nécessaires pour ce qui en apparence semble assez simple. Mais c’est qu’il a fallu faire en sorte que ces nouveaux boutons puissent fonctionner sur tous les types de sites web à différentes tailles tout en étant compatibles avec les multiples versions des navigateurs existants. Comme le précise Facebook, ces deux boutons sont présents sur plus de 7,5 millions de sites Internet et sont vus chaque jour 22 milliards de fois.

La transition vers cette nouvelle version va se faire de façon progressive et automatique dans les semaines qui viennent. Facebook propose également un modèle où les deux boutons sont couplés cote à cote. Pour mémoire, le bouton « J’aime » publie directement le contenu sur Facebook tandis que le bouton « Partager » permet d’ajouter un commentaire ou de choisir la manière de diffuser le contenu. (Eureka Presse)

zdnet.fr

Le Japon lancera des diffusions TV 4K en 2014

Le Japon lancera des diffusions TV 4K en 2014

A CES, on a remarqué une tendance dans les TV HD qui se concentrent sur une définition plus élevée. Un certain nombre de TVs HD 4K ont été annoncés cette année, ce qui signifie que vous devrez économiser une somme conséquente, mais vous verrez bientôt une vidéo avec une qualité bien plus élevée une fois que les programmes 4K seront lancés. Aux U.S., on commence seulement à entendre parler de fournisseurs de contenu, comme Netflix, pour ce qui est de streamer des vidéos 3D et Super HD. D’un autre côté, le Japon promet déjà des diffusions TV 4K dès l’année prochaine.

A partir de Juillet 2014, le Japon a déclaré qu’ils espèrent diffuser des programmes TV 4K, ce qui fait une avance de deux ans sur le planning original. Les diffusions 4K utiliseront d’abord les chaînes de communication satellite, puis vers les satellites de diffusion, et enfin, la diffusion numérique.

On en sait très peu sur l’ampleur que prendra le support 4K, mais le Japon va lancer des diffusions 4K avec deux ans d’avance, ce qui fait que le pays supportera bientôt les diffusions 8K, qui devrait être lancées en 2016.

Source : http://fr.ubergizmo.com

hostingplus

 

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Lettrs : envoyer une lettre manuscrite à l’ancienne à partir de son ordinateur

Lettrs est un service web qui permet de rédiger et envoyer des lettres personnalisées par email ou par courrier postal, avec choix des trames de papier et de l’écriture manuscrite.

Si vous avez la nostalgie des bons vieux courriers écrits à l’encre d’un stylographe sur du vrai papier, vous avez deux solutions : soit vous prenez votre stylo, votre bloc de feuilles blanches, un timbre et une enveloppe, soit vous utilisez Lettrs.

Lettrs, un nouveau service lancé en décembre dernier, regroupe sur une page tout le nécessaire pour écrire une « vraie » lettre, unique et personnalisée : trame de papier et police de caractère de type manuscrite. Une fois votre choix effectué, il ne vous reste plus qu’à composer votre missive.

Vous avez ensuite la possibilité de l’envoyer… par email, ou par message privé à un ami sur Facebook ouTwitter. Afin de conserver le caractère unique et old-school de la lettre, le service ne permet pas de répondre directement à une lettre reçue par email. Pour cela il faut aller sur le site et rédiger également sa réponse par une lettre unique. Il est également impossible d’envoyer un courrier à plusieurs destinataires, il faudra bien choisir l’élu(e) de votre courrier.

lettrs Lettrs : envoyer une lettre manuscrite à lancienne à partir de son ordinateur

Mais bien sûr un tel service ne serait pas d’un grand intérêt s’il ne permettait pas tout d’abord d’envoyer sa lettre par courrier postal. Cette option n’est pas encore disponible, mais le sera prochainement. Il est étonnant que celle-ci n’ait pas été prévue en priorité.

Il est également possible d’intégrer une image dans un courrier, et d’ajouter des tags afin de mieux classer sa correspondance.

Enfin, on attend aussi une version mobile, qui donnerait tout son sens à ce service. Celle-ci serrait aussi dans les tuyaux. On pourrait imaginer également la possibilité d’agréger un flux RSS afin de proposer une lettre d’information imprimée qui serait générée automatiquement vers une cible de quelques personnes triées sur le volet. Une façon originale de fidéliser quelques personnes avec un contenu premium.

Autre suggestion, qui ne semble pas être au programme : un module qui permettrait de créer une police de caractère à partir de sa propre écriture.

J’ai testé la création et l’envoi d’un courrier : c’est simple et rapide… sauf qu’au moment où j’écris ceci, le courrier ne m’est encore pas parvenu. Cela étant, j’aime bien ce type de service au goût délicieusement vintage, qui permet d’imaginer de nombreuses extensions dont certaines pourraient payantes en mode freemium.

Source : http://www.presse-citron.net

banner9.9

 

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Apple n’est plus l’entreprise la plus chère du monde

Le cours de l’action Apple n’en finit plus de chuter, alors que la firme californienne n’a jamais vendu autant d’iPhone et d’iPad. Pourquoi ce déclin de l’empire Apple ? Et si Apple ne faisait plus rêver ?

Certains interprètent cela comme le début de la fin. D’autres parlent seulement de trou d’air. Toujours est-il qu’Apple semble être entré dans une période de turbulences qui ressemblent à un effet retard consécutif à la disparition de Steve Jobs, il y a de cela un peu plus d’un an.

Alors que la firme californienne avait fait la une des gazettes financières il y a tout juste un an quand elle était passée devant le pétrolier Exxon en termes de capitalisation boursière, devenant furtivement l’entreprise la mieux cotée au monde, avec 415 milliards de dollars. Puis Apple devint en août 2012 la première capitalisation boursière de l’histoire, avec un magot de 621 milliards de dollars.

Mais ça c’était avant.

L’action Apple, qui culminait à 700,71 dollars le 21 septembre 2012, a pris une bonne claque depuis, puisqu’elle est retombée à un plus bas de 439,88 dollars (327,10 euros) lors de sa dernière cotation cotation du 25 janvier, ce qui place sa valorisation à 413 milliards de dollars, juste derrière Exxon, valorisée 417 milliards à la même date.

cours action apple Apple nest plus lentreprise la plus chère du monde

Une sanction qui peut paraître quelque peu injuste quand on connait les résultats du dernier trimestre d’Apple, au cours duquel de nouveaux records commerciaux ont été établis : 47,8 millions d’iPhonevendus sur cette période, alors que la firme de Cupertino n’en n’avait vendu « que » 37 millions sur la même période de l’exercice précédent, ce qui représente une croissance des ventes de 29%. Même croissance pour l’iPad (22,9 millions d’unités écoulées contre 15,4 millions l’année précédente).

En fait, la frilosité des analystes et des financiers vis-à-vis d’Apple ne s’explique pas seulement, voire pas du tout par ses résultats, qui demeurent exceptionnels, même si l’on constate une stagnation du bénéfice (13.1 milliards en 2012, contre 13,06 milliards en 2011). Non, ce qui semble inquiéter davantage les observateurs serait plutôt de l’ordre de l’intangible : la capacité d’Apple à se renouveler, se réinventer, et surtout les probabilités que le géant californien sorte une innovation qui crée le même électrochoc que l’iPhone ou l’iPad. Bref, on doute de la capacité d’Apple à changer nos vies comme la marque a pu le faire dans la décennie écoulée.

Des résultats en hausse mais une capacité à faire rêver en berne

Il parait en effet assez improbable qu’à l’avenir un smartphone ou une tablette produise un jour le même effet que les appareils inventés par Apple, et aujourd’hui les yeux sont plutôt rivés sur la concurrence, et notamment Samsung, avec sa puissance de feu marketing (à défaut d’innovation), voire, à l’autre bout de l’échelle des sociétés plus modestes et plus agiles, parmi lesquelles pourraient se trouver l’Apple de demain. Ces dernières ne manquent certainement pas du côté de la Silicon Valley.

Ou alors, il faudrait qu’Apple sorte un peu de ses marchés de prédilection (l’informatique et le numérique) pour s’aventurer sur d’autres secteurs ou tout reste à faire, en appliquant sa méthode habituelle, qui lui a si souvent réussi : prendre un marché naissant mal adressé par des produits mal conçus, et en faire un marché de masse en le réinventant avec un produit « parfait ». Reste à définir ce marché : la télévision ? Les montres ? Les drones ? l’impression 3D ? Autre ?

Reste à savoir aussi si Tim Cook sera l’homme de la situation, ou si le « nouveau Steve Jobs » se trouve vraiment… chez Apple.

Source: www.presse-citron.net

hostingplus

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Jeux vidéo : France 2 fait peur, France 2 est game-over

Samedi soir, des milliers de Français ont regardé le journal télévisé de 20h sur France 2. Coincés entre des sujets terribles comme « la neige en France », ou encore « le concours Miss Ronde », il y avait ce titre énigmatique « enquête : les accros à la console ». Et là, attention, ça fait mal :

Pour le journal de France2 en replay, c’est ici (c’est celui du samedi 19 janvier). Le reportage commence à 24:52. L’intro : des hommes de 18 à 30 ans passent jusqu’à 12h par jour devant leurs Jeux vidéo. Rapidement, il est dit que ce phénomène de dépendance est « minoritaire », mais il existe. Et les minutes qui suivent sont brutales. Les mots « dépendance » « addiction » « aide médicale » sont lâchés. Le sujet est grave.

Tout d’abord le titre « les accros de la console » est une ineptie puisque ce reportage ne montre que des images d’un jeuPC. Passons. C’est pour faire peur à ménagère de moins de 50 ans qui a offert une Wii U à ses enfants.

On subit ensuite le témoignage de Damien qui passait près de 8 heures sur sa Gameboy quand il avait 10 ou 11 ans. Mais que faisaient les parents de Damien ? Franchement, quand un journaliste entend ça, pourquoi ne pose-t-il pas la seule question valable ?

Le reporter nous apprend que « les jeux en réseau sur Internet » sont « les plus addictifs ». Damien justifie ensuite son comportement. Il dit que les « jeux vidéo lui permettent de s’échapper de la vie ». La voix off confirme ce qu’on pressentait, il s’éloigne de sa famille, de ses amis et de ses cours. Heureusement, un hôpital a ouvert un service spécialisé dans la cyber-addiction. Puis, on voit les mains de Damien, les pieds de Damien, et finalement un psy qui ne nous apprend rien. Damien aime les jeux vidéo car il a un « sentiment de maîtrise ». La bataille contre la cyberaddiction passe par des « consultations » ou des « groupes de parole ». La musique d’ambiance est dramatique.

Bouchez les oreilles de vos enfants, le pire est à venir. On touche vraiment le fond quand une mère parle à visage cachée de son fils de 30 ans qui est « addict à Internet » (Tiens, elle est médecin ?). Puis l’histoire prend un tournant insupportable. Horreur absolue, chez lui : « il n’y avait pas d’alcool, pas de drogue ». Non, c’était pire ! « Il y avait des cartons de pizza sur le sol. » Elle rajoute « plusieurs épaisseurs » et ce n’est pas tout, il y avait aussi dans son appartement « des bouteilles de Coca-Cola partout ». Ils auraient pu prévenir ! C’est vrai quoi ! Il ne se drogue pas, ne boit pas et il a moins de 30 ans ! L’en*** !

Alors, je m’adresse à F. Prabonnaud, M. Niewenglowski et C. Forge ainsi qu’à Pascal Doucet-Bon, le rédacteur en chef de ce journal. Arrêtez de faire du sensationnalisme avec rien. Vous parlez de gens dépressif et vous accusez les jeux vidéo qui ne sont pas une cause mais une manifestation d’un mal-être. Grâce à vous, des milliers de parents sont inquiets quand ils voient leur enfant jouer aux jeux vidéo. Certains iront voir un psy. Certains se penseront fous. Est-ce vraiment l’idée que vous vous faites du service public ? Quand vous prenez la parole à une heure de grande écoute, vous avez des responsabilités, que diable !

Nous sommes en 2013, et vous ne savez pas encore que l’addiction aux jeux vidéo n’existe pas. Je vous invite donc à lire cet article et celui-ci écrit par l’excellent Yann Leroux. Puis, comme l’erreur est humaine, pourquoi ne feriez-vous pas un autre reportage montrant que le jeu vidéo n’est pas plus dangereux que la télévision, le sport ou l’éducation ? Et attention, si vous commencez à faire du journalisme, vous pouvez rapidement y prendre goût et devenir « addict à la vérité ».

Source : http://www.gizmodo.fr

couleur

 

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Les imprimantes 3D, la future révolution industrielle ?

Il y a quelques temps, je vous parlais déjà de la possibilité d’imprimer son casque audio ou encore d’avoir chez soi une copie de certaines statues du Metropolitan Museum of Art.
Dans un autre article je vous parlais également d’une technologie permettant d’imprimer ses médicaments…

imprimante 3D

En un mot, tout ce qui avant pouvait être produit en usine pourra un jour être fabriqué à la maison.
Pour le moment ces imprimantes reproduisent surtout des objets de petites tailles et composés majoritairement de plastique ou d’alliages légers, mais nul doute que dans un futur plus ou moins proche ces imprimantes seront capables d’imprimer des objets bien plus gros.
C’est d’ailleurs presque déjà le cas puisqu’une équipe canadienne a en projet de construire unevoiture à partir d’éléments imprimés en 3D.

01-urbee-630

L’imprimante 3D, un bien ou un mal ?

Une chose est certaine, cette technologie permet de créer facilement des objets pour remplacer une pièce cassée, faire un élément de déco, imprimer ses chaussures, ses bijoux…
Mais aussi faire une maquette ou un prototype pour le présenter à un client sans avoir à le sculpter dans du balsa ou l’envoyer en usine… idéal donc pour les concepteurs à la bourre !

imprimante 3D tour effeil paris

Depuis la semaine dernière, il est aussi possible d’imprimer une coque pour son téléphone, pour le moment il n’y a que Nokia qui propose les outils et les plans de la coque de son Lumia 820, vous pourrez-donc customiser à loisir votre smartphone ! C’est aussi un superbe coup marketing de la part de Nokia qui joue à fond sa carte d’outsider créatif.

Un bracelet entierement imprimé en 3Ddes petits objets imprimés en 3D jeu voiture lapin coeurL’imprimante 3D permettra donc de moins avoir recours a l’achat de pièces détachées souvent très onéreuses  de ne plus avoir à acheter des petits accessoires type vaisselle, chaussures, dès, jouets etc…

Mais il y aussi quelques problèmes…

Alors évidement comme pour toutes les technologies il y a des avantages, mais il y a aussi des inconvénients, n’ayant pas les réponses, je vais présenter ces problèmes sous forme de question :

  • Qui contrôlera la qualité et la fiabilité de ces objets ? Par exemple si un utilisateur qui ne s’y connais pas trop en résistance des matériaux se met en tête d’imprimer un nouveau cardan pour sa voiture, il risque d’avoir des problèmes !
  • Si tout le monde imprime ce dont ils ont besoin plutôt que d’acheter, que va devenir l’industrie actuelle ? Il est fort a parier que à l’image de la musique, les industrielles ne prennent pas la mesure de cette technologie et ne change pas de stratégie à temps. En proposant par exemple plus de services que de matériel.
  • Si on peut tout imprimer, certains pourront imprimer des armes, comme c’est déjà le cas…
  • Et bien évidement se pose la question du droit d’auteur, si on peut imprimer ses chaussures par exemple, qui nous empêchera de télécharger un modèle de marque et l’imprimer ?

Source : http://printf.eu

Office 2007 Series: What’s New in PowerPoint

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne