FORMATION AUTOCAD / DÉBUTANT (5 jours)

Autocad est un logiciel de DAO (dessin assisté par ordinateur) créé en 1982 par Autodesk.
La Formation Autocad CAO DAO permet de maîtriser le plus connu des logiciels de CAO / DAO. Les logiciels Autocad permettent de réaliser :
- Conception de dessins industriels (industrie manufacturière…)
- Conception de plans pour l’architecture

 

centre de formation - bruxelles -autocad - jl gestion

centre de formation – bruxelles -autocad – jl gestion

AUTOCAD DEBUTANT
PRE-REQUIS
Maîtrise de Windows impérative. Connaissances d’un logiciel de DAO/CAO et en dessin technique conseillées.
OBJECTIFS
À la fin de ce cours, les participants maîtriseront les concepts de base 2D d’Autocad 2006/2007.
CONTENU
– Généralités,
– Fichier gabarit,
– Manipulation de l’environnement de travail,
– Création d’entités,
– Hachurages,
– Propriétés des objets,
– Les types de coordonnées,
– Accrochages des objets,
– Calculateur géométrique,
– Aide au dessin,
– Ouverture et Chargement partiel de dessins,
– Modification des entités,
– Création et gestion de calques,
– Création et utilisation des blocs statique,
– Création et utilisation des blocs dynamique,
– Attributs
– …
DUREE
5 Jours de formation
PRIX
 
Notre particularité est de faire des cours sur mesure,
donc le programme de cours énoncé ci-dessus s’adapte différement
selon la personne concernée !

 

Formation informatique new media

Découvrez nos formations nouveaux médias à Bruxelles, Lille, Amsterdam, Paris, Corfu

NOUS CONTATCER:

JL GESTION SA

Centre de formation Bruxelles

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

 

 

Nouvelle technologie: POPWings, la carte de visite NFC France

Les cartes de visite traditionnelles au format papier n’ont guère évoluées depuis longtemps, seuls les dimensions et les modèles changent en fonction des goûts et des préférences de chacun… Mais il existe depuis peu des cartes de visite plus modernes avec des puces NFC.

C’est en tout cas ce que propose la start-up française POPWings que j’ai rencontrée sur la conférence LeWeb : une carte de visite sans contact appelée POPCard et une application permettant de gérer ses cartes de visite et contacts appelée POPApp.

Concrètement, il suffit de passer la fameuse carte de visite moderne près d’un smartphone équipé d’une puce NFC pour consulter toutes les informations de la carte en question. Si vous possédez l’application dédiée, elle s’ouvre directement afin d’afficher le contact, sinon ce dernier est visible dans une page web simple.

À l’instar d’une carte de visite classique, il est possible de choisir le modèle recto verso que vous préférez même s’il n’y a pas encore l’embarra du choix. Le prix, quant à lui, est relativement accessible : la carte de visite « personnalisée » étant à 10 euros avec les frais de livraison inclus.

POPWings carte visite nfc [LeWeb12] POPWings, la carte de visite NFC

Je suis assez séduit par l’idée de me séparer de mes cartes de visite traditionnelles qui trainent dans mes tiroirs et d’amener une seule et unique carte sans contact à partager avec des contacts sur des événements. Après l’inconvénient, et il est de taille, est qu’une minorité de smartphones seulement est encore équipée d’une puce NFC et qu’un téléphone grand public tel que l’iPhone 5 n’en possède pas…

Source: http://www.presse-citron.net/leweb12-popwings-la-carte-de-visite-nfc

NOUS CONTACTER :

JL GESTION SA

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Jouez et gagnez des bons plans avec Deal ou Face

Comme chaque année à la conférence LeWeb, les start-ups étaient encore nombreuses à présenter leur service ou application aux différents médias sur place. J’ai eu l’occasion de découvrir encore une fois des choses intéressantes, comme Deal ou Face, un service qui tente d’associer le couponing au hasard.

Imaginez un mix entre Groupon et le jeu Pile ou face… ça vous donne Deal ou Face. Ce service donne la possibilité aux internautes de gagner des coupons pour bénéficier des bons d’achat ou de réduction dans des commerces à proximité de chez soi en incluant le facteur chance. Si vous ne gagnez pas le bon plan du premier coup, vous pouvez toujours retenter votre chance le lendemain…

À la différence d’un site de couponing classique, ce nouveau service ne propose que trois bons plans maximum par département et ceci dans le but de mettre en avant les commerçants. Une façon pour ces derniers de toucher une nouvelle clientèle et un moyen pour les internautes de faire des bonnes affaires.

deal ou face ios app [LeWeb12] Jouez et gagnez des bons plans avec Deal ou Face

On retrouve essentiellement des bons plans dans des petits commerces et parfois des grands groupes, et des événements tels que des matchs de football ou des concerts pourraient arriver par la suite. D’ailleurs, le site va proposer dans une bonne dizaine de jours des bons d’essence en Corse (toujours utile au vu du prix du précieux carburant aujourd’hui…). Cela dit, comme sur les sites de type Groupon, il faut bien regarder les conditions qui sont écrites en tout petit dans le bas des bons plans en question (date d’expiration, achat minimum de x euros pour bénéficier d’une réduction, etc.).

Deal ou Face est d’ores et déjà disponible sur Android et iOS mais aussi sur le web, et ce, dans près de 10 départements et dans des villes comme Paris, Lyon, Nantes ou encore Bordeaux.

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

source: http://www.presse-citron.net/leweb12-jouez-et-gagnez-des-bons-plans-avec-deal-ou-face

Le Web et le droit : Facebook a-t-il réellement modifié ses Conditions Générales d’Utilisation, info ou intox ?

Article rédigé par Mathieu Salvia, avocat spécialisé en Propriété Intellectuelle et Nouvelles Technologies. Cet article fait partie d’une rubrique sur le droit et internet dans laquelle Mathieu publie régulièrement des chroniques liées à l’actualité du sujet.

Vous avez sûrement constaté ces derniers jours l’apparition sur Facebook d’un texte rédigé en anglais, posté par certains de vos contacts :

In response to the new Facebook guidelines I hereby declare that my copyright is attached to all of my personal details, illustrations, comics, paintings, professional photos and videos, etc. (as a result of the Berner Convention).
For commercial use of the above my written consent is needed at all times!

(Anyone reading this can copy this text and paste it on their Facebook Wall. This will place them under protection of copyright laws By the present communiqué, I notify Facebook that it is strictly forbidden to disclose, copy, distribute, disseminate, or take any other action against me on the basis of this profile and/or its contents. The aforementioned prohibited actions also apply to employees, students, agents and/or any staff under Facebook’s direction or control. The content of this profile is private and confidential information. The violation of my privacy is punished by law (UCC 1 1-308-308 1-103 and the Rome Statute).

Vous avez peut-être vous-même recopié ce texte, dans l’espoir incertain qu’il vous protège contre l’utilisation de vos données personnelles et/ou des droits d’auteurs attachés aux photographies, vidéos, textes ou illustrations que vous postez sur votre compte Facebook. Oubien, à l’inverse, vous faîtes peut-être partie de ceux qui ont été les premiers agacés par la propagation de cet énième hoax.

facebook3 Le Web et le droit : Facebook a t il réellement modifié ses Conditions Générales d’Utilisation, info ou intox ?

Dans toutes les hypothèses, sa popularité témoigne d’une crainte certaine et persistante des utilisateurs de Facebook envers la politique de confidentialité appliquée par le plus grand réseau social.

Petit point en trois questions.

–      Facebook a-t-il réellement modifié ses Conditions Générales d’Utilisation ?

Malgré ce que prétend le texte ci-dessus[1], Facebook n’a pas effectué de modification récente de sa politique de confidentialité et d’utilisation de vos données[2].

En réalité, cet hoax – car il s’agit bien d’un hoax comme nous allons le voir plus bas – est assez ancien et réapparaît régulièrement sur le réseau social.

–      Quelle est la valeur légale d’un tel texte ?

Facebook est une société privée qui propose un service gratuit. La création d’un compte est soumise à l’acceptation préalable des Conditions Générales d’Utilisation (CGU) et des dispositions qu’elle contient. En les acceptant, l’utilisateur conclut un contrat avec la société Facebook dont il s’engage à respecter les termes et obligations. En droit français, on dit que « le contrat est la loi des parties », ce qui signifie que tout accord valablement formé devient une source d’obligations entre ses signataires. En « signant » les CGU, vous vous êtes par conséquent engagé à respecter un certain nombre d’obligations qui ne prendront fin qu’avec la cessation du contrat.

 Comme tout contrat, celui-ci ne peut être modifié de manière unilatérale, sans l’accord de l’autre partie.

Prenons un exemple concret ; Vous venez de souscrire un abonnement téléphonique qui vous permet de téléphoner 2 heures par mois pour un tarif mensuel de 30 euros. Ici, l’opérateur s’engage à vous fournir ce service en contrepartie de votre engagement à verser une somme mensuelle de 30 euros.

Supposons que deux mois plus tard, vous ne souhaitez plus payer cette somme que vous trouvez finalement trop élevée, vous ne pouvez bien évidemment pas vous contenter d’adresser une lettre à votre fournisseur pour lui annoncer qu’à compter de ce jour, vous ne paierez plus que 10 euros pour le même service, merci beaucoup.

Tout au plus pourrez-vous tenter de négocier avec l’opérateur. En cas d’accord, un amendement sera alors signé entre vous, qui modifiera le contrat initial. Il en est de même des CGU que vous avez acceptées lors de votre inscription au service Facebook. Toute modification de ces CGU devra être acceptée par Facebook et faire l’objet d’un amendement.

En conclusion, la publication d’un texte (au demeurant en anglais et citant certains textes sans valeur législative en France) sur votre Wall n’aura aucune portée juridique.

Pour plus d’informations concernant vos droits sur vos données personnelles, je vous renvoie vers le site de la CNIL et ses fiches pédagogiques très claires[3].

–      Qu’en est-il réellement de mes données personnelles et/ou de mes droits d’auteur ?

Vous l’aurez compris, la réponse à cette question se trouve dans le contrat que vous avez signé avec la société Facebook. Facebook différencie les données personnelles vous concernant en deux catégories : publiques et non publiques. Le choix de rendre une information publique vous revient et s’effectue via vos options et/ou en choisissant la cible de vos posts (privé/ami/public).

Toutefois, Facebook précise que :

–      certaines information sont toujours publiques (votre nom, votre photographie de profil, votre réseau d’amis, votre sexe, votre nom d’utilisateur et identifiant),

–      vos amis sont libres de poster des informations et/ou des photographies vous concernant et de les rendre publiques.

Toute information qualifiée de publique pourra être vendue à des partenaires commerciaux de Facebook, qui s’engage toutefois à les dépouiller au préalable de votre nom ou de toute autre information permettant de vous identifier.

Ces informations seront également transmises aux applications que vous avez installées (et qui pourront également vous demander l’autorisation d’accéder à vos informations non publiques).

S’agissant des droits d’auteur dont vous pourriez être titulaire sur vos photographies, vidéos, illustrations ou musiques (regroupons les sous le terme « d’Œuvres »), les termes des CGU ne sont pas aussi clairs.

La Déclaration des Droits et Responsabilités indique en effet que :

« Le contenu et les informations que vous publiez sur Facebook vous appartiennent, et vous pouvez contrôler la façon dont nous partageons votre contenu, grâce aux paramètres de confidentialité et des applications. En outre :

Pour le contenu protégé par les droits de propriété intellectuelle, comme les photos ou vidéos, vous nous donnez spécifiquement la permission suivante, conformément à vos paramètres de confidentialité et des applications : vous nous accordez une licence non-exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l’utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook ou en relation avec Facebook (licence de propriété intellectuelle). Cette licence de propriété intellectuelle se termine lorsque vous supprimez vos contenus de propriété intellectuelle ou votre compte, sauf si votre compte est partagé avec d’autres personnes qui ne l’ont pas supprimé ».

S’il semble que la distinction « publique » / « non publique » décrite plus haut s’applique également ici, la tournure de la première phrase et l’utilisation de « en outre » permet néanmoins de nourrir quelque réserve.

La suite est toutefois très claire ; si vous restez propriétaire de vos droits d’auteur sur vos Œuvres, vous autorisez toutefois Facebook à :

–      les exploiter, commercialement ou non (licence non-exclusive),

–      autoriser un tiers à les exploiter (transférable),

–      donner le pouvoir à un tiers d’autoriser d’autres tiers à exploiter vos œuvres (sous-licenciable), de manière gratuite et pour le monde entier (sans redevance et mondiale).

En ce qui concerne les photographes, illustrateurs, réalisateurs, il conviendra par conséquent de faire très attention à ce qui est posté, non seulement par eux, mais également par leurs amis.

Il sera ainsi plus prudent, dans le doute, de renvoyer vers un site personnel ou de n’uploader que des fichiers de mauvaise qualité, comportant éventuellement un water mark. Pour les autres, on ne saura trop conseiller de rester extrêmement vigilant lorsqu’il s’agit de livrer des informations personnelles sur Internet, que cela soit sur Facebook, ou sur n’importe quel site.


[1] « In response to the new Facebook guidelines »

[2] Une proposition de mise à jour vient toutefois d’être annoncée le 5 décembre dernier

[3] Si vous êtes curieux, je vous redirige vers le site de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, organisme chargé de veiller à la protection de vos données personnelles : http://www.cnil.fr

source: http://www.presse-citron.net/facebook-a-t-il-reellement-modifie-ses-conditions-generales-dutilisation

NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Quand les marques passent d’un mode de déclinaison à celui de véritable invention

Pour la neuvième année consécutive, le gratin mondial du web et des nouvelles technologies s’est réuni à Paris les 4, 5 et 6 décembre, afin de s’informer et d’échanger autour d’une thématique émergente.

Initialement destiné à l’écosystème entrepreneurial, cet évènement orchestré par Géraldine et Loic Le Meur attire de plus en plus de grandes sociétés en quête d’innovation. Il faut dire que Le Web a su s’imposer au fil des éditions comme un dénicheur de tendances et de personnalités à fort potentiel. Cette année, l’organisateur a décidé de s’attarder sur l’internet des objets, qui a première vue pourrait sembler plus proche de la science-fiction ou de l’expérimentation très couteuse, mais qui en réalité est une avancée significative pour de nouveaux entrepreneurs et des marques de plus en plus « branchées ».

Comme toute nouvelle approche, l’internet des objets n’a pas de définition exacte. Symbolisant le retour du « matériel », il peut être considéré comme une extension d’Internet vers des choses et des lieux de notre monde physique. Selon Brian Solis, plus de 50 milliards d’objets pourraient être « connectés » d’ici 2020. LEWEB 12 fut d’ailleurs  l’occasion de découvrir quelques inventions de ce type comme un thermostat, une balance, une ampoule, ou encore des drones avec la particularité commune d’être enrichis d’interactions sociales sur le web et (ou) sur le mobile.

L’Internet n’est plus seulement celui de milliards de données que partagent et consultent les humains, mais de plus en plus un Internet des objets où des milliards d’appareils interagissent entre eux, mais aussi avec leurs détenteurs et autres services.

internet of things [LeWeb12] Quand les marques passent d’un mode de déclinaison à celui de véritable invention

Après le web et les applications mobiles, Loic assure que l’objet connecté représentera la troisième génération d’Internet. Il est vrai que dans la Silicon Valley, place ou naissent la plupart des tendances technologiques, une majorité des start-up se consacrent actuellement à cette nouvelle forme de connectivité.

L’INFLUENCE DES START-UP SUR L’APPROCHE MARKETING DES MARQUES

Les jeunes pousses, qu’elles soient de la Silicon Valley ou d’ailleurs, ont toujours influencé le comportement des consommateurs et bouleversé la capacité des marques à se construire et à agir pour les séduire et les convertir. Preuve en est que la première génération d’internet est déjà l’affaire d’une majorité des annonceurs, tandis que la seconde, celle des applications et du mobile, est en phase d’expérimentation bien avancée. (Cette influence de la nouvelle génération d’entrepreneurs sur les marques et leurs agences de communication est un phénomène à (re)découvrir plus en détails dans l’un de mes articles antérieurs)

Il peut alors sembler délicat d’introduire une nouvelle forme d’internet, puisque que nous découvrons à peine celle des Apps, pourtant les exemples illustrants le machine-to-machine ne manquent pas. A l’heure actuelle la plupart des produits connectés disposent de compagnons digitaux sous la forme d’applications mobiles.

De plus, les technologies qui permettent de connecter ces objets existent déjà à l’image de la SIM, du Bluetooth, de la NFC ou encore du Wi-Fi qui ont été initiées sous l’air de l’internet des applications. La rupture entre les deux générations n’est en faite pas aussi radicale que l’on pourrait le penser. En revanche l’impact organisationnel chez les marques se fait ressentir…

DU STATUT DE MESSAGER À CELUI D’INVENTEUR

A l’heure de l’internet des objets, le marketing ne peut plus être considéré comme une discipline à part entière, c’est devenu la façon dont les marques doivent conduire leur business et servir leurs clients. Nous n’en sommes qu’aux prémisses de cette évolution, mais certains précurseurs ouvrent le chemin, à l’image de Nike et de son bracelet connecté Fuelband. Celui-ci mesure tous les efforts physiques de son propriétaire pour améliorer ses performances sportives, mais il incarne surtout la vision avant-gardiste de l’équipementier qui va au-delà de la communication holistique, en jouant un rôle sociétal. Cette approche en plus d’être utile, impacte une communauté de 7 millions de personnes et le bracelet lancé en janvier 2012, est porté par prêt d’un million de sportifs.

Alexis Thobellem Evian1 [LeWeb12] Quand les marques passent d’un mode de déclinaison à celui de véritable invention

Cette atténuation des frontières entre le produit, le service et le marketing, Evian la vit également. Elle est à l’origine de SmartDrop, petit périphérique connecté et doté d’un écran LED, permettant de commander son eau en quelques pressions de bouton. En vente dès 2013, cet objet très maniable nous permettra de sélectionner la quantité ainsi que la date et le créneau horaire auquel l’on souhaite se faire livrer à domicile.

Ce qui est intéressant ici, c’est que cette invention des agences BETC Digital et Joshfire a été pensée dans un premier temps comme une campagne de communication avant de se matérialiser et d’être commercialisée. C’est le monde à l’envers en quelque sorte.

REDÉFINIR L’IMPORTANCE DES MARQUES DANS NOTRE SOCIÉTÉ

L’ensemble de ces inventions redéfinissent l’importance des marques dans notre société et remettent en question le rôle des agences de communication digitale qui les accompagnent. Effectivement, toute marque en phase avec le numérique se doit de partir de l’usage et un peu moins du message, en appréhendant des embryons de comportement pour en soustraire une idée génératrice d’outils / de produits.

La mission des agences consiste désormais à aider ces annonceurs à accompagner leurs consommateurs dans des tâches du quotidien, plutôt que de matraquer ces derniers de messages publicitaires. Certaines structures telles que AKQA l’ont parfaitement compris, d’autres, dans le déni du changement, préfèrent prendre le risque de continuer à vendre des modèles dépassés. On retrouve aussi de nouveaux acteurs comme Joshfire, agence entièrement dédiée à l’« Internet des objets », qui aide leurs clients à appréhender les changements d’usages et l’intérêt des nouvelles technologies dans les activités créatives, de distribution et d’information.

Son fondateur Michel Lévy-Provençal, initiateur de la conférence TED x Paris, n’a pas échappé au regard avisé de Loic Le Meur, qui l’a invité à LEWEB 12 le temps d’une keynote baptisée « Brands and the Internet of Things ».

En bref, il y a fort à parier que ces produits connectés s’imposeront à l’avenir comme des évolutions naturelles de nos marques. Les agences digitales semblent les premières à souhaiter passer outre leur statut de conseiller, pour devenir de véritables inventeurs, à l’image de BETC Digital et Joshfire, propulsées au rang d’architectes de la Smart Drop. Alexis Thobellem, responsable des activités numériques d’Evian en est d’ailleurs convaincu, nous sommes en train de passer d’un mode de déclinaison à un mode de véritable invention…

Source: http://www.presse-citron.net/leweb12-quand-les-marques-passent-dun-mode-de-declinaison-a-celui-de-veritable-invention

 

NOUS CONTACTER :

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be
NOS AVANTAGES :

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Dropbox va ouvrir son premier bureau à l’étranger : à Dublin !

dropbox logo2 Dropbox va ouvrir son premier bureau à létranger : à Dublin !

Après avoir passé la barre symbolique des 100 millions de membres il y a moins d’un mois, le célèbre service de stockage de fichiers Dropbox a annoncé qu’il va prochainement ouvrir son premier bureau à l’étranger et plus précisément à Dublin, en Irlande.

Dans un article publié sur le blog officiel et traduit dans de nombreuses langues (dont le français), la société rappelle qu’elle est présente dans près de 200 pays et possède même une dizaine d’utilisateurs en Antarctique… Il faut savoir que la société fondée il y a maintenant cinq ans est gérée de main de maître depuis son siège à San Francisco.

Le choix de Dublin pour installer ce premier bureau en dehors des États-Unis est finalement assez logique, les géants Google et Facebook ont également choisi la capitale irlandaise afin d’abriter leur siège européen. Ce nouveau bureau devrait permettre à Dropbox de renforcer sa présence en Europe tout en améliorant la qualité de l’assistance utilisateur, et ce, pour les particuliers et les professionnels.
Si vous recherchez du travail à Dublin, sachez que le service de stockage de fichiers va bientôt recruter une série de profils comme des chargés de comptes ou des ingénieurs. Les offres d’emploi seront postées sur le site de Dropbox mais ne sont pas encore visibles au moment où j’écris ces lignes.

Source : http://www.presse-citron.net

Formation informatique new media

Découvrez nos formations nouveaux médias à Bruxelles, Lille, Amsterdam, Paris, Corfu

NOUS CONTACTER :

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

 

 

L’application Skype s’améliore sur iOS

Si ce n’est jamais qu’une application mobile, Skype sur iOS se rapproche un peu plus des versions de bureau avec cette nouvelle mise à jour qui apporte notamment la possibilité de se connecter avec son compte Microsoft.

En effet, il est possible de se connecter avec son compte Microsoft et éventuellement de le fusionner avec son compte Skype pour discuter avec vos contacts Messenger, Hotmail et Outlook.com. C’est possible depuis quelques semaines sur la version de bureau avec l’arrêt programmé de Windows Live Messenger au début de l’année prochaine.

Ceux qui ne possèdent pas encore de compte Skype peuvent maintenant s’en créer un directement depuis l’application mobile, plus besoin de passer par les clients Windows, Mac ou Linux…

Quelques nouveautés sur les messages instantanés : ils peuvent être modifiés en appuyant quelques instants dessus mais aussi être accompagnés d’émoticônes (animées pour les écrans Retina…).

Cette version 4.2 n’apporte pas de nouveautés majeures mais elle est en perpétuelle amélioration, avec des ajouts de fonctionnalités par-ci par-là et des traditionnelles corrections de bugs et optimisations en tout genre. À noter que Skype sur Android a un peu d’avance car il est possible de s’inscrire ou se connecter avec son compte Microsoft depuis quelque temps déjà.

Formation informatique new media

Découvrez nos formations nouveaux médias à Bruxelles, Lille, Amsterdam, Paris, Corfu

Source: http://www.presse-citron.net/lapplication-skype-sameliore-sur-ios

NOUS CONTACTER :

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercises,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Facebook veut changer de modèle de « démocratie participative »

Le réseau social Facebook a proposé, mercredi 21 novembre, de revenir sur son système de vote, permettant aux internautes de se prononcer sur les changements de politique générale du site. « Les commentaires que nous recevons de votre part nous sont très précieux, mais le mécanisme de vote a créé un système qui privilégie la quantité de commentaires par rapport à la qualité de ces commentaires », justifie Facebook dans un communiqué. » En conséquence, nous proposons de suspendre le fonctionnement du système de vote afin de promouvoir un meilleur environnement pour les commentaires », poursuit le texte.

Depuis février 2009, le réseau social, qui revendique en octobre 1 milliard d’utilisateurs actifs mesnsuels, s’est ouvert à la « démocratie participative ». Le réseau demande l’avis des usagers, sur des thématiques liées à la politique d’utilisation des données ou sur la déclaration des droits et responsabilités du réseau. Une manière d’assurer une gouvernance « ouverte et transparente », selon les termes de Mark Zuckerberg, cofondateur de Facebook.

Ces demandes ont été faites de façon ponctuelle. En mai par exemple, le réseau propose « d’actualiser la politique d’utilisation des données pour notamment inclure des recommandations du comité irlandais chargé de la protection des données ».

UN SYSTÈME ADAPTÉ ?

Comme le rappelle le site Techcrunch, le système actuel fonctionne en deux temps. Si la proposition de modification est commentée par plus de 7 000 inscrits en une semaine, un vote est alors proposé à l’ensemble des membres du réseau social. Pour être approuvée ou rejetée, la résolution doit réunir au moins 30 % de votants, soit plus de 300 millions actuellement. Ce cas de figure ne s’est jamais produit.

S’il abolit ce type de vote, Facebook assure toutefois qu’il restera à l’écoute de ses utilisateurs. « Nous prévoyons de mettre en place de nouveaux canaux d’engagement, comprenant une fonction d’envoi de questions sur la confidentialité au Chief Privacy Officer, du service Policy », explique le réseau social.

Source: http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/11/22/facebook-veut-changer-de-modele-de-democratie-participative_1794552_651865.html

 

CONTACT :

JLGESTION

Belgische Onafhankelijkheidlaan 58
1081 Brussel
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Mobiel: +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

Onze voordelen:

Aard van de opleiding: Inter-company, intra-bedrijfs-en prive-
Training 100% flexibele en persoonlijke: U kiest de plaats, datum en trainingsprogramma
Citaat: Response in 24 uur.
50% korting voor KMO’s Brussel
Parkeergelegenheid, Gratis drankje en lunch
Toegang tot onze competence center: Syllabus, cursus, oefeningen, …

Adobe Acrobat X Formation de 1 jour

Formation informatique new media

Découvrez nos formations nouveaux médias à Bruxelles, Lille, Amsterdam, Paris, Corfu

Description

Portable Document Format (PDF) est le standard pour un échange mondial sûr et fiable de fichiers et de formulaires électroniques. Cette formation vous apprendra toutes les fonctions d’Acrobat Reader Standard, vous fera découvrir toutes les caractéristiques des PDF et vous permettra de les modifier pour d’autres fins.

Objectifs

Après ce cours Adobe Acrobat, les participants seront en mesure de créer, modifier, visualiser et d’imprimer des fichiers PDF, et connaîtront toutes les possibilités offertes par Adobe Acrobat Standard.

Groupe cible

Cette formation s’adresse à des personnes travaillant souvent avec des documents numériques. L’utilisation de fichiers PDF permet de simplifier leur travail. Le contenu de cours concerne principalement Acrobat Standard, mais est certainement à conseiller aux personnes souhaitant commencer à travailler avec l’édition ‘Professional’.

Connaissance préalable

Vous possédez des connaissances élémentaires de Windows.

Contenu

Initiation PDF
  • Qu’est-ce qu’un PDF ?
  • Pourquoi, quand et comment utiliser un PDF ?
  • Caractéristiques générales d’un PDF
  • Créer des PDF à partir d’un document Office
  • Caractéristiques de fichier/document
  • Quelles sont les possibilités et limites d’Acrobat Reader ?
  • Optimiser un PDF pour l’envoyer par e-mail
  • Quels problèmes peuvent être résolus grâce à Acrobat ?
Acrobat Standard
  • Extraire et supprimer des pages dans un PDF
  • Exporter du texte et des images
  • Réviser un document à l’aide de commentaires + caractéristiques de commentaires
  • Contrôler des commentairesExporter et vérifier des commentaires
  • Apporter de petites modifications dans un texte et des images
  • Sécuriser votre document
  • Créer et publier des formulaires dans Acrobat Reader

Source : http://www.xylos.com

NOUS CONTACTER :

JLGESTION sa

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

24 millions de Français possèdent un smartphone

Et l’Hexagone compte toujours plus de mobinautes, indique Médiamétrie…

Les Français sont de plus en plus nombreux à surfer sur Internet depuis leur téléphone. Selon une étude menée par Médiamétrie, 41% des personnes âgées de 11 ans et plus se sont connectées à Internet depuis leur mobile au troisième trimestre 2011, soit 22,3 millions de personnes.

Actualité New Média

Cet engouement «s’appuie sur la progression régulière du nombre de possesseurs de smartphones», souligne l’institut d’études. Au troisième trimestre, 23,8 millions de personnes (soit 46,6% des Français âgés de 15 ans et plus) étaient équipés d’un smartphone. L’an dernier à la même période, ils étaient 17 millions.

Plus de femmes s’équipent

Médiamétrie note que le nombre de femmes qui s’équipent augmente: aujourd’hui, 46% des possesseurs de smarphones sont des femmes contre 41% il y a un an. La part des équipés âgés de plus de 35 ans connaît la même tendance: ils sont 59% aujourd’hui contre 56%.

En ce qui concerne les usages, l’institut note que plus de 9 mobinautes sur 10 (92,1%) ont visité au moins un site sur mobile et plus de 7 sur 10 (72,1%) au moins une application sur smartphone. Les trois sites les plus visités sont, dans l’ordre, Google, Facebook et YouTube.

Source: http://www.20minutes.fr/high-tech/1038454-24-millions-francais-possedent-smartphone

NOUS CONTACTER :

JLGESTION sa

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…