un like sur Facebook, qu’est ce que ça vaut ?

Sommaire : Une étude de la société de marketing Syncapse nous donne un début de réponse. Après avoir comparé les dépenses des fans et des non-fans Facebook, le résultat tombe : un « like » accordé à la page d’une marque vaut en moyenne 174,17 dollars. Un chiffre en hausse qui a progressé de 10% depuis 2010.

Combien… ? En voilà une question difficile! Alors que certains jugent impossible de monétiser les fans sur la plateforme de Mark Zuckerberg, d’autres comme la société Syncapse tentent de chiffrer le tout. D’une marque à l’autre la valeur des « j’aime » varie, mais un fan Facebook vaut apparemment environ 174 dollars.

L’étude proposée ici porte sur une vingtaine de marques et analyse des données recueillies auprès de plus de 2000 experts américains entre fin janvier et début février dernier. On estime ainsi que la valeur des fans d’une marque a globalement augmenté de 28% en trois ans.

Ces internautes abonnés à des pages du réseau social Facebook ont évidemment tendance à être des consommateurs ou utilisateurs fidèles. Ils dépensent plus et ils s’engagent plus. Le fan moyen est d’ailleurs actif sur les médias sociaux puisqu’il aime au moins dix pages de marques et, dans 75% des cas, il n’hésite pas à partager des promotions, des rabais et ses expériences positives en tant que client. Les retours négatifs sont également partagés par deux tiers des abonnés.

En comparant les achats des fans et des non-fans, on observe les résultats suivants :

L’étude précise que ces chiffres ont doublé, voire triplé, pour la plupart des marques depuis 2010. Les nouveaux fans se comptent par millions, mais il est encore difficile de quantifier le retour sur investissement du marketing social.

En matière d’utilisation des médias sociaux, l’écart entre consommateurs quelconques et fans est assez marqué. En moyenne, les abonnés Facebook sont connectés 11 heures par semaine, contre 6 heures pour les non-fans. 39% des adeptes du « pouce en l’air » recherchent des informations sur des produits ou des services en vue d’un achat, contre seulement 14% pour le reste de la population.

Bien que cette étude soit plutôt complète, la société Syncapse n’est pas la première à vouloir donner une valeur aux fans Facebook. En 2011, l’agence SocialCode fixait ce montant à 10 dollars en considérant qu’un clic coûte 1 dollar. Tout est une question de point de vue !

Est-ce vraiment utile de chercher à monétiser les internautes? Vaste sujet ! Mais oui, si cela permet de mieux appréhender un retour sur investissement dans le marketing social.

Source : http://www.zdnet.fr/actualites/combien-vaut-un-like-facebook-39789565.htm

PowerPoint 2007 Series: Layout and Text

NOUS CONTACTER :

 

JL GESTION SA

 

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

 

NOS AVANTAGES :

 

Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
Parking, boisson et lunch gratuit
Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

 

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Instagram dans Twitter : y’a pas photo

Instagram1 300x300 Instagram dans Twitter : ya pas photo

Les photos d’Instagram apparaissaient en vignettes dans les Tweets contenant un lien vers le site de partage de photos. Mais c’est maintenant de l’histoire ancienne puisqu’Instagram ne le permet désormais plus.

Ce sont les Twitter Cards apparues fin juin 2012 qui donnent la possibilité aux sites partenaires de Twitter d’enrichir leurs URLs lorsqu’elles sont tweetées. Les tweets deviennent alors tweets étendus au gré de ces cartes qui peuvent prendre la forme d’un résumé, d’un lecteur multimédia ou encore d’une photo. Instagram avait activé la fonction Twitter Cards.

Mais le site de partage de photos a fait un pas en arrière en les désactivant. Les utilisateurs ne sont plus en mesure de voir les photos directement dans les tweets. Celles-ci peuvent apparaître parfois tronquées.

Les nombreuses personnes à la fois utilisatrices de Twitter et d’Instagram perdent donc cette possibilité.

Toutefois, Kevin Systrom, le PDG de Twitter, a déclaré durant la conférence LeWeb qui se tient à Paris, que ce changement n’était aucunement lié à la récente acquisition de la société par Facebook. Il s’agirait plutôt de promouvoir le propre site web d’Instagram.

Twitter ne pourra pas blâmer Instagram puisque la société procède de la même manière en adaptant son API afin de favoriser la fréquentation de son propre site Web (et de ses applis mobiles) au détriment des clients tiers.

Où l’on repense à l’intérêt que Twitter portait à Instagram avant que la startup n’entre finalement dans le giron du Social Network.

Source : http://www.presse-citron.net

equipe

JL Gestion SA Centre de Formation

NOUS CONTACTER :

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personnalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

 

Suivez les évolutions de l’API Twitter avec un calendrier

Twitter possède depuis le début une API très complète et assez puissante qui permet aux développeurs d’imaginer et de concevoir toute sorte d’applications ou de services tiers, certaines entreprises se basent même exclusivement sur le réseau social pour construire leurs propres services.

Chaque mise à jour de l’API est forcément scrutée par les développeurs et les entreprises quand on sait qu’elle peut plus ou moins impacter le bon fonctionnement d’une application ou d’un service. C’est dans cette optique que Twitter vient de lancer un calendrier des évolutions de son API pour simplifier la tâche des développeurs.

Ce calendrier qui ne paye pas de mine, visible sur la plateforme dédiée aux développeurs à l’adresse dev.twitter.com/calendar, rassemble les derniers changements et surtout ceux à venir avec la date estimée, la description, le lien relatif à l’annonce ou encore les APIs concernées. Le réseau social communique évidemment déjà sur les changements de son API sur le blog et le compte @twitterapi mais ce calendrier est lisible et donc efficace.

calendrier evolution api twitter Suivez les évolutions de lAPI Twitter avec un calendrier
En attendant, il faut saluer cette initiative de Twitter qui a vivement été critiqué il y a quelque temps par les développeurs au sujet des changements majeurs de l’API mais aussi pour la façon dont le réseau social avait été opaque sur ces évolutions…

Source : http://www.presse-citron.net

Centre formation Bruxelles, Anvers, Liège, Namur, Gent

Centre formation Bruxelles, Anvers, Liège, Namur, Gent

NOUS CONTACTER :

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

Faites une demande de devis gratuitement en remplissant notre formulaire en ligne

Facebook va lancer son réseau « Adsense »

 

Adsense est la régie publicitaire de Google qui utilise les sites Internet comme support publicitaire. Contrairement aux publicités textuelles qui s’affichent dans ses pages de résultats, les annonces diffusées par Google sur des sites tiers sont souvent des bannières ou des vidéos. Facebook a récemment fait évoluer ses règles liées à la protection de la vie privée et de gouvernance, confirmant ainsi agréger et partager les données d’activité de ses membres avec les annonceurs. Facebook confirme le faire non seulement dans son réseau mais également sur des sites extérieurs.

En effet, Facebook va prochainement utiliser les « j’aime » ou « je n’aime plus » pour vous proposer des publicités ciblées en dehors de Facebook. Un mouvement qui confirme que Facebook va lancer son réseau publicitaire étendu, un élément certainement essentiel pour assurer la pérennité du groupe dont le cours de bourse est chahuté depuis son introduction au premier semestre 2012.

Facebook va arrêter le processus mis en place de vote pour améliorer sa gouvernance. Processus qui demandait un soutien d’au moins 30% des utilisateurs avant d’envisager un changement significatif. Problème, le dernier vote a eu un taux de réponse particulièrement faible avec seulement 0.03% de participation (340 000 personnes). A la décharge de Facebook, avec 1 milliard de comptes, cela demandait 300 millions de votants, soit plus de 2 fois plus que pour l’élection du Président Américain (120 millions de personnes).

Les publicités Facebook vont vous suivre partout sur Internet
C’est la quadrature du cercle pour Facebook : rassurer les investisseurs en faisant plaisir aux annonceurs sans faire fuir les utilisateurs. Facebook subit donc une forte pression pour sortir une stratégie mobile pertinente notamment suite à la forte chute du taux de clic sur les annonces classiques. De plus, les « sponsored stories » sont très critiquées et pourraient même devenir illégales en Norvège. Ce nouveau réseau que met Facebook en place et qui permettra d’utiliser les informations recueillies dans Facebook pour proposer des publicités à l’extérieur est un nouveau moyen pour essayer de compenser les déficiences du système interne. Cette annonce a déjà rassuré quelques investisseurs de la Silicon Valley, à condition qu’elle soit menée convenablement.

Un réseau publicitaire externe est indispensable, Google l’a prouvé avec Adsense. Selon les plus optimistes, les revenus publicitaires de Facebook pourraient doubler avec ce système. Soit faire passer Facebook de 5 à 10 milliards de dollars annuels. Voire plus si Facebook peut attirer de nouveaux annonceurs.

Facebook a déjà tenté une première approche dans cette direction avec les « Sponsored Stories » sur Zynga. Le responsable de la vie privée chez Facebook a déclaré à Forbes magazine: « Tout ce que vous dîtes et faites sur Facebook peut être utilisé pour vous proposer de la publicité. Notre politique précise que nous pouvons vous proposer des publicités en dehors de Facebook sur la base des données que nous avons sur Facebook ».

Instagram, la première cible ?
La première conséquence de ce nouveau système devrait se traduire par l’arrivée de la publicité sur Instagram, permettant ainsi de rentabiliser les 735 millions investis pour acquérir le service de partage de photo. Le système devrait ensuite être étendu aux sites partenaires. De par son fonctionnement, Facebook dispose de la meilleure information sur le comportement de ses membres.

Facebook confirme être le principal challenger de Google
Google a généré des milliards de revenus publicitaires en montrant aux internautes des publicités pertinentes par rapport à leurs recherches. Facebook dispose d’informations beaucoup plus précises sur ses utilisateurs et pourrait donc être un challenger de poids pour Google.

Source : http://www.presse-citron.net

Vous recherchez un job dans l’informatique à Bruxelles

NOUS CONTACTER :

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercices,…

 

 

Comment créer un blog WordPress

Description :

 « Adieu, les équipes de développement, les budgets fous ! WordPress est là !»

 Objectifs du cours :

INSTALLER, CONFIGURER ET ANIMER UN BLOG OU UN SITE INTERNET GRÂCE À WORDPRESS

 Contenu du cours :

Présentation de WordPress

  • Qu’est ce que WordPress ?
  • Héberger WordPress sur son propre hébergement ou via wordpress.com

Débuter avec wordpress.com

  • Paramétrer un compte
  • Construire un blog ou un site internet
  • Découvrir le back-office de WordPress.com

Définir un profil

  • Éditer son profil, utilisation de Gravatar.com
  • Modification des données personnelles
  • Réglages pour optimiser la visibilité
  • Les permaliens, le SEO
  • Les fonctions de partage

Éditer un billet et une page avec WordPress

  • Comprendre la différence entre un billet et une page
  • Créer un nouveau billet
  • Formatage du texte, création de liens, et ajout d’images
  • Ajout d’images depuis une URL et de sources externes
  • Les catégories, les mots-clés, etc
  • Publier un billet
  • Écrire une page
  • Organiser les pages
  • Utiliser les modèles de pages

Gestion des éléments multimédias avecWordPress

  • Depuis l’interface d’administration
  • Insérer des éléments depuis des services tiers (YouTube)

Les réglages de WordPress

  • Personnaliser la page d’accueil
  • Gestion des utilisateurs, des commentaires

Personnaliser WordPress

  • Sélectionner un thème
  • Personnaliser la barre latérale avec des widgets
  • Créer des menus spécifiques
  • Changer l’arrière-plan, l’image d’en-tête
  • Ajouter des extensions
  • Les extensions indispensables

Installer WordPress sur son hébergement

  • Création d’une base de données
  • Upload FTP des fichiers
  • Installation de WordPress
  • Sauvegarde de la bdd et des fichiers essentiels

Formations relatives :

– Créer et gérer le contenu d’un site Web avec WordPress
– formation Facebook débutant
– Formation spip débutant
– Formation Ebay Débutant
– Formation Webmarketing
Centre de Formation JL Gestion sa

Centre de Formation JL Gestion sa

Nous contacter :

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

Nos avantages :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercises,…

La révolution du jeu vidéo

Le jeu "Mon petit poney" de Gameloft.

Le jeu « Mon petit poney » de Gameloft. | Gameloft

Benoît Auguin, 43 ans, parle comme un vieux sage. Il est vrai qu’il traîne depuis des années dans l’univers du jeu vidéo ; l’équivalent de plusieurs siècles dans la vie réelle. Depuis 2008, ce Lyonnais aide les studios à vendre leurs pixels.
A l’époque, ceux-ci se détournaient des superproductions sur console de salon au profit de jeux « moins nobles », disponibles sur les consoles portables, comme la DS de Nintendo. Benoît Auguin, lui, leur conseillait plutôt de se lancer sur les téléphones mobiles… « Mais on me regardait de haut, se souvient-il. Aujourd’hui, la moitié de ces studios ont fermé. »

La révolution smartphone est passée par là. En mars, lors de la Game Connection de San Francisco (Californie), la grande foire professionnelle du secteur, à peine 20 % des rendez-vous d’affaires concernaient des titres console.

Selon l’Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe (Idate), le mobile représente déjà le tiers des ventes mondiales de jeux vidéo sur consoles. En 2016, ce sera la moitié, soit 9 milliards d’euros. La niche va devenir une maison.

« Biberonnés » aux superproductions – un jeu comme « Assassin’s Creed » réclame des années de travail et des dizaines de millions d’euros de budget -, les acteurs traditionnels n’entendent pas pour autant lâcher leurs consoles. « Si la moitié des titres écoulés en France sont destinés aux mobiles, ces derniers ne représentent que 9 % du temps de jeu », nuance David Neichel, président du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs et patron d’Activision France ; et de louer « la continuité d’expérience offerte par l’arrivée de jeux multi-écrans ».

EN PLEINE CROISSANCE

Et pourtant, des mastodontes comme la société finlandaise Rovio ou l’éditeur Gameloft sont en pleine croissance. Quelques dizaines de nouveaux studios « mobiles » sont apparus en France, comme le lillois Adictiz ou le lyonnais Game Bakers.

Même Benoît Auguin a lancé le sien – BreakFirst, à Lyon aussi. « On a pu recommencer dans un garage, ouvrir la porte à des jeux moins chers, plus créatifs », se réjouit Emmanuel Forsans, de l’Agence française du jeu vidéo. Selon lui, les trois quarts des studios français conçoivent des produits pour mobiles.

Fini le jeu à 70 euros et place au gratuit ? Depuis un an ou deux, c’est le modèle « free to play », venu d’Asie et de la philosophie Web, qui s’impose sur nos téléphones ; du « play-stay-pay », où le revenu se fait a posteriori, par l’achat d’accélérateurs de partie. Risqué quand l’on sait qu’un jeu « professionnel » coûte entre 70 000 et 1 million d’euros à produire. « Cela implique de faire un bon titre. Mais, l’espérance de gains est plus importante », note Laurent Michaud, le spécialiste jeux vidéo de l’Idate. « Le gratuit, c’est ce qui rapporte le plus », atteste Benoît Auguin.

L’histoire de Gameloft confirme ce nouvel état de fait. Créé par Michel Guillemot – le frère d’Yves, fondateur d’Ubisoft -, le studio est le numéro 2 mondial du jeu mobile derrière l’américain Electronics Arts, acteur historique le plus avancé sur smartphone.

Gameloft compte 6 200 salariés, et affichera 205 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 13 % de marge en 2012. Alors que l’entreprise a changé de méthode il y a vingt mois… « Auparavant, nous vendions nos jeux quelques euros pièce, raconte Alexandre de Rochefort, le directeur financier. Cette année, 80 % sont gratuits et représentent 60 % de nos revenus. »

Business_and_internet_concept

Centre de formation Bruxelles

« TOUT SAUF UNE SCIENCE ABSOLUE »

La plupart des éditeurs suivent désormais cette voie incertaine. Comme Vincent Dondaine, le cocréateur de BulkyPix. « La monétisation, c’est tout sauf une science absolue, dit-il, et c’est un univers darwinien… Il faut s’adapter vite. »

Difficile d’y voir clair dans un paysage aussi fragmenté et mouvant. Il faut connaître les différentes plates-formes et magasins d’applications (Apple, Google ou Microsoft) et les possibilités des milliers de téléphones en circulation.

C’est un vrai métier, avec ses conventions non écrites : pour voir son jeu mis en avant par Apple, un studio doit entretenir des relations de long terme avec la firme de Cupertino, avoir une « communauté » sous la main, intégrer les nouveautés techniques, traduire le titre en cinq langues… Savoir, comme Jim Wilson, le PDG d’Atari, que « les revenus des joueurs iPhone sont neuf fois supérieurs à ceux sous Android », a son importance.

Chaque studio embauche donc des « metrics », des pros de la monétisation, qui plébiscitent en ce moment les « partenariats » – plutôt que de cliquer sur une publicité, on demande de regarder une vidéo ou de remplir un questionnaire pour La Redoute. Le faire, c’est disposer d’avantages dans le jeu. « Il faut intégrer et comprendre ces logiques pour « régler » un jeu et le rentabiliser », note depuis Rennes Jean-François Denis, le directeur général d’AMA, une autre entreprise « Guillemot ».

Le pire, c’est que ce monde-là pourrait vite s’évanouir. Télévisions et box Internet deviennent de vraies consoles, et les tablettes se généralisent. Depuis 2011, Benoît Auguin développe ainsi un logiciel transformant la caméra d’une tablette en détecteur de mouvement, sorte de Kinect pour iPad ; avec un premier jeu dès janvier… Et un premier pas vers une nouvelle révolution ?

Source : http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/11/12/la-revolution-permanente-du-jeu-video_1789140_3234.html

NOUS CONTACTER :

JLGESTION sa

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

NOS AVANTAGES :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercises,…

Training Vidéo gratuit: Web design tutorial: What do I learn first? | lynda.com

Formation informatique new media

Découvrez nos formations nouveaux médias à Bruxelles, Lille, Amsterdam, Paris, Corfu

Description :

 « Adieu, les équipes de développement, les budgets fous ! WordPress est là !»

Objectifs du cours :

INSTALLER, CONFIGURER ET ANIMER UN BLOG OU UN SITE INTERNET GRÂCE À WORDPRESS

 

Contenu du cours :

Présentation de WordPress

  • Qu’est ce que WordPress ?
  • Héberger WordPress sur son propre hébergement ou via wordpress.com

Débuter avec wordpress.com

  • Paramétrer un compte
  • Construire un blog ou un site internet
  • Découvrir le back-office de WordPress.com

Définir un profil

  • Éditer son profil, utilisation de Gravatar.com
  • Modification des données personnelles
  • Réglages pour optimiser la visibilité
  • Les permaliens, le SEO
  • Les fonctions de partage

Éditer un billet et une page avec WordPress

  • Comprendre la différence entre un billet et une page
  • Créer un nouveau billet
  • Formatage du texte, création de liens, et ajout d’images
  • Ajout d’images depuis une URL et de sources externes
  • Les catégories, les mots-clés, etc
  • Publier un billet
  • Écrire une page
  • Organiser les pages
  • Utiliser les modèles de pages

Gestion des éléments multimédias avecWordPress

  • Depuis l’interface d’administration
  • Insérer des éléments depuis des services tiers (YouTube)

Les réglages de WordPress

  • Personnaliser la page d’accueil
  • Gestion des utilisateurs, des commentaires

Personnaliser WordPress

  • Sélectionner un thème
  • Personnaliser la barre latérale avec des widgets
  • Créer des menus spécifiques
  • Changer l’arrière-plan, l’image d’en-tête
  • Ajouter des extensions
  • Les extensions indispensables

Installer WordPress sur son hébergement

  • Création d’une base de données
  • Upload FTP des fichiers
  • Installation de WordPress
  • Sauvegarde de la bdd et des fichiers essentiels

Formations relatives :

– Créer et gérer le contenu d’un site Web avec WordPress
– formation Facebook débutant
– Formation spip débutant
– Formation Ebay Débutant
– Formation Webmarketing

Nous contacter :

Avenue de l’indépendance Belge 58
1081 Bruxelles
Tel : +32 2 412 04 10
Fax : +32 2 412 04 19
Gsm : +32 485 212 722
Email : selossej@jlgestion.be

Nos avantages :

  • Type de formation : Inter-entreprise, Intra-entreprise et particuliers
  • Formation 100% flexible et personalisée : Vous choisissez le lieu, la date et le programme de formation
  • Demande de devis : Réponse dans les 24 heures.
  • Remise de 50% pour les PME Bruxelloises
  • Parking, boisson et lunch gratuit
  • Accès à notre centre de compétences : Syllabus, note de cours, exercises,…

Social Media Microblogging: Les femmes sont plus actives que les hommes sur Twitter !

SONDAGE – Selon une étude de l’agence Beevolve, elles sont plus nombreuses et tweetent davantage. Autre observation, un membre du réseau social sur quatre n’a jamais écrit de message.

L’utilisateur type de Twitter est une utilisatrice. Selon une imposante étude parue mercredi, les femmes sont majoritaires (53 %) sur le réseau social. Plus nombreuses, elles participent aussi davantage. Les femmes ont écrit en moyenne 610 messages depuis leur inscription sur le site, contre 567 pour les hommes. Pour obtenir ces informations, l’agence spécialisée dans les médias sociaux Beevolve a scruté les comptes de 36 millions d’utilisateurs de Twitter dans le monde, ce qui constitue l’enquête «la plus vaste» conduite jusqu’à ce jour.

Les auteurs de l’étude ont pu déterminer le sexe des deux tiers des comptes analysés en se référant aux photos et aux descriptions des profils. De même, grâce aux informations mentionnées dans les messages, ils estiment que près des trois quarts des inscrits sur Twitter sont âgés de 15 à 25 ans. Les études comme celles de Beevolve sont l’un des rares moyens d’obtenir des informations sur les adeptes de Twitter. Contrairement à Facebook, qui vient de dépasser le milliard de membres actifs, on ne connaît pas avec certitude le nombre d’inscrits sur le réseau social. D’après le dernier pointage réalisé par la société française Semiocast en juillet, Twitter aurait dépassé les 500 millions de comptes, dont moins d’un tiers seraient actifs, loin derrière Facebook. Il y aurait 7,3 millions de profils Twitter en France, toujours selon Semiocast.

208 abonnés en moyenne

L’an dernier, Twitter a cependant révélé que 40 % de ses utilisateurs parcouraient le réseau social sans jamais intervenir.L’étude confirme cette tendance. Un utilisateur sur quatre n’a jamais écrit de message, 74 % suivent moins de 50 personnes et 81 % sont eux-mêmes lus par moins de 50 personnes. Les utilisateurs ont en moyenne 208 abonnés, mais ce chiffre est gonflé par les comptes très populaires des stars ou des personnalités politiques, qui dépassent les 100 000 «followers».

La faible activité des membres de Twitter n’est pas forcément inquiétante pour l’entreprise. Depuis deux ans, le réseau social se transforme pour tirer profit de cette audience volatile. Il a amélioré la présentation de ses pages, affiche désormais des aperçus des photos, des vidéos et de certains articles partagés dans les tweets. Il restreint aussi les marges de manœuvre des applications tierces pour PC et smartphones, au profit de ses propres logiciels. Les utilisateurs connectés plus longtemps ont plus de chances de voir les «tweets» promotionnels, payés par les marques, même s’ils interviennent peu. Il n’est «pas nécessaire de “tweeter” pour utiliser Twitter», a rappelé jeudi soir Dick Costolo, PDG du réseau social.

Cette stratégie est payante. Selon eMarketer, Twitter générera 222 millions d’euros de chiffre d’affaires grâce à la publicité en 2012 dans le monde, deux fois plus que l’an dernier, puis 420 millions en 2013 et 623 millions dans deux ans. Aux États-Unis, Twitter est même parvenu à prendre de l’avance sur Facebook dans la publicité mobile. Il attirera cette année 5 % des investissements dans le secteur, contre 2,8 % pour son concurrent, selon eMarketer.

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/10/11/20004-20121011ARTFIG00727-les-femmes-sont-plus-actives-que-les-hommes-sur-twitter.php

Google Chrome consolide sa place de leader du marché des navigateurs

Google Chrome OS

StatCounter vient de publier ses chiffres concernant l’évolution des parts de marché des navigateurs internet jusqu’à juillet 2012. Chrome conserve et consolide sa place de numéro un du marché.

Il en ressort que Google Chrome est toujours le navigateur le plus utilisé avec 33.81% de part de marché, soit plus d’un tiers du marché. Internet Explorer lui emboîte le pas avec 32.04%, suivi de Firefox (23.73%), Safari (7.12%) et Opera (1.72%).

Que de chemin parcouru par le navigateur de Google sorti fin 2008. L’an passé encore, il n’occupait que la troisième place devancée par Firefox et surtout Internet Explorer qui caracolait en tête des navigateurs les plus utilisés avec 42.45% de part de marché. Firefox suivait le navigateur de Microsoft avec 27.95% puis Chrome (22.14%).

google_chrome 19

On notera que si la part de marché d’IE semble se maintenir depuis mai 2012, Firefox perd du terrain depuis 2 mois.

StatCounter-browser-ww-monthly-201107-201207